Une nouvelle étude incrimine de nouveau les émissions de CO2 des véhicules hybrides rechargeables

05 janvier 2021 à 18h53
64

De nombreuses études démontrent que les véhicules hybrides rechargeables sont loin d’être aussi écologiques que les constructeurs le prétendent. L’une d’elle pointe un écart entre les spécifications et la réalité du terrain pouvant atteindre 407 %.

Ford Explorer, Porsche Cayenne et VW Touareg hybrides : de gros pollueurs

C’est le cas dans beaucoup de domaines : il y a souvent un gap entre les résultats obtenus en laboratoire, lors de tests, et ceux obtenus dans des conditions réelles. La différence est d’autant plus flagrante pour les véhicules hybrides rechargeables, les PHEV, très impactés par les modes de conduite de leur propriétaire.

Une nouvelle étude réalisée par Autobild va dans ce sens : la différence entre la consommation mesurée lors des tests semble nettement sous-estimée par rapport à la consommation réelle. En pratique, cela se traduit logiquement par des émissions de CO2 plus importantes qu’annoncées.

Les journalistes du magazine ont mis à l’épreuve du bitume trois véhicules PHEV stars dans leur édition 52-53/2020 : Ford Explorer, Porsche Cayenne et VW Touareg. Sur des parcours d’environ 570 km dans le premier cas et 670 km dans les deux autres, ils ont constaté des valeurs de consommation réelle plus élevées que les spécifications à hauteur de respectivement 407 %, 359 % et 387 %.

Si on prend le cas de la Porsche Cayenne E-Hybrid par exemple, Porsche annonce sur son site des consommations moyennes comprises entre 3,7 litres et 3,1 litres pour 100 km pour des émissions de CO2 allant de 83 à 71 grammes par kilomètre. Des valeurs nettement sous-estimées selon Autobild, qui a annoncé 274 g/km de CO2 émis lors de ses essais (ce qui correspond à une variation de 230 % environ si l’on se base sur 83 grammes, 286 % pour 71 grammes).

Une taxe annuelle de seulement 60 euros pour ces trois véhicules

Ironiquement, la taxe annuelle pour ceux qui possèdent de tels véhicules en Allemagne est de seulement 60 euros… un tarif plutôt dérisoire pour des bolides dont le prix de vente débute à 74 000 euros pour le moins cher des trois.

Ces taxes insignifiantes ont été dénoncées par Transport et Environnement (T&E). Ses membres estiment que les ristournes des gouvernements ne devraient être concédées qu’aux véhicules véritablement écologiques.

Julia Poliscanova, directrice séniore chez T&E, est d’ailleurs plutôt catégorique à propos des véhicules hybrides rechargeables. Elle estime que les PHEV ne sont que « de fausses voitures électriques, construites pour les tests en laboratoire et les réductions d'impôts, et non pour une véritable conduite ».

Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
64
27
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Cette énorme TV Continental Edison de 55
Dacia Bigster : la future figure de proue de la marque
Le PC Hybride Microsoft Surface Pro X est bradé chez Fnac et Darty
VLC et Microsoft Edge bêta désormais compatibles avec les Mac M1
Huawei met à jour AppGallery, son store d'applications alternatif à Google Play
Comparatif des meilleures enceintes connectées (2021)
Apple envisagerait de lancer une plateforme payante de podcasts
Les prix des téléviseurs Neo QLED de Samsung sont sortis
Des taxis volants en phase de test à l'aérodrome de Pontoise
Dead Cells : le jeu gratuit sur Nintendo Switch pendant une durée limitée
Haut de page