En Europe, un nouveau mode de calcul des émissions de CO2 des voitures hybrides se prépare

07 juillet 2022 à 16h33
29
Voiture electrique

L'Union Européenne va changer sa formule de calcul des émissions CO2 des véhicules hybrides rechargeables. Pourquoi ? Car la formule utilisée jusqu'à présent sous-estimait largement les émissions.

Ce mauvais calcul a permis aux hybrides rechargeables de jouir de subventions et d'allègements fiscaux. Une situation qui devrait bientôt toucher à sa fin grâce à un changement dans la réglementation européenne.

Un nouveau système de calcul

Les réglementations actuelles surestiment grandement l'utilisation du moteur électrique des véhicules hybrides rechargeables. Le pourcentage de conduite électrique dans les estimations qui déterminent leurs émissions de CO2 est trop élevé par rapport à la réalité des conditions de conduite. Cela mène les véhicules hybrides à jouir de statistiques de pollution bien meilleures que ce qu'elles devraient être réellement, et les constructeurs en profitent.

Des tests réalisés par le groupe Transports et Environnement (T&E) montrent que les véhicules comme le Mitsubishi Outlander, le Volvo XC60 ou encore le BMW X5 émettent entre trois et douze fois plus de CO2 que les valeurs annoncées par les constructeurs. La différence est majeure lorsque les véhicules roulent sur batterie vide, en rechargement automatique.

Un véhicule bénéficie de la mention « faibles émissions » de l'UE lorsque ses émissions sont inférieures à 50 grammes de CO2 par kilomètre. En moyenne, un hybride rechargeable devrait être conduit 70 % du temps sur moteur électrique. Or, un véhicule hybride d'entreprise par exemple est conduit en moteur électrique sur 11 à 15 % des kilomètres en moyenne.

Des estimations à côté de la plaque

En conséquence, les véhicules hybrides rechargeables utilisent environ trois à cinq fois plus d'essence que ne le prétendent leurs évaluations officielles. Les constructeurs profitent de certains bonus alors qu'ils ne vendent en réalité que des voitures équipées de petites batteries de mauvaise qualité, qui ne peuvent pas charger rapidement et qui sont vouées à être conduites en mode essence.

Les changements dans les réglementations européennes seront introduits progressivement en 2025 puis en 2027. Les constructeurs ne pourront plus bénéficier de bonus pour la vente de véhicules hybrides rechargeables et pourront encourir des amendes s'ils commercialisent ces voitures comme des véhicules à faibles émissions. Ces changements ne seront pas applicables aux véhicules hybrides standards (qui ne se rechargent pas sur prise).

Source : Clean Technica

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
29
13
MattS32
2025-2027, ça fait tard… Pourquoi attendre aussi longtemps ?<br /> Et dans la mesure où les nouveaux véhicules vont être équipés d’une « boîte noir », ce qui serait bien c’est de conserver les avantages fiscaux, mais en les différant et en utilisant la boîte noire pour les donner en fonction de la consommation réelle.<br /> Car s’il est certain que beaucoup, en particulier ceux qui ont un véhicule d’entreprise avec carburant payé par la boîte, consomment beaucoup plus que ce qui est annoncé, il y en a qui à l’inversent consomment même moins que ce qui est annoncé… Un collègue qui fait 30 km pour venir au boulot, avec charge sur place et à la maison, et qui ne part pas en vacances avec sa voiture consomme moins de 0.5 l/100 sur l’année avec sa Prius+ (bon, vous me direz que pour son usage, une électrique serait encore plus adapté, et vous aurez raison ^^).
titipalm
La boite noire n’enregistre que pour les accidents, là vous voulez un mouchard vous !<br /> Et on peut faire pareil pour la sécu aussi ceux qui l’utilise payent ?
zoup01
C’est un peu logique et normal…quand on voit des consommations annoncées à 3,5l/100 avec un Porsche Cayenne V8, il y a un peu du foutage de gu***e…<br /> La niche d’utilisation pour un hypothétique gain de pollution est très étroite…c’est le cas de mon jeune voisin qui a acheté un phev avec 50kms ve, et cela correspond quasiment à son trajet aller retour pour aller bosser…il est content, il n’utilise quasiment pas d’essence…<br /> À l’inverse, quand j’ai choisi ma voiture en janvier , j’étais attiré par le phev pour le côté techno, mais avec un bilan sur décembre janvier de 2500kms, au mieux j’aurais parcouru 500kms en électrique, soit 20%…donc choix thermique pure.
