Ford étudie votre activité cérébrale pour éviter les accidents

Vincent Touveneau
Cryptomonnaies
12 octobre 2021 à 15h20
1
Conducteur endormi

Le constructeur automobile s'aventure dans les tests neurologiques pour parvenir à collecter des données à partir de notre cerveau. L’objectif ? Analyser notre réactivité pour éviter de s’endormir au volant.

Ford indique vous rendre la route plus sûre en participant à la réalisation d'études sur le comportement de notre cerveau lorsque nous sommes au volant.

Des tests physiologiques pour prévenir l’endormissement

Les statistiques de la prévention routière sont très éloquentes : la fatigue au volant est responsable d’un cinquième des accidents de la route, et nombreux sont les automobilistes qui ne respectent pas la règle de la pause toutes les deux heures pendant les longs trajets. Les nouvelles technologies cherchent à rendre la route plus sûre, non plus en gérant l’impact des accidents, mais en les évitant au maximum.

En collaboration avec le centre hospitalier universitaire d’Aix-La-Chapelle (Allemagne), Ford fait passer une batterie de tests IRM à des patients dans des situations de conduite théorique. Le scénario est celui d'une conduite de nuit, où un automobiliste freine brusquement devant le conducteur. Le patient est raccordé à des capteurs sensoriels mis au bout de ses doigts et sur sa boîte crânienne.

Les scans de la machine révèlent des informations précieuses sur les comportements du cerveau en cas de conduite automobile. Y a-t-il un seuil d’alerte au-delà le conducteur se met en danger ? Quels sont les signaux les plus importants en cas de fatigue incapacitante ? Les tests indiquent pour l’instant que les battements cardiaques et l’activité respiratoire permettent d'analyser la fatigue, ce qui est la clé pour réduire le risque d’accident.

Des montres connectées pour une sécurité active

En mettant l’accent sur la sécurité active (comprenez, la prévention des accidents) Ford visualise un futur où le conducteur est tenu au courant de ses fonctions vitales en temps réel. Le moyen le plus moderne pour y arriver serait l’usage d’une montre connectée : pour analyser son risque de fatigue, prendre le pouls du conducteur serait l’approche la plus simple.

La technologie proposée par le constructeur se focalise sur la perte de concentration du conducteur en tentant de déceler les changements cardiaques et de respiration. L’analyse des empreintes digitales au niveau du volant est également une piste envisagée par Ford.

Source : The Engineer .

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
PierreKaiL
Est ce que cela peut fonctionner pour éviter les engueulades de couple ? Perte de concentration ça peut être fatale là aussi…<br /> -&gt;.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Que va-t-on faire de toutes ces batteries ? Le secteur auto face au challenge du recyclage d'ici à 2030
Nouveau record de livraisons pour Tesla au troisième trimestre
Volkswagen compare ses électriques et ses thermiques : le prix au kilomètre est sans appel
Mi Electric Scooter 3 : Xiaomi lève le voile sur sa nouvelle trottinette électrique
Pourquoi les voitures électriques doivent devenir plus légères, et vite
Tesla a réalisé 1 milliard de dollars de bénéfices rien qu'avec des investissements en bitcoins
Non, la transition vers la voiture électrique ne supprimera pas 30 000 emplois chez Volkswagen
Une assurance auto qui change de prix chaque mois selon votre conduite ? Tesla tente l'expérience
À défaut d'Apple Car, Foxconn lève le voile sur les premières voitures électriques de sa filiale Foxtron
Haut de page