DS 7 Crossback Louvre : une édition limitée pour les amateurs d’art... et de design

David Nogueira
Spécialiste automobile
03 septembre 2020 à 09h54
19
DS 7 Crossback dans son édition limitée Louvre © DS Automobiles
Le DS 7 Crossback Louvre, une édition limitée à 1 500 exemplaires

Des éléments imprimés en 3D, des touches de noir brillant, un cuir embossé, de la gravure laser, des badges uniques ou encore des podcasts inédits… Cette édition limitée du DS7 Crossback est le fruit d’une collaboration étroite entre le constructeur premium français et les équipes du musée du Louvre.

Au premier coup d’œil, à moins d’être un fin connaisseur de la marque DS Automobiles, vous pourriez passer à côté de ce qui caractérise ce nouveau DS7 Crossback Louvre. Une édition limitée que le constructeur envisage de ne produire qu’à 1 500 exemplaires pour l’intégralité de ses marchés, et ce toutes motorisations et couleurs confondues. Nous reviendrons plus après sur ce détail, mais d'abord, concentrons-nous sur la nouveauté.

DS 7 Crossback édition limitée Louvre © DS Automobiles

L’édition Louvre et sa touche esthétique

Lorsque vous pensez au Louvre, vous imaginez sans doute la Pyramide « Leoh Ming Pei », structure emblématique des lieux, qui a d’ailleurs fêté son trentième anniversaire l’année dernière. Evidemment, cette forme a été la ligne directrice du design spécifique de ce modèle.

DS 7 Crossback édition limitée Louvre © David Nogueira
DS 7 Crossback édition limitée Louvre © David Nogueira
DS 7 Crossback édition limitée Louvre © David Nogueira
DS 7 Crossback édition limitée Louvre © David Nogueira

On la retrouve d'abord à l’extérieur, avec l’ajout de badges reprenant les codes artistiques de la célèbre pyramide, sur le capot, le coffre ou encore les portes avant.

Et si vous pensez que ces éléments sont anodins, détrompez-vous : les équipes du design de DS ont dû travailler en étroite collaboration avec les équipes du Louvre pour produire un résultat convenant aux deux parties.

DS 7 Crossback édition limitée Louvre © DS Automobiles
DS 7 Crossback édition limitée Louvre © DS Automobiles

Ensuite, on note que des éléments de carrosserie, proposés en version chromée sur certaines finitions de DS7 Crossback, sont ici remplacés par des éléments d'un noir brillant, plus « chic ». C’est le cas des fameuses DS Wings, des coulisses de vitres, des barres de toit ou encore des décors de feux arrière.

Enfin, cette version DS 7 Crossback Louvre introduit également de nouvelles jantes 20 pouces, baptisées Alexandria.

DS 7 Crossback édition limitée Louvre © David Nogueira
DS 7 Crossback édition limitée Louvre © DS Automobiles

À l’intérieur, les finitions des différents éléments de l’habitacle sont tout aussi impressionnantes. Le cuir nappa qui domine cette édition Louvre est en fait une version « Grand Chic » de l’Inspiration DS Opera Noir Art Basalte du DS 7 Crossback, dont il se différencie seulement à quelques détails près.

DS 7 Crossback édition limitée Louvre © DS Automobiles
DS 7 Crossback édition limitée Louvre © DS Automobiles
DS 7 Crossback édition limitée Louvre © David Nogueira

La Pyramide de Leoh Ming Pei est là aussi à l'honneur, d’abord à travers des éléments réalisés en impression 3D et apposés sur les grilles d'aération, permettant de les manipuler. Présents pour l'officialisation de cette édition limitée, on peut vous assurer que le niveau de détail de ces éléments est assez impressionnant.

Soulignons une dernière note de style notable, avec l’embossage de la Pyramide sur le cuir du couvercle central, un détail très réussi ! Il ne reste plus qu’a espérer que celui-ci vieillisse bien, résistant aux mauvais traitements comme aux variations de température que subit un habitacle de voiture.

« Un jour au Louvre », un podcast pour (re)découvrir l’art

Outre le travail sur le design, les équipes de DS et du Louvre ont travaillé à la réalisation de l’application « Un jour au Louvre ». Celle-ci se lance depuis l’écran central de 12 pouces intégré au tableau de bord et donne accès à la version dématérialisée de 182 œuvres du musée.


Évidemment la photo qui s’affiche à l’écran est loin de rendre hommage au niveau de détail de l'oeuvre que vous verrez dans le musée, mais l’objectif ici est de vous faire renouer avec l’art pendant vos trajets (embouteillés ?) du quotidien.