MattS32
titipalm:<br /> La boite noire n’enregistre que pour les accidents, là vous voulez un mouchard vous !<br /> La boîte noire enregistre ce qu’on lui demande d’enregistrer. Donc elle pourrait tout a fait enregistrer la quantité de carburant mise dans le réservoir.<br /> Alors oui, c’est un « mouchard ». Mais franchement, c’est pas non plus monstrueux comme information à enregistrer. Juste une quantité d’essence mise dans le réservoir, rien d’autre. Ça suffit à calculer la consommation moyenne (puisque la distance totale parcourue, elle, est déjà enregistrée aussi).
xryl
Ya Jojo la Frime qui appuie comme un dératé sur le champignon. Il consomme 10x que Mami Nova. Du coup, le constructeur devrait payer une amende pour Jojo, parce qu’il est au dessus des normes ?<br /> Ce genre de dispositif, si utilisé comme vous l’entendez, amèneront à une réduction pure et simple des caractéristiques des voitures : Si le constructeur doit payer lorsque vous passer 2000 tours, beh il va limiter le moteur à 2000 tours, et tant pis pour les fois où vous auriez besoin de cette puissance pour de vrai. Franchement, c’est pas jojo.
MattS32
Où ai-je parlé de faire payer une amende au constructeur ?<br /> Il y a des avantages fiscaux qui sont versés aux utilisateurs de véhicules à faible émission. Là on parle de les supprimer complètement à cause de Jojo. C’est injuste, car ça fait perdre à Mami Nova l’avantage fiscal qu’elle mérite grâce a ses efforts pour consommer moins.<br /> Conditionner ces avantages fiscaux à une mesure de la consommation réelle pour vérifier qu’elle est effectivement sous les seuils ouvrant droit aux avantages fiscaux résout le problème. Ceux qui font les choses correctement continuent à bénéficier de l’avantage fiscal. Et ceux qui achetaient des PHEV juste pour des raisons fiscales, sans effectivement réduire leur consommation perdent cet avantage.<br /> Rien pour le constructeur, et aucune raison qu’il bride quoi que ce soit.
xryl
Où ai-je parlé de faire payer une amende au constructeur ?<br /> Toi ? Nulle part, mais les amendes, c’est dans l’article.<br /> Sur le principe, ça marcherait assez bien, sauf que c’est une usine à gaz (désolé pour la vanne).<br /> Celui qui habite en montagne, il consomme plus. Le constructeur qui ment sur sa déclaration de consommation ne serait pas inquiété (c’est la faute au conducteur, monsieur). Celui qui roule à 30 à l’heure, ça passerait aussi, sauf que ça fait perdre 10mn à la file des 60 voitures qu’il y a derrière, donc multiplié par le nombre de personne, on parle de 10 heures de productivité perdue pour la société, etc…<br /> Bref, en plus de l’aspect inquisiteur de la mesure (des fois, tu dois aller plus vite, c’est la vie), c’est quasi impossible à mettre en place, et encore une fois, c’est punitif au lieu d’être incitatif (méthode typiquement française de gouverner).<br /> Si à l’inverse, la voiture enregistrait sa consommation moyenne à l’année (ce qu’elle fait déjà) et qu’il y avait un bonus lors des contrôles techniques pour ceux qui sont dans le 40% de la moyenne, par exemple de la région, en réduisant le coût du contrôle, ou en offrant la vignette whatever, là, on aurait de suite une incitation à la conduite économe.
