La nouvelle MINI Cooper électrique se dévoile, et son autonomie va peut-être vous convaincre

Rémi Bouvet
Publié le 02 septembre 2023 à 09h20
© BMW
© BMW

Une autonomie en forte hausse, désormais à plus de 300 km, voire 400 km pour la version SE, et un imposant écran central OLED de 24 cm.

Présentée succinctement en mai dernier, la nouvelle génération de MINI Electric s’est finalement dévoilée quelques jours avant le salon de l’automobile de Munich. Avec cette cinquième génération, la marque prétend avoir conservé la sensation Go-kart électrique. Les principaux changements sont à chercher du côté du design, lequel se veut plus épuré, mais également de l’autonomie, avec des batteries de plus grandes capacités.

Pas un gros lifting extérieur

À l’extérieur, les changements opérés par BMW sont assez discrets. La marque explique avoir réduit le nombre d’éléments de design pour faire la part belle à la teinte de la carrosserie.

Cinq générations de MINI © BMW
Cinq générations de MINI © BMW
© BMW

La calandre n’est plus hexagonale, mais octogonale désormais. En outre, les phares avant restent ronds, mais ne sont plus encadrés par des éléments chromés. Notez également les soubassements noirs censés renforcer le sentiment d’une voiture collée à la route.

© BMW

À l’arrière, les feux verticaux s’apparentent à ceux de la MINI Classic. Précisons qu’en fonction de la finition, les feux de jour peuvent être modifiés pour créer trois signatures lumineuses réglables.

© BMW
© BMW

Concernant les finitions justement, il y a quatre niveaux différents. Celle de base est la finition Essential. Une finition Classic apporte surtout des modifications au niveau de l’habitacle ; à l’inverse, la finition Favoured met l’accent sur les éléments extérieurs, notamment l’accès au toit Multitone (une combinaison de trois couleurs différentes). Enfin, ceux qui souhaitent un look sportif opteront pour la finition John Cooper Works (contour de calandre avant et logo noir brillant, toit Chili Red et bandes de capot HCW rouges ou noires).

Un grand central OLED

C’est surtout à l’intérieur que la transformation est remarquable. BMW prétend avoir élaboré un habitacle « à la fois minimaliste, digital, chaleureux et immersif », avec la MINI Classic de 1959 en guise de modèle.

En 2023, cela se matérialise par un unique écran central circulaire OLED, sans aucun écran derrière le volant. Les conducteurs qui souhaitent avoir les données de conduite directement dans leur champ de vision devront ainsi opter pour l’affichage tête haute optionnel.

© BMW

L’écran central OLED d’un diamètre de 24 cm est donc la pierre angulaire de la planche de bord. Il fonctionne sous MINI Operating System 9 et sa logique d’utilisation ressemble à celle des smartphones actuels, à en croire BMW.

© BMW

Naturellement, les finitions évoquées quelques paragraphes plus haut ont également des répercussions dans l’habitacle, que ce soit au niveau des couleurs ou des matériaux.

Une expérience de conduite personnalisable

De série, les MINI Cooper proposent des modes « Core », « Green » et « Go-Kart ». Ils offrent de nombreuses options de personnalisation, de l’arrière-plan aux animations en passant par l’expérience de conduite. L’option « MINI Experience Modes » ajoute quatre modes supplémentaires, mais surtout un mini-projecteur situé à l'arrière de l'écran central circulaire capable de générer un éclairage d’ambiance jusqu’aux panneaux de porte.

Par ailleurs, un MINI Intelligent Personal Assistant activé en prononçant « Hey MINI ! » gère les demandes orales.

Nous retrouvons aussi des systèmes d’aides à la conduite, comme un nouveau Park Assistant Plus (en option), avec un Mode Exploration qui permet à la MINI Cooper de se garer à l'aide d'un smartphone au cas où l'espace sur le côté ne permet pas au conducteur de monter ou de descendre du véhicule.

L’option MINI Digital Key Plus transforme, comme son nom l’indique, le smartphone en clef, tandis que l’Option Remote 360 permet de visualiser l’environnement d’une MINI garée via la MINI App.

