Jaguar Land Rover imagine un écran "tactile" sans contact

11 août 2020 à 09h00
0

Alors que le monde entier fait encore face à la pandémie de COVID-19, Jaguar Land Rover veut développer une technologie d'écran tactile permettant d'éviter les contacts dans le véhicule, et ainsi réduire les risques liés au coronavirus.

Le constructeur britannique veut promouvoir les gestes barrière jusque dans les habitacles et travaille au développement d'un écran tactile qui pourrait fonctionner de manière prédictive, afin de ne pas avoir à toucher les commandes.

La « nouvelle normalité » arrive dans nos voitures

La pandémie qui touche la planète a incité de nombreux pays à remettre l'accent sur la propreté. Surfaces, mains, objets : tout est nettoyé très régulièrement pour éviter la propagation du virus à l'origine de cette pandémie. Jaguar Land Rover a eu l'idée d'un technologie tactile qui ne s'appuierait pas sur le toucher, mais disposerait d'un système sans contact.

« Alors que les pays du monde sortent du confinement, nous remarquons le nombre de transactions quotidiennes de nos clients qui sont réalisées en utilisant des écrans tactiles : billets de train ou de cinémas, distributeurs d'argent, enregistrements d'aéroports et caisses automatiques des supermarchés », explique Lee Skrypchuk, spécialiste technique de l'interface humain-voiture de Jaguar Land Rover.

Une omniprésence des écrans tactiles qui a donné l'idée à Jaguar Land Rover de développer des systèmes qui permettraient de se passer de ce contac. Le constructeur s'est associé avec l'Université de Cambridge pour travailler sur une intelligence artificielle qui opérerait via un ensemble de capteurs prédictifs, comme le détaille Lee Skrypchuk : « Cette solution logicielle pour des interactions sans contact a atteint un niveau de préparation technologique élevé et peut être facilement intégrée dans des écrans tactiles et affichages interactifs existants ».

Réduire les risques sanitaires et aider à la sécurité routière

Mais pour les chercheurs et ingénieurs dépêchés sur ce projet, l'objectif est également de réduire les risques au volant, alors que les écrans en tous genres sont une source importante d'accidents sur les routes du monde entier. Selon le Professeur Simon Godsill, du département ingénierie de l'Université de Cambridge, ces systèmes seraient tout aussi bénéfiques dans un contexte sanitaire que pour la sécurité routière.

« Les écrans tactiles et affichages interactifs sont des choses que les gens utilisent plusieurs fois par jour, mais peuvent être difficiles à manipuler en étant en mouvement, que ce soit lorsque l'on conduit une voiture ou que l'on veut changer de musique en faisant son jogging », raisonne-t-il. « Nous savons aussi que certains pathogènes peuvent être transmis via les surfaces, donc cette technologie pourrait aider à réduire le risque de ce genre de transmission ».

16
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
scroll top