MattS32
xryl:<br /> Toi ? Nulle part, mais les amendes, c’est dans l’article.<br /> Ah oki, comme ton message était en réponse au mien je pensais que tu t’adressais à moi.<br /> Cela dit, l’article ne parle en aucun cas de faire payer des amendes aux constructeurs parce que des utilisateurs consomment trop. L’amende c’est uniquement s’ils vendent des PHEV en les labellisant « faibles émissions ».<br /> xryl:<br /> Si à l’inverse, la voiture enregistrait sa consommation moyenne à l’année (ce qu’elle fait déjà) et qu’il y avait un bonus lors des contrôles techniques pour ceux qui sont dans le 40% de la moyenne<br /> C’est à peu près ce que je propose donc. Maintenir l’avantage fiscal pour ceux qui ont une petite consommation, le sucrer pour les autres.<br /> Dans les pays où il y a un CT obligatoire (en UE, tous il me semble), ça pourrait très facilement être automatisé et même modulé en fonction de la consommation plutôt que de faire du tout ou rien.<br /> Par exemple, à la place d’un bonus de 1000€ pour les PHEV affichés moins de 2l/100 on pourrait mettre 2cts/km pour ceux qui consomment moins de 1l/100, 1cts/km de 1 à 2l, 0.5cts/km de 2 à 4l, 0 au delà de 4l… Voire même 0 de 4 à 6, -0.5 de 6 à 7, -1 de 7 à 8, etc…<br /> Ça pourrait même être généralisé du coup à l’ensemble des voitures, en remplaçant l’actuel système de bonus/malus, lui aussi basé sur une consommation toute théorique, et donc de fait biaisé (celui qui fait que de la ville avec une voiture affichée 120g/km émet sans doute en moyenne plus au km que celui qui au contraire ne fait que de la route, mais avec une voiture affichée 130g/km…).<br /> Bon au final, ça se rapproche aussi beaucoup du principe de la taxe carbone sur le carburant, qui revient grosso modo à la même chose, faire payer plus ceux qui consomment plus, mais avec quand même l’avantage de ne pas pénaliser ceux qui doivent faire beaucoup de kilomètres (par exemple, un infirmier à domicile à la campagne) mais font des efforts pour consommer peu.
MattS32
Vu que les gens qui achètent des PHEV sont surtout des gens à qui aucun EV ne convient, ça serait fort dommage que les PHEV disparaissent, puisque ce gens là se tourneraient alors vers des HEV ou des thermiques pures, donc des véhicules qui émettent tout de même plus que les PHEV en règle général…<br /> Mais de toute façon la suppression des avantages fiscaux sur les PHEV ne va pas les faire disparaitre, ça va simplement les rendre moins rentables ou… plus autonomes en électrique (car le taux d’utilisation en EV retenu pour calculer les émissions théoriques est modulé en fonction de l’autonomie électrique).