DS 7 Crossback édition limitée Louvre © DS Automobiles

Par ailleurs, « un jour au Louvre » propose une description audio de l’œuvre, restant ainsi accessible tout au long de la conduite. Evidemment, les instructions liées à la conduite ou aux alertes restent prioritaires. Aussi, les messages d’informations concernant le trafic émis par la radio RDS, la caméra de recul, les instructions de navigation, etc. coupent automatiquement le podcast. C’est logique, mais cela va mieux en le disant.

Selon nos premières impressions, l’interface paraît fluide et rapide - heureusement, serions nous tenté de dire, puisque ce n’est là « qu’un » podacst commentant une photo d’œuvre.

DS 7 Crossback édition limitée Louvre © David Nogueira
DS 7 Crossback édition limitée Louvre © David Nogueira
DS 7 Crossback édition limitée Louvre © David Nogueira


La cerise sur le gâteau, si on peut dire, c’est que l’achat d’un DS7 Crossback Louvre édition, vous permet d'obtenir une carte « Les Amis du Louvre », qui vous donnera un accès illimité et prioritaire aux expositions des Musées du Louvre et Eugène-Delacroix, à la Galerie du Temps du Louvre Lens, du Louvre Abu Dhabi et d’une centaine d’autres musées, et ce pendant un an, pour vous et un proche.

DS 7 Crossback édition limitée Louvre © DS Automobiles

DS 7 Crossback Louvre : les motorisations et tarifs


Comme nous le disions en préambule, cette édition limitée ne sera produite qu’a 1 500 unités, pour l’intégralité des marchés et pour toutes les motorisations et coloris. Concernant ces derniers, le modèle se décline en gris platinium pour la couleur de série, trois autres teintes étant disponibles en option (210 €) : bleu encre, cristal pearl et noir perla Nera.

DS 7 Crossback édition limitée Louvre © DS Automobiles

Quatre coloris donc et cinq motorisations dont les tarifs sont les suivants :


  • DS 7 Crossback puretech 180 ch à partir de 54 000 €
  • DS 7 Crossback puretech 225 ch à partir de 56 600 €
  • DS 7 Crossback E-Tense 225 ch (Plug-in hybride 2 roues motrices) à partir de 61 800 €
  • DS 7 Crossback E-Tense 300 ch (Plug-in hybride 4 roues motrices) à partir de 67 300 €
  • DS 7 Crossback BlueHDI 180 ch à partir de 55 500 €

Le constructeur nous précise que la production s’effectuera du mois d’octobre 2020 jusqu’au mois de janvier 2021.

