Jabra présente deux nouvelles solutions de visioconférence pour la maison et l'entreprise

© Jabra

Le constructeur a dévoilé ce mardi 27 avril deux nouvelles caméras de visioconférence qui carburent à l'intelligence artificielle.

On connaît principalement Jabra pour ses casques et écouteurs, mais l'on ne sait pas forcément que la marque est désormais présente sur le marché de la visioconférence pour les professionnels.

Jabra PanaCast 20 : une caméra 4K pour les réunions à la maison

Jabra a présenté ses deux nouvelles solutions, à commencer par la Jabra PanaCast 20, une caméra pensée pour les salariés en télétravail ou en déplacement.

À l'intérieur de l'appareil, on retrouve une caméra 4K compatible HDR et qui intègre un zoom intelligent, ce qui permet de centrer automatiquement l'interlocuteur, même s'il se déplace lors de la conversation vidéo. La Jabra PanaCast 20 offre également un système de correction de la luminosité pour embellir l'image et éviter, par exemple, une surexposition.

© Jabra

Un cache permet de couvrir l'objectif une fois l'appel passé pour garantir la confidentialité de l'utilisateur. Côté son, l'appareil offre également un traitement du signal audio avec la réduction en temps réel des bruits environnants.

La Jabra PanaCast 20 est compatible avec les principaux services de visioconférence, comme Zoom , Google Meet ou Microsoft Teams .

Elle sera disponible dès le 1er août prochain à un prix de 267 €.

Jabra PanaCast 50 : une solution complète pour les salles de réunion

Jabra propose également une toute nouvelle caméra, la PanaCast 50, pour les salariés en présentiel. Cet appareil bénéficie également de non pas une, mais trois caméras combinées pour obtenir un champ de vision de 180° et une image 4K. Elle peut être posée ou accrochée au mur, avec un système de fixation prévu à cet effet.

Grâce aux neuf processeurs intégrés, dont deux spécifiquement pour les tâches d'intelligence artificielle, la caméra est capable de zoomer spécifiquement sur la personne en train de parler, mais aussi de diviser l'écran en deux flux vidéo distincts pour mettre en avant deux participants comme s'il y avait deux caméras dans la pièce.

La fonctionnalité Virtual Director peut de son côté basculer automatiquement d'une personne à l'autre, pour une réunion plus efficace et plus fluide qui permet de se concentrer sur l'interlocuteur qui a la parole.

© Jabra

L'appareil intègre également deux woofers de 50 mm et deux tweeters de 20 mm pour la restitution sonore. De plus, on peut retrouver huit micros omnidirectionnels qui bénéficient une nouvelle fois d'une couche de traitements logiciels pour éliminer les bruits parasites comme les chuchotements et les bruits de frappe au clavier.

Jabra met également en avant sa solution logicielle de gestion des participants qui permet de spécifier le nombre maximum de personnes en réunion selon la taille de la pièce. Cela peut être utile pour les dirigeants et les managers afin de limiter, par exemple, le nombre de personnes dans la salle tout en respectant les gestes barrières.

La Jabra PanaCast 50 sera disponible quant à elle le 15 juin prochain à un prix de 1 065 €.

Source : communiqué de presse

Modifié le 28/04/2021 à 16h31
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Cette smart TV 4K Continental 58
Le pack volant de course Logitech G920 + levier Shifter est vraiment pas cher sur Cdiscount
Les prochains écouteurs WF-1000XM4 de Sony se dévoilent en images
Xbox Series X|S : le Dolby Vision HDR se précise, chez les insiders d'abord et demain pour tous
Cette petite souris sans fil Microsoft Wireless Mobile Mouse est à moins de 10€
MSI met le cap sur le ratio 16:10 et annonce de nouveaux appareils gaming et création
Epic Store : The Lion’s Song offert cette semaine, et une surprise prévue pour la semaine prochaine
Les PC portables modulaires et réparables Framework arriveront en Europe d'ici la fin de l'année
Ghostrunner 2 sera exclusif aux consoles nouvelle génération et aux PC
Gigabyte fait un commentaire sur la fabrication chinoise, perd 550 millions et... présente ses excuses
Haut de page