Palou
MattS32:<br /> Mais franchement, c’est pas non plus monstrueux comme information à enregistrer.<br /> Tu parais un peu naïf, tu sous-estimes la puissance intellectuelle de nos technocrates <br /> MattS32:<br /> Maintenir l’avantage fiscal pour ceux qui ont une petite consommation, le sucrer pour les autres.<br /> Je consomme en ce moment entre 4.8 et 5.0 avec une thermique, où est mon avantage fiscal ? c’est même l’inverse.<br /> Et ceux qui ont une grosse conso, ils sont déjà punis par cette conso plus élevée, et généralement avec le prix de sa voiture plus puissante et qui est plus chère …
MattS32
Palou:<br /> Je consomme en ce moment entre 4.8 et 5.0 avec une thermique, où est mon avantage fiscal ? c’est même l’inverse.<br /> 5 litres, c’est largement au-dessus de la consommation qui ouvre droit actuellement aux avantages fiscaux hein…<br /> 4.8-5 l/100 km, c’est 109-114g de CO2/km en essence, 127-132 en diesel. À ces niveaux, tu n’as aucun avantage fiscal, en essence ton seul avantage c’est que tu évites le malus (qui démarre à 127g, donc le diesel consommant 4.8-5 a un malus).<br /> L’avantage fiscal « faible émissions », c’est pour ceux qui sont à moins de 50g/km, soit 2.2 l/100 km en essence, 1.9 l/100 en diesel.<br /> C’est pour ceux qui sont en-dessous de ces valeurs que je parle de maintenir l’avantage fiscal « faibles émissions ». Pas ceux qui sont 2-2.5x au-dessus <br /> Palou:<br /> et généralement avec le prix de sa voiture plus puissante et qui est plus chère …<br /> Ah ben oui tiens, c’est vrai. On devrait aussi arrêter de taxer les riches, puisqu’ils sont déjà punis parce que leur vie est plus chère que celle d’un pauvre <br /> Non, on peut pas dire qu’ils sont punis parce qu’ils achètent déjà une voiture plus cher. C’est un choix de leur part de prendre une voiture plus chère et plus polluante en s’asseyant sur l’environnement. La punition doit venir en plus.<br /> L’idée de la taxation écologique, c’est justement que le surcoût de base des produits polluants n’est pas assez dissuasif pour les consommateurs habituels de ces produits, donc on ajoute une taxe d’un côté et une prime de l’autre pour augmenter artificiellement ce surcoût et faire pencher un peu plus la balance en faveur du produit le moins polluant.
MisterDams
C’est pas vraiment une question de pourcentage de km en électrique.<br /> Ma thermique double sa conso en ville embouteillée par rapport à une nationale. Sur 100km avec 10km de ville et 90km de nationale, je suis certain que la surémission d’une hybride rechargeable vide sur les derniers kilomètres resterait moindre par rapport à l’économie faite sur les 10 premiers km.<br /> C’est surtout la typologie des trajets qui défini la pertinence. Pour un « autoroutiste » qui enchaîne fréquemment des centaines de bornes, clairement ça n’a aucun intérêt. Pour qui fait majoritairement du trajet court et quelques escapades de temps en temps, le gain est énorme en chargeant tous les jours. Je crois que la moyenne quotidienne française est inférieure à 30km…<br /> Mais effectivement plusieurs constructeurs premium se sont engouffrés dans la brèche pour l’optimisation fiscale sur les gros moteurs, et les entreprises aussi qui ont commandés des pelletées de véhicules flottes hybrides car exemptées de TVS. Sauf que quand la boîte rembourse le carburant mais pas les coûts de recharge, ben le salarié il s’embête pas à payer une recharge sur sa facture d’électricité perso…
MattS32
MisterDams:<br /> C’est surtout la typologie des trajets qui défini la pertinence.<br /> Au final, ça revient à peu près au pourcentage de km en électrique justement… L’autoroutiste aura un faible % d’électrique, alors qu’à l’inverse celui qui fait ses 40 bornes par jour en chargeant tous les soirs, il aura un très fort taux d’électrique.
KlingonBrain
2025-2027, ça fait tard… Pourquoi attendre aussi longtemps ?<br /> Et dans la mesure où les nouveaux véhicules vont être équipés d’une « boîte noir », ce qui serait bien c’est de conserver les avantages fiscaux, mais en les différant et en utilisant la boîte noire pour les donner en fonction de la consommation réelle.<br /> Un dispositif qui permet de taxer l’émission de CO2 en fonction de la consommation réelle de carburant ?<br /> Ca existe, ça s’appelle la TIPP/TICPE
MattS32
KlingonBrain:<br /> Ca existe, ça s’appelle la TIPP<br /> Oui et non. La TIPP taxe la consommation absolue totale. Là je parle de taxer/bonuser la consommation moyenne rapportée à la distance. Ce n’est pas tout a fait pareil.<br /> Parce que pour moi il serait quand même logique de moins taxer celui qui fait 20 000 bornes par an par nécessité parce qu’il habite à la campagne, mais en faisant l’effort d’opter pour un véhicule lui permettant de faire une moyenne de 3l/100, que celui qui habite en ville et fait 5000 km à 12 l/100 parce qu’il va s’amuser à rouler à fond les ballons pendant le WE. Parce que le premier fait un effort pour réduire son empreinte carbone, le second clairement pas. Or la TICPE taxe ces deux là exactement autant, puisqu’ils consomment tous les deux 600 litres dans l’année.<br /> Bref, oui à une taxation absolue, c’est bien aussi pour inciter à réduire, mais pour moi il faut aussi moduler en fonction de l’effort réalisé.