Source : présentation DS Automobiles

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
14
chaton51
tant qu’a faire ce genre de voiture et des jantes 20 pouces (risible) autant mettre quelque chose d’utile comme 4 roues motrices.
zeebix
Utile à qui ? Très peu de personne en réalité.
Amonium
56 000€ pour un moteur 4 cylindres et 1,6l. C’est beau quand quand même. Une somme si importante pour un moteur aussi ridicule. Je me demande même comment ils arrivent à les vendre. Bravo.
SlashDot2k19
Intéressant en occaz : décote assez rapide, -50% au bout de 2 ans👍🏻
Bombing_Basta
Et encore, le 1.6l puretech monte plus haut en standard grand public, à 225ch…<br /> Et pour avoir le modèle 1.2l 110ch sur ma caisse (existe en 130), je peux dire que cette famille de moteur est une pure merveille.<br /> Un couple nominal monstre à bas régime et une puissance qui n’est pas en reste.
juju251
Bombing_Basta:<br /> Et pour avoir le modèle 1.2l 110ch sur ma caisse (existe en 130), je peux dire que cette famille de moteur est une pure merveille.<br /> Je vais sans doute encore passer pour le rabat joie de service, mais même si la famille de moteurs Puretech de chez PSA semble vraiment bonne en terme d’agrément de conduite (jamais testé donc je ne peux pas me prononcer sur ce point), il semblerait qu’en termes de fiabilité sur le 1.2l, la distribution pose de sérieuses questions.<br /> CF ceci :<br /> Club.caradisiac.com<br /> Durée de vie courroie de distribution 1,2L Puretech<br /> Au bout de 3ans ½ et 70 000 km nous sommes obligés de changer la courroie de distribution alors que Peugeot annonce un remplacement au bout de 180 000 km ou 10 ans. La courroie se désagrège et bouche [...]<br /> Et concernant le 1.6l Puretech, c’est en fait une évolution du bloc THP, non ?
clintl
On va arriver à 70K pour une base de 3008 et un pauvre 1.6. Avec un pseudo 300cv qui se transforme en 225Ch pour tirer 2 tonnes quand les batteries sont vides .<br /> A mourir de rire.<br /> Je garde mon V6 3.5 345 Cv !
Bombing_Basta
Tous les puretech sont une évolution des THP.<br /> Et question fiabilité, même si c’est vrai qu’il semble y avoir un problème avec les courroies au début, aléatoire et dû au fournisseur de la courroie et pas à PSA, il semble aussi que ce problème soit réglé depuis 2017.
gdepre
Y a des imb… puristes dans tous les domaines xD<br /> Perso je préfère mon Audi Avus qui commence à dater, certes, mais qui doit être tout aussi fournie avec 4 sièges massants/chauffants, 4 zones de clim, TV et j’en passe ^^ Ah si, un V8 aussi
gdepre
D’ailleurs, on fait combien de KM à 300cv ? 60 ? 70 ? Après ça doit faire mal, en effet, avec maman et les enfants dedans, plus les bagages, 225cv ça doit être limite en effet…<br /> Et je demande à voir sur la longévité du moteur… parce que un 1.6l à plus de 200cv, si tu fais 150 000km sans casser un turbo, c’est fort !
userresu
J’espère pour toi que c’est 345ch parce que sinon je n’aurai pas voulu payer la carte grise
David_Nogueira
Bonjour,<br /> Mais elles y sont, dans la version 300 ch hybrid4.
barret2222
Cela reste un SUV, donc ridicule…
shibany69
Pour les amateur de design… au sens français complètement débile du terme alors, parce que l’automobile n’a pas fondamentalement changé depuis près d’un siècle, et ce n’est certainement pas avec ce SUV que ça arrivera.<br /> Le design c’est avant tout la conception or n’y a pas plus ennuyeux que l’automobile en la matière.<br /> De ce point de vue les véhicules intéressants se comptent sur les doigts d’une main, le tout premier Renault Espace peut-être, plus récemment la Citroën Ami avec l’interchangeabilité de ses éléments de carrosserie avant/arrière et gauche/droite.<br /> Ça ce sont des choix dont la radicalité évoque ceux de Henry Ford pour sa Ford T; à de rares exceptions autrement, l’automobile n’est qu’un dessin reproduit ad nauseam par des artistes plus ou moins talentueux, et dont la vision est généralement trahie pour répondre aux impératifs industriels.<br /> Je désespère de voir apparaître des solutions véritablement nouvelles de transport individuel, pourquoi pas autonomes et électriques, pourquoi pas détachées de la notion de propriété.<br /> Ce ne sont pas quelques autocollants et quelques badges chromés qui me consoleront, surtout pas sur un SUV polluant pour citadin en mal de reconnaissance.
Amonium
C’est clair, garde ton V6, un moteur de 208 pour 70k€, c’est magique. 180 ou 225 Cv sur un 1,6l, c’est du grand n’importe quoi. Peugeot, illusionniste. PSA pardon. C’est beau, le pire, c’est qu’ils les vendent. La voiture est jolie, rien à dire mais cela reste du foutage de gueule. Pourquoi d’autre marque sont capables de faire des moteurs 2,5l en respectant la norme Euro 6. Surprenant quand même.
smover
La réponse est simple : PSA vend surtout des petits moteurs et leur montée en gamme (récente ! Avec DS et Peugeot) implique évidemment de partout de leur banque d’organes disponibles. Plus ils vendront de modèles puissants …et plus ils pourront y consacrer des ressources importantes. Quand on voit la gamme actuelle de Peugeot dont les finitions GT Line et GT cartonnent, et les DS qui maintenant sont vraiment des modèles à part entière et très loins des débuts de modèles Citroën à peine relookés, on peut se dire qu’ils sont dans la bonne direction. Après bien sûr il faut du temps : il a fallut 30 à VW pour faire d’Audi une marque de luxe, alors laissons les faire mais pour le moment cela avance très bien. Et s’appuyer sur des icônes françaises d’Art et de Luxe pour se faire est évidemment une idée géniale.
Bombing_Basta
Les 225 CH sont là, ce moteur monte même à 263 ch, qu’est-ce qui te gène?<br /> smover:<br /> Plus ils vendront de modèles puissants …et plus ils pourront y consacrer des ressources importantes.<br /> PSA maitrise parfaitement les moteurs plus puissant, WRC tout ça…
Amonium
Rien, tu as raison, le gros avantage c’est qu’il doit y avoir beaucoup de place sous le capot. C’est pratique pour l’entretien, en effet.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Après les vitres et les LEDs, le prochain accessoire PC gamer serait-il... le miroir ?
Face aux deepfakes, Microsoft se dote d'un Video Authenticator avec
NSA : la surveillance de masse révélée par Snowden est considérée illégale par la cour d'appel américaine
Bon plan PlayStation : la manette DualShock 4 V2 en promo pour la rentrée !
Critiqué, Facebook en dit un peu plus sur ses algorithmes de recommandation
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Les meilleures séries d'anthologie
Les meilleurs series animes
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Soldes d'été : l'enceinte Bluetooth Ultimate Ears Boom 2 Lite pour seulement 59€
Haut de page