NW Groupe inaugure une borne de recharge ultrarapide connectée… sur une batterie géante

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
25 octobre 2021 à 17h15
10
IECharge - NW Groupe © NW Groupe
© NW Groupe

Si l’idée peut surprendre au départ, c’est une solution plutôt logique pour assurer la charge rapide de nombreux véhicules électriques sans perturber le réseau déjà sous tension. L’utilisation d’une unité de stockage de batterie de grande capacité permet de lisser les pics lors de la charge rapide de plusieurs véhicules.

Et quand les bornes ne sont pas utilisées, elle permet de stocker l’énergie produite par le réseau national afin d’être opérationnelle dès que nécessaire. Ce type d’installation permet de venir soutenir le réseau en cas de besoin.

Jusqu’à 320 kW de puissance

Avec la station de recharge IE Charge de NW Group, il est possible de connecter simultanément jusqu’à quatre véhicules électriques. La puissance maximale pour les véhicules compatibles est de 320 kW. Il est ainsi possible de récupérer environ 150 km d’autonomie en seulement 5 minutes de charge. Une telle puissance permet de charger rapidement les meilleures voitures électriques disponibles, mais aussi les camions et les bus électriques.

Pour éviter les pics de consommation déstabilisant le réseau électrique, l’entreprise a décidé d’interconnecter certaines bornes avec leurs modules de stockage d’énergie par batterie d'une capacité de 1 MWh. C’est un premier pas vers l’avenir électrique avec des infrastructures adaptées aux besoins réels. 150 stations IE Charge seront installées d'ici à 2023.

Réseau de bornes rapides : des lacunes à combler

Avec l’engouement pour les véhicules hybrides rechargeables et les voitures électriques depuis le printemps 2020, les failles du réseau de bornes sont encore plus pointées du doigt. Si la France fait pourtant partie des bons élèves aux rangs européens avec plus de 43 000 bornes de recharge disponibles actuellement, seulement 2,5 % de ces équipements sont des bornes rapides.

Si la fin de la commercialisation des motorisations thermiques est annoncée pour 2035, l’Europe n’a pas pour autant oublié qu’il était nécessaire d’avoir un réseau adapté aux besoins des Européens roulant en électrique. La Commission européenne a acté que d’ici 2030, les utilisateurs devront pouvoir trouver, tous les 60 km, au moins une borne de recharge rapide d’une puissance supérieure à 150 kW.

Source : Les Echos

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
9
Yves64250
Une batterie qui recharge une batterie,ça en fera des batteries a recycler.
Oric_1
Ben au moins ça créera de l’emploi.
Yves64250
En france tout est fabriqué ailleurs alors qu’on sait faire,le recyclage n’en parlons pas.
offset891
La perte est très faible, puisque ça reste du courant continue.<br /> Et ces batteries ne seront utilisés que pour les pics (donc rarement). Donc si par exemple, vous avez 5 bornes, les deux premières tireront sur le réseau électrique, et si 3 ou plus viennent a se brancher, alors la batterie sera mise a contribution.<br /> Ce qui réduira d’autant l’usure de la batterie de la station.<br /> Sans compter que souvent, ces batteries pourront justement être des vielles batterie de voiture électrique qui seront ré-utilisés pour ce type d’usage.
greee
ça permet justement de recycler les batteries des véhicules :smart
Yves64250
Oui mais recycler des batteries qui ont pris 1500 cycles de charges et de décharges sont fiables comment?
Petinikola
Ca tombe bien c’est parfait pour les habitations équipées de batteries
MattS32
Les batteries «&nbsp;usées&nbsp;» restent fiables, c’est juste qu’elles n’ont plus leur capacité et leur puissance d’origine.<br /> Mais pour une installation comme ça, c’est pas gênant, ça implique juste que pour atteindre 1 MWh ils vont mettre 15 batteries 100 kWh usées au lieu de 10 neuves, ça prendra un peu plus de place, mais c’est pas dramatique (15 batteries de 100 kWh, c’est moins de 20m^3.
zoup01
objectif 2030 pour avoir un réseau de recharge correct…il est urgent d’attendre pour voyager en ve.
vincentd75
A partit de 2025 ça va commencer à le faire. Tu peux déjà faire 200km dans une Dacia entrée de gamme. Tu auras des bornes de recharge dont on peut tabler qu’elles auront presque doubler en 3-4 ans car ça va s’accélérer de plus en plus, avec les zones à faibles émission qui deviennent obligatoire dans les très grandes villes. Paris par exemple en juillet 2022, tous les véhicules avec pastille 3 seront relégués aux oubliettes, ensuite 2024 tous les véhicules diesel dans le grand Paris seront interdit de circulation, donc il va bien falloir qu’ils se bougent à installer des bornes de recharge.<br /> Donc à partir de 2025 ça me paraît faisable. Je pense qu’à cette date nous aurons le véhicule Dacia Sandero qui fera 300km. Si tu recharges en maximum 1h et pas une de plus pour 300 bornes, tu peux partir en vacances avec un tel véhicule, ça va véritablement lancer l’électrique.<br /> Encore 3 années d’installation de bornes qui va s’accélérer, 300km d’autonomie et un véhicule électrique d’entrée de gamme tel Dacia Sandero en électrique, ce sera le lancement des masses.
tosqualler
bof l’argument que ça reste du DC, c’est une conversion donc des pertes<br /> de +, une batterie n’a pas un rendement nominale…loin de là
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Windows 11 22H2 : les soucis de perfs, c'est vraiment fini ?
Il y a 9 nouveaux jeux inclus dans Netflix Games
Arrêtez tout, on a des nouvelles de The Witcher Remake !
Devinez ce qui va se cacher DANS les prochaines montres Huawei !
Le Black Friday VPN se poursuit chez CyberGhost : -83% de remise pour Cyber Monday
Mais pourquoi Twitter repousse-t-il encore les vérifications payantes ?
Black Friday : un hébergement web à -80%, c’est le moment ou jamais d’en profiter !
Ce chargeur Samsung est GRATUIT avec cette offre de remboursement
Guide d'achat Noël 2022 : notre sélection d'idées cadeaux Tech' à tous les prix
Écolo et économique : le reconditionné de smartphones et d'ordinateurs explose en France
Haut de page