MisterDams
Pas exactement, d’autant qu’ils peuvent fonctionner en même temps donc parler de « pourcentage de km en électrique » est déjà biaisé au départ.<br /> Avec le freinage régénératif, même après 50km l’électrique peut intervenir sur de très courtes distances, pour une relance ou un démarrage, avec un gros impact sur la conso instantanée (et donc le CO2), dans les zones où ça explose en thermique seul…<br /> C’est bien tout le problème des cycles d’homologation, ils ne peuvent qu’anticiper des usages moyens et pas garantir la réalité du terrain soumise à bien trop de variables.
zoup01
MisterDams:<br /> Pour un « autoroutiste » qui enchaîne fréquemment des centaines de bornes, clairement ça n’a aucun intérêt<br /> Oui tout à fait…<br /> Par exemple, il y a 2 manière de faire 10000kms/ans: 20x500 kms ou 200x50kms…<br /> Le phev avec 200x50kms est un choix qui peut se défendre…, perso, mon quotidien c’est 25kms/semaine,quasiment jamais de ville, donc plutôt 20x500kms….l’idéal reste le diesel mais avec les zfe à venir, c’est pas top.
MattS32
MisterDams:<br /> Avec le freinage régénératif, même après 50km l’électrique peut intervenir sur de très courtes distances, pour une relance ou un démarrage, avec un gros impact sur la conso instantanée (et donc le CO2), dans les zones où ça explose en thermique seul…<br /> Oui, mais dans ces conditions, un PHEV ne fait pas mieux qu’un HEV.<br /> MisterDams:<br /> Pas exactement, d’autant qu’ils peuvent fonctionner en même temps donc parler de « pourcentage de km en électrique » est déjà biaisé au départ.<br /> Oui, bien sûr. Mais en pratique, quand les deux fonctionnent en même temps, l’apport de l’électrique n’est pas énorme (et pour une raison toute simple : il faut maximiser le rendement du moteur thermique et un moteur thermique exploité à faible puissance a un rendement dégradé, ce qui fait que quand les deux fonctionnent ensemble, c’est vraiment que pour les phases transitoires durant lesquelles il y a un gros besoin de puissance, dès que la vitesse est stabilisée c’est plutôt l’inverse qui se produit, l’électrique ne vient plus aider le thermique mais lui imposer une charge supplémentaire pour atteindre son meilleur rendement et charger la batterie°). C’est vraiment les kilomètres fait en électrique grâce à la recharge qui font la différence, à fortiori par rapport aux HEV, qui ne bénéficient pas de tous les avantages fiscaux d’un PHEV.<br /> ° c’est le comportement que j’observe avec mon PHEV sur autoroute à vitesse stabilisée : il alterne entre des phases de 3-4 minutes pendant lesquelles le moteur thermique entraîne la voiture et charge la batterie et des phases de 1-2 minutes pendant lesquelles le moteur thermique s’arrête et la voiture passe en électrique).
