Que va-t-on faire de l'ISS lorsqu'elle sera trop vieille pour continuer sa mission ?

le 17 février 2019 à 14:30
 0
ISS complétée

En orbite depuis près de 20 ans pour ses modules les plus anciens, la station spatiale internationale (ISS) n'est plus toute jeune, puisque certains de ses éléments ont été conçus pour une durée de vie de 15 ans. Toutefois, l'arrêt de l'exploitation de l'ISS pourrait intervenir lorsqu'elle soufflera ses 30 bougies, en 2028. Qu'arrivera-t-il alors à ce précieux laboratoire spatial ?

Développée grâce à une collaboration internationale et un budget colossal (plus de 150 milliards de dollars), la station spatiale internationale continue à l'heure actuelle d'être le seul et unique laboratoire de recherche à être positionné au-dessus de nos têtes, à une altitude d'environ 400 km.

Une fin de vie programmée entre 2024 et 2028


Occupée en permanence par des chercheurs et des astronautes réalisant chacun de multiples travaux de recherche scientifique ainsi que les tâches de maintenance, l'ISS devrait encore profiter d'une dizaine d'années de vie opérationnelle et prochainement voir se succéder les nouveaux vaisseaux actuellement en cours de certification pour les vols habités : le Crew Dragon de SpaceX ainsi que le CST-100 Starliner de Boeing.

Malgré tout, il est nécessaire de planifier et trouver un plan pour la fin de vie de la station d'ici 2028. C'est pourquoi la NASA et ses partenaires dans cette aventure travaillent sur une stratégie de désorbitage ainsi qu'un plan d'action d'urgence à mettre en œuvre au cas où une panne ou un accident surviendrait, ce qui est tout à fait envisageable en raison de la vétusté ou de l'obsolescence de certains composants et matériaux.

Ce sont par ailleurs ces derniers arguments qui ont poussé le Comité aérospatial de sécurité (ASAP) à demander à la NASA de concevoir rapidement un plan permettant de désorbiter l'ISS en toute sécurité. Un défi pour le moins immense, puisque ce sera l'objet le plus lourd (400 tonnes) à être poussé vers une rentrée atmosphérique destructrice.

Toutes les possibilités sont à prévoir


La stratégie de désorbitage de la station spatiale internationale pourrait ainsi faire appel à deux vaisseaux cargo Progress afin de bénéficier d'une poussée suffisante pour déclencher une rentrée atmosphérique contrôlée. Zvezda, le module russe de l'ISS, possède bien son propre système de propulsion, mais sa puissance est trop faible pour assurer ce rôle.

Le niveau de difficulté est extrêmement élevé pour la réalisation d'une telle mission, l'objectif principal étant de pouvoir contrôler au maximum la rentrée atmosphérique de l'engin de manière à ce que le moins de débris possible atteignent la terre ferme ou des zones habitées.

Le récent rapport de l'ASAP à propos de la stratégie de désorbitage de l'ISS mentionne : « Bien que les progrès aient été plus lents que prévu, les efforts vont de l'avant et le comité est rassuré par les progrès réalisés ».
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Il y a quelques heures nous vous parlions de la récente adhésion de Kodi à la fondation Linux.
Une équipe de chercheurs de l’Institut de Technologie de Géorgie a mis au point une interface en réalité augmentée permettant aux handicapés moteurs de contrôler à distance un robot humanoïde dans l’espoir d’améliorer leur quotidien.
08:04 | Robotique
Chaque semaine, l'équipe Clubic vous livre un petit résumé de la semaine en 7 actualités high tech.
22/03 | Clubic
A l'image de nombreux autres services Google, le logiciel Maps va lui aussi céder à l'appel du Material Design, avec quelques petites modifications esthétiques.
Indiescovery, c'est votre rendez-vous avec le jeu vidéo indépendant. Une chronique libre rédigée avec passion après 2h12 de jeu exactement. Si on vous en parle, c'est qu'on a aimé. Bonne découverte !
22/03 | Jeux vidéo
La multinationale, qui souffre de la concurrence d’Amazon (notamment en ligne), étudie sérieusement la possibilité de fonder son propre service de cloud gaming. Une initiative assez peu étonnante.
Proposée par la Commission de régulation de l’énergie à la fin du mois de janvier, l’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité devrait entrer en vigueur en juin.
22/03 | Énergie
C’est confirmé : un cadre de Huawei a indiqué ce mercredi 20 mars que les TV du constructeur chinois arriveraient bien le mois prochain sur le marché.
Comme la plupart des autres opérateurs téléphoniques, Free cherche en permanence à attirer de nouveaux clients dans son escarcelle. La firme de Xavier Niel n’est donc pas avare de promotions sur ses forfaits, comme le prouvent les offres sur son forfait 50 Go ou sa Freebox Mini 4K. Mais l’opérateur ne s’arrête pas là dans son offensive, car il propose aussi très régulièrement des ventes privées. C’est d’ailleurs le cas actuellement pour le forfait 40 Go et la Freebox Révolution, qui passent respectivement à 8,99€ et 9,99€ par mois jusqu’à demain matin 8h.
22/03 | Bon plan
Le géant du streaming déploie un nouvel abonnement pour ses utilisateurs en Inde. Uniquement réservé aux mobiles et moins cher que les forfaits classiques, cet abonnement vise à rendre la plateforme >.
22/03 | Netflix
Dans le but de célébrer son premier anniversaire, PUBG Mobile a mis en ligne une toute nouvelle mise à jour qui regorge de cadeaux et autres améliorations sur les différentes maps. De quoi occuper les plus de 200 millions de joueurs à travers le monde qui plongent dans ce battle royale régulièrement.
22/03 | Jeux vidéo
Amazon teste depuis plusieurs mois l’affichage de vidéos dans les résultats de recherche sur l’application iOS...
22/03 | Amazon
Une vulnérabilité découverte par un expert en sécurité permettait à des personnes mal intentionnées d’accéder à certaines données utilisateurs depuis Google Photos.
Trois personnes ont été condamnées à de la prison ferme pour avoir diffusé en streaming et illégalement des matchs de Premier League.
Hier, la page de l’Apple Store australien dévolue aux AirPods, affichait une nouvelle photo de l’AirPower. Cette dernière mettait en scène la recharge simultanée d’un boîtier d’AirPods et d’un iPhone XS grâce au tapis de recharge par induction d’Apple annoncé en 2017.
scroll top