VivaTech : un van de santé autonome pour rencontrer les patients où qu'ils se trouvent, le pari de Withings avec Software République

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 23 mai 2024 à 08h53
Dans ce van, se cache un véritable petit centre de soins mobile et autonome © Alexandre Boero / Clubic
Dans ce van, se cache un véritable petit centre de soins mobile et autonome © Alexandre Boero / Clubic

L'écosystème Software République, qui travaille à la mobilité de demain, a dévoilé à VivaTech le U1st Vision, un concept de véhicule autonome de santé, avec des commandes déjà passées. Une première mondiale.

Et si le « U1st Vision » était la réponse française tant attendue aux déserts médicaux ? Cette semaine à VivaTech, Software République, entité qui rassemble les géants hexagonaux Thales, Dassault Systèmes, Eviden (Atos Groupe), Orange Business, STMicroelectronics, JCDecaux et Renault, a présenté un van autonome justement frappé de la marque au losange, qui vise à bâtir la médecine du futur, jusqu'au plus près des Français. Withings, partenaire privilégié du concept, nous explique ce qui se cache derrière U1st Vision.

Le savant principe du van médical U1st Vision

L'idée de Software République ? Proposer un van qui dispose de différents objets connectés à l'intérieur et s'avère proposer de multiples services : de la réparation de vélos au libre-service civique, en passant par des services de recyclage de produits électriques et autres. Mais le module du démonstrateur qui a le plus retenu notre attention, c'est celui qui consiste à faire du véhicule un vrai service de santé, avec Withings comme principal acteur.

Le cas d'usage dit « Health Pop-Up » est intéressant. Ici, l'idée est de faire du van un véhicule pouvant aider à lutter contre les déserts médicaux, en venant au plus proche des patients, et ainsi leur offrir une qualité de soin qu'ils ont pu perdre ces dernières années et décennies.

Livia Robic, product manager chez Withings, nous explique qu'« à bord, il sera possible de faire de véritables check-up de santé. Les patients seront en lien avec leur médecin, grâce à la remontée des données issues du van, qui transiteront vers Mon Espace Santé », l'application sécurisée qui permet de gérer ses informations médicales et de faciliter son suivi de santé.

Grâce à Withings, le patient pourra repartir avec un check-up de santé complet

Dans le U1st Vision, Withings a embarqué plusieurs de ses objets de santé connectée. Par exemple, on retrouve le tensiomètre BPM Connect, ou encore la Body Scan, la station connectée qui permet de prendre différentes mesures, grâce à son électrocardiogramme à 6 dérivations, sa composition corporelle par segmentation et diverses informations sur sa santé nerveuse, entre autres informations.

À l'intérieur du véhicule, Withings promet d'intégrer son innovation primée au dernier CES de Las Vegas, BeamO, qui va bientôt arriver sur le marché, avec quatre capteurs intégrés : thermomètre, électrocardiogramme avec dérivation, stéthoscope et oxymètre de pouls. Le patient pourra venir seul dans ce van, où l'intelligence artificielle et un personnel de santé l'accueilleront pour l'aider à prendre des mesures, et repartir avec son check-up de santé intégral.

Des commandes ont déjà été passées pour le véhicule

« Tous ces objets ont été pensés pour une application comme ce van, pour pouvoir donner aux patients un accès continu aux médecins et à la santé ». Cette prévention à distance est aujourd'hui presque vue comme un enjeu de santé publique. Et qui plus est, « les objets connectés ont aussi une grosse application pour des maladies chroniques », poursuit Livia, soutenant cette idée de suivi continu.

La bonne nouvelle, c'est que Withings et Software République voient le U1st Vision au-delà du concept. On apprend que le véhicule va bien être industrialisé, et que des commandes ont d'ores et déjà été passées, aussi bien pour le grand public que pour les professionnels, où des entreprises désireuses d'organiser des check-up de santé pour leurs employés se montrent intéressées.

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (3)
darkneo2976

Pas trop convaincu, si les gens peuvent sortir de chez eux pour aller dans cette voiture, ils peuvent aller au médecin, ou dans un centre de télé-médecine.

craxxou

la réflexion ça ne sera pas pour aujourd’hui

kiwi5

pas trop convaincu non plus mais withings a souvent de bonnes idees innovantes, pas mal de gens qui ne peuvent aller au medecin pour une maladie chronique ont surtout des difficultes pour quitter leur lit/fauteuil pour aller a la porte.