fg03
Ca les étonne ? Les hybrides c’est un non sens lié à la transition thermique vers electrique qui fait peur aux consommateurs et se veut rassurant. Car pour le reste c’est un non sens économique (2 motorisations donc plus cher) et écologique (en fait on croit se servir de la partie electrique mais elle est tellement atrophié en terme d’autonomie que c’est peanuts) et en entretien (logiquement faut doubler la facture car qui dit 2 motorisations dit comme si on faisait le controle de 2 véhicule un thermique et un electrique)… enfin bon ils ont pu passer des SUV BMW X6 et autres 4x4 hybrides… et leurrer les gouvernements pour obtenir des aides…<br /> Je pense que les gens qui achetaient ces véhicules le faisaient pour les Bonus écologiques et pas pour la vertu pseudo écologique, je reste persuadé qu’ils ne se donnent pas la peine de charger la batterie et c’est pire pour la revente si la batterie a été à ce point là ignorée (si ca fonctionne comme les batteries de smartphones)
clifden
le PHEV peut répondre à un besoin. Encore faut-il l’avoir étudié avant et prendre la peine de recharger sa voiture tous les soirs.<br /> Pour ma part, mon dernier plein date de mi Décembre 2021, il me reste encore 200km d’autonomie en thermique. L’explosion du prix du litre d’essence je ne l’ai pas (encore) vu.<br /> Je ne le verrai que fin Juillet avant de partir en vacances…<br /> En électrique, cela me revient actuellement à 35€/mois.<br /> Mon besoin était de pouvoir faire dans les 40km / jour en électrique, les fois ou j’en fait 55, je tire (un peu) sur le thermique, et de pas avoir de stress si je fais un trajet de 200, à chercher une prise qui marche / pas en panne / pas bloquée par une thermique mal garée.<br /> Il y a 2 an, c’était mon analyse du réseau français de prises. Dans 2 ans le réseau aura évolué et j’aurais moins peur d’etre en thermique pur.
Popoulo
A tout hasard suis allé jeter un coup d’œil sur Wiki concernant les émissions de CO2 :<br /> « La Chine est le 1er émetteur de gaz à effet de serre, devant les États-Unis, le premier étant un exportateur de CO2 le deuxième un importateur. Ces deux pays représentent 43 % du total des émissions de CO2 liées à l’énergie en 2017. Mais les émissions par habitant classent les États-Unis (14,61 tonnes) loin devant la Chine (6,68 tonnes) ; les États-Unis sont eux-mêmes dépassés par l’Arabie Saoudite (16,61 tonnes), les Émirats arabes unis (20,91 tonnes) et le Qatar (30,36 tonnes). »<br /> Quand on lit cela, on pourrait juste penser que tout le chenis concernant cette écologie avec laquelle on nous gave quotidiennement aura un résultat qui n’est équivalent qu’à uriner dans un trombone tout en se tamponnant le derrière avec des saucisses molles.
MattS32
fg03:<br /> (en fait on croit se servir de la partie electrique mais elle est tellement atrophié en terme d’autonomie que c’est peanuts)<br /> Encore un qui assène ses convictions en étant totalement déconnecté de la réalité…<br /> Ce « peanuts » comme tu dis, c’est 50 km. C’est suffisant pour couvrir les trajets quotidiens d’une bonne moitié des français. Et idéal notamment pour ceux qui habitent à la campagne et vont bosser en ville. Ils ont bien souvent tout ce qu’il faut pour charger à domicile la nuit, et avec quelques dizaines de km par jour le surcoût du PHEV est très vite amorti…<br /> Pour info, grâce à ce « peanuts », je suis pour ma part à 2.46 l/100 km sur près de 10 000 km parcourus avec mon PHEV. Et 0.1 l/100 km sur les 900 derniers km que j’ai faits.<br /> Le problème des PHEV sous utilisés en électrique, ce n’est pas leur faible autonomie. C’est les entreprises qui payent le carburant de leurs véhicules de société (75% des PHEV en France sont des véhicules de société) mais ne payent pas l’électricité (voire fournissent des PHEV sans même se demander si l’employé a la possibilité de charger chez lui et sans fournir de possibilité de charge sur le lieu de travail…).