Le péage autoroutier sans barrière arrive en France

Par
Le 10 janvier 2019
 0
péage autoroute

Une expérimentation va se dérouler sur l'autoroute A4, dans l'Est de la France, avec la mise en place d'un péage sans barrière. Mais il vaudra mieux ne pas oublier de payer après l'avoir emprunté...

La société Sanef, en charge des autoroutes du Nord et de l'Est de la France, a annoncé la mise en œuvre d'un test de péage sans barrière, prévu pour début février. Il aura lieu au niveau de l'échangeur de Boulay-Moselle, à la sortie 38 de l'autoroute A4.

Identification automatique et paiement en ligne

Le nouveau péage s'affranchit donc de barrière, en la remplaçant par un système composé de caméras et de capteurs capables d'identifier les véhicules empruntant le passage. De cette façon, les conducteurs pourront franchir la zone sans s'arrêter... mais pas sans payer.

En effet, les propriétaires des voitures repérées par les caméras auront ensuite dix jours pour s'acquitter de la somme due, en l'occurrence, 1,30 euro à cet endroit. Ils pourront payer en ligne, ou via une borne de paiement à proximité du péage (ce qui, dans ce cas, les oblige finalement à s'arrêter). Si le montant n'est pas réglé dans les dix jours, le contrevenant s'expose à une pénalité de 20 euros. Vu la somme initiale, les automobilistes auront donc tout intérêt à se mettre un rappel, ou à se procurer un pass d'abonnement.

Désengorger le trafic

Le but de ce nouveau dispositif est de fluidifier le trafic sur un tronçon souvent sujet aux bouchons, avant d'envisager un déploiement plus large, à commencer par les autoroutes A13 et A14 entre Paris et la Normandie. D'après la Sanef, une telle mise en place permettrait d'économiser 10 millions de litres de carburant, grâce à la suppression des embouteillages.

Le nouveau système pourrait entraîner une diminution du nombre d'agents de péage. Mais d'après la société, le dispositif engendrerait également de nouveaux besoins, et donc de nouveaux recrutements. Il ne resterait donc plus qu'à lever les dernières barrières à son déploiement dans toute la France.

Source : FrenchWeb

Les dernières actualités Transports

scroll top