© BMW

Plus de 300 km d’autonomie

Comme prévu, BMW propose deux versions, les MINI Cooper E et MINI Cooper SE. La première possède un moteur électrique de 184 ch (135 kW) qui génère un couple de 290 Nm ; le 0 à 100 km/h est abattu en 7,3 secondes. Plus puissante, la seconde hérite d’un moteur de 218 ch (160 kW) avec un couple maximal de 330 Nm ; elle passe de 0 à 100 km/h en 6,7 secondes.

L’amélioration principale par rapport à la précédente génération concerne l’autonomie. Grâce à une batterie d’une capacité de 40,7 kWh, BMW annonce 305 kilomètres (WLTP) pour la MINI Cooper E ; 402 kilomètres pour la MINI Cooper SE et sa batterie de 54,2 kWh. L’édition actuelle a une autonomie WLTP annoncée de 234 km. Pour la comparaison avec une autre citadine, la Renaut Zoé version R110 Life équipée d’une batterie de 52 kWh atteint 395 km.

En matière de charge, les batteries de la MINI Cooper peuvent être rechargées avec un courant alternatif allant jusqu’à 11 kW. En courant continu, la MINI Cooper E et la MINI Cooper SE revendiquent respectivement une puissance de recharge de 75 kW et de 95 kW.

BMW n’a pas précisé quand les MINI Cooper E et Cooper SE seraient commercialisées, mais la version trois portes devrait faire ses débuts au premier trimestre 2024. Quant aux tarifs, ils débuteraient à partir de 33 000 euros environ.

Source : BWM

Par Rémi Bouvet

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Caramel34

L’écran j’accroche pas du tout, limite dangereux pour l’attention.

norwy

Surtout avec un fond d’écran type spirale hypnotisant !

Blague à part, il y a du mieux, le modèle est sympa mais l’autonomie pose encore question. A ce jeu là, tant que les collectivités ne densifient pas le réseau, ça restera un frein à la vente AMHA

bennukem

Haha pareil, ça donne envie de l’arracher

info01_1_1

300km… Données constructeurs…
En réalité à diviser par 2 = 150km :confused:

Caramel34

Sur quelle base ?

gamez

en quoi l’autonomie est convaincante? :thinking:

k43l

Je pense qu’un jour il faudra que les gens comprennent que les voitures électriques, ce n’est pas fait pour faire de long parcours.
Et si l’envie vous prend de faire 800km, il va falloir revoir la pensée de faire ça en 10h.

Par compte pour une voiture de tous les jours, et petit parcours urbain et Péri urbain c’est l’autonomie parfaite.

Caramel34

Beaucoup ont le syndrome du « fokjefasseleplein » et ne voient pas sur le long terme, les infrastructures vont se démocratiser, de nouvelles technologies de recharge vont émerger, la peur de ne plus avoir de jus ne sera qu’un mauvais souvenir.

pocketalex

oui enfin l’ajout d’infrastructure ne fera pas augmenter l’autonomie des batteries par magie

300 à 400km d’autonomie, pour faire 800 km il faudra faire 2 à 3 pause, et pas des pauses de 10 minutes… Plutôt 2 à 4 heures. Et doubler le nombre de stations de recharge ne changera rien à ce problème (même si ça reste une excellente idée)

Enfin « problème » … c’est un problème pour qui entrevoit un trajet de vacances comme un truc à faire le plus vite possible en une seule fois.
Avec l’électrique, il faut repenser sa façon de se déplacer et de « faire le plein ».
J’ai eu un scooter électrique, et j’ai mis un peu de temps à comprendre que dès que je le gare, il faut le brancher. C’est pas comme un plein tous les 15j, c’est tous les jours.
ça peut paraitre contraignant, mais ne plus avoir à chercher une station essence, ne plus dépendre des prix de l’essence, de l’approvisionnement de l’essence, c’est une liberté indescriptible.

gamez

oui quand ce sera le cas, mais pour l’instant on n’y est pas.