<br /> Ce n’est pas un problème de technologie, c’est un problème d’utilisation. Si quelqu’un n’arrive pas à planter un clou avec un tournevis, ce n’est pas parce que le tournevis est défectueux.<br /> fg03:<br /> Je pense que les gens qui achetaient ces véhicules le faisaient pour les Bonus écologiques et pas pour la vertu pseudo écologique<br /> Certaines entreprises, peut-être. Des particuliers, sans doute pas, à moins d’être particulièrement mauvais en maths (un indice : le bonus écologique est très inférieur au surcoût d’un PHEV par rapport à un HEV ou un thermique équivalent).<br /> fg03:<br /> si la batterie a été à ce point là ignorée (si ca fonctionne comme les batteries de smartphones)<br /> Non, rien à voir. Un PHEV jamais rechargé se comporte comme un HEV, donc la batterie reste sollicité, ça charge à chaque freinage, ça décharge à chaque accélération, et ça charge/décharge parfois aussi à vitesse stabilisée.<br /> Et corollaire de ça, comme ça se comporte comme un HEV, même sans jamais recharger la batterie ça consomme quand même beaucoup moins qu’un thermique équivalent (mais un peu plus qu’un HEV équivalent), en particulier en ville et sur route. Sur autoroute, selon la qualité du système hybride ça sera entre un peu moins et un peu plus.<br /> Popoulo:<br /> on pourrait juste penser<br /> Et on aurait juste tort. Parce que dans la situation où on est, chaque gain compte. Parce que les efforts qu’on fait chez nous, ils influent aussi sur les efforts que font le reste du monde.<br /> Et puis bon, l’UE c’est quand même de l’ordre de 10% des émissions mondiales de GES, c’est pas négligeable non plus…
zoup01
Je suis assez en accord avec la synthèse de cet essai ( en plus d’apprécier la 508)…<br /> Si tu es dans la bonne niche d’utilisation d’un phev, le choix se défend, sinon il faut mieux prendre une thermique pure et payer 6000 € en moins.<br /> Caroom<br /> Essai Peugeot 508 Hybrid : test complet de la berline hybride<br /> De son design extérieur, son intérieur et habitabilité, jusqu'à ses performances de conduite, Caroom a testé la Peugeot 508 Hybrid ! Découvrez notre essai auto complet<br />
Palou
MattS32:<br /> fg03:<br /> (en fait on croit se servir de la partie electrique mais elle est tellement atrophié en terme d’autonomie que c’est peanuts)<br /> Encore un qui assène ses convictions en étant totalement déconnecté de la réalité…<br /> Je pense que @fg03 parlait d’hybride simple, pas d’hybride rechargeable, c’est à dire 2km maxi d’autonomie
popeye78
Il y a pas mal de vidéos concernant les calculs des émissions de CO2 volontairement faussées par les constructeurs automobiles: VOITURES HYBRIDES : LE GRAND MENSONGE - YouTube<br /> De toute façon, ces voitures hybrides rechargeable ou pas devraient être interdites en ZFE en 2030 et mieux vaut une thermique moins cher qui ne traine pas un poids mort pour de la longue distance ou une électrique pour faire de la courte et moyenne distance.
MattS32
Non, puisqu’il cite notamment le BMW X6, qui n’existe pas en hybride simple. Et le sujet de l’article, c’est bien les hybrides rechargeables, pas les hybrides simples.<br /> popeye78:<br /> De toute façon, ces voitures hybrides rechargeable ou pas devraient être interdites en ZFE en 2030<br /> Non, ce qui sera interdit dans les ZFE en 2030, c’est les Crit’air 3 et plus. Les HEV et PHEV actuels sont tous Crit’air 1 : Coup de plomb dans l’aile des ZFE repoussées en 2030 - Challenges.<br /> Peut-être que certaines ZFE prendront de l’avance, mais ce sont sans doute surtout les Crit’Air 2 qui seront alors menacées, pour éliminer le diesel.
popeye78
Pas à Paris malheureusement <br /> paris.fr<br /> La Zone à Faibles Émissions (ZFE)<br /> Initiée en 2015, la Zone à Faibles Émissions parisienne a franchi une nouvelle étape le 1er juin 2021, avec la restriction de circulation pour les véhicules catégorisés Non classés, Crit’Air 5 et Crit'Air 4.<br />
MattS32
La formulation pour 2030 est très vague, « 100% de véhicules propres d’ici 2030 et le respect des valeurs guides de l’OMS pour tous les polluants. », ça ne ferme pas complètement la porte aux PHEV, en laissant entendre que le critère de sélection ne sera plus forcément la vignette Crit’Air.<br /> C’est plus compliqué à vérifier que la vignette, mais certaines villes allemandes ont d’ores et déjà prévu des zones où les moteurs thermiques n’auront plus le droit de circuler, mais où les PHEV en mode EV seront bien autorisées (pour la vérification en pratique, ça peut se faire notamment avec des caméras thermiques, qui mettent en évidence une sortie de gaz plus chaud à l’échappement de la voiture si le moteur thermique est en fonctionnement). Il y a même un constructeur (BMW) de mémoire qui a intégré à son système électronique la reconnaissance de ces zones via le GPS pour basculer automatiquement en électrique.
pascalreedsmith
oui mais la chine fabrique un gros pourcentage des produits consommés par l’occident.<br /> Si on fabriquait beaucoup, on produirait beaucoup de CO2. Maiscomme on fait fabriquer en Chine, forcément…<br /> Pour le sujet de base, je ne vais pas me répandre sur qui a raison ou qui a tort sur l’hybride rechargeable. en fonction de ce qu’on roule, et comment on recharge, c’est rntable et/ou écolo (ou pas selon si on regarde juste la conso ou bien la fabrication totale et le recyclage du véhicule sur toute sa durée de vie).<br /> Malgré tout, on voit dans les commentaires que les débats sont enflamés, et les perceptions ou utilisations différentes. Perso je ne suis pas trop pour une énième punition pour les soi disants riches car ils peuvent se payer des voitures polluantes.<br /> Je trouve que les tranches d’impots et autres taxes payées par eux, associées aux aides qu’ils ne touchent jamais, sont déja bien assez.<br /> Aujourd’hui, quand vous travaillez et payez des impots, vous faites (sur)vivre beaucoup de gens en France.<br /> L’écologie devrait etre un choix, pas une punition. Et ce sont souvent les riches qui peuvent se permettre d’etre écolos les premiers, car l’achat des vehicules electriques, aujourd’hui, ce sont eux qui peuvent les payer.<br /> J’aimerais bien voir une répartition de la génération de pollution (pas necessairement de CO2) par tranche de revenus ?<br /> Histoire de comprendre si les « riches » au sens fiscal (c’est a dire environ 2 fois le revenu median, env. 3500 euros / mois) polluent plus ou moins que les « pauvres » …<br /> Notez les guillements car pour moi etre riche ça signifie « l’etre assez pour ne pas travailler » et « pauvre » ça n’est pas necessairement ié au revenu mensuel (un revenu median vivra mieux dans un trou perdu qu’a Paris)
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La mémoire Micron GDDR6X à 24 Gbps entre en production de masse
La DDR5-6000
Stadia permet à ses joueurs de streamer un jeu en petit comité
Cet ancien employé de Twitter espionnait les utilisateurs pour le compte de l'Arabie saoudite
Cyberharcèlement : en Europe, les parents protègent moins leurs enfants que dans le reste du monde
Apple déploie la 3e bêta publique d'iOS 16, d'iPadOS 16 et de macOS Ventura
Google veut faire de votre TV votre coach sportif
Taïwan a subi un pic de cybermenaces en marge de la visite de l'Américaine Nancy Pelosi
Ce vidéoprojecteur sera parfait pour vos soirées d'été !
Samsung annonce les Galaxy Watch 5 et ses Gala Buds 2 Pro
Haut de page