Des distances record pour Perseverance et l'hélicoptère Ingenuity dans le cratère Jezero

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
13 avril 2022 à 16h15
1
Perseverance parachute sur Mars © NASA/JPL-Caltech
Le parachute de Perseverance est visible au second plan © NASA / JPL-Caltech

Après un début d’année marqué par le retour du rover Perseverance vers son site d’atterrissage, ce dernier a mis le cap à l’Ouest, à pleine vitesse ! Grâce à sa navigation semi-autonome, il progresse de plusieurs centaines de mètres chaque jour. L’hélicoptère Ingenuity a quant à lui réussi son 25e vol et repousse les limites !

Les deux véhicules foncent vers le delta du cratère.

Cap à l’Ouest !

Étrange rencontre il y a quelques jours, sur la gauche de Perseverance. Les clichés étaient attendus, et ils ne laissent pas de place au doute : là-bas, à quelques centaines de mètres du rover, se trouvent le parachute de descente et la coque arrière qui l'ont protégé et aidé à se poser le 18 février 2021 dans le cratère Jezero. Par mesure de sécurité, et parce que le site géologique ne présente pas d’intérêt majeur, Perseverance n’ira pas l'examiner… Il existe en effet un risque minime que l’une des suspentes de son parachute s’emmêle dans un moyeu de roue, et c’est à éviter.

Alors, Perseverance reprend sa route, comme tous les autres jours. Depuis quelques semaines, le plus grand robot de la NASA ne s’arrête que pour des intervalles de quelques heures, le temps de scanner le paysage et d’examiner de loin quelques roches.

Le reste du temps, le rover roule pour rejoindre le plus vite possible le delta de Jezero. Pour y parvenir, il doit traverser une grande plaine constellée de roches abîmées. Il a déjà réussi à passer les 318 mètres en un jour, un record toute catégorie sur Mars. Et, dans sa dernière séquence, Perseverance a même passé les 520 mètres parcourus en 3 jours.

Perseverance le navigateur

S’il roule autant (8,6 kilomètres à ce jour), c’est parce que Perseverance est équipé des outils les plus récents pour planifier et réaliser des trajets importants en semi-autonomie. Cela est rendu possible grâce à son matériel bien sûr (les roues, par exemple, sont plus résistantes que celles de Curiosity), mais aussi grâce à son logiciel de bord.

Ainsi, chaque jour, ou avant le weekend, les équipes lui envoient son « programme de la journée » qui inclut différents points de passage reconnus à la fois par sa centrale inertielle et par ses outils de navigation fondés sur l’image. Perseverance est notamment capable d’analyser son chemin et de dévier de sa route pour éviter un obstacle ou un sol potentiellement dangereux.

Ces algorithmes ont été développés avec Curiosity durant la décennie passée et peuvent être pleinement exploités sur le cratère Jezero. Il reste environ 400 à 500 mètres à parcourir encore avant d’arriver dans une zone plus riche en cibles scientifiques.

Perseverance parcours sinueux sable Mars © NASA/JPL-Caltech
Perseverance trace son chemin dans le cratère Jezero © NASA / JPL-Caltech

Mars en hélico

Non loin de là, le petit hélicoptère birotor Ingenuity continue lui aussi d’impressionner jusqu’à ses concepteurs. Il a terminé le 8 avril dernier son 25e vol, avec une distance record de plus de 700 mètres parcourus en 2 minutes et 41 secondes de vol !

L’appareil n’est plus très loin de Perseverance et devrait le rattraper dans les jours à venir. S’ils n’ont pas le droit de trop s’approcher l’un de l’autre, il ne faut pas non plus qu’ils s’éloignent, car le rover sert de relais de communication pour le petit hélicoptère de 1,6 kilo.

Les équipes continuent d’engranger un maximum de données sur les vols atmosphériques martiens. En même temps, les images de l’hélicoptère leurs permettent de jauger le terrain à une altitude intermédiaire d’une dizaine de mètres.

Source : NASA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
kplan
Les photos de Mars ont toujours le même effet sur moi depuis Pathfinder/Sojourner
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Des astronautes vers la ceinture d'astéroïdes dès 2073 ?
La capsule Starliner rentre sur Terre cette nuit, et la NASA tient à lui assurer un avenir
La sonde Psyche voit son décollage retardé en septembre à cause d'un problème logiciel
Ça y est, Starlink est officiellement disponible pour un usage semi-nomade
Le télescope James Webb est presque prêt et s'entraîne à suivre des objets
La capsule Starliner de Boeing s'amarre enfin à la station internationale
La sonde interstellaire Voyager 1 envoie des données
Plus près de toi, Soleil ! La sonde européenne Solar Orbiter livre des images inédites
L'atterrisseur InSight va bientôt prendre sa retraite (mais il écoute quand même les tremblements de Mars)
Voici le son d'un trou noir... et c'est beau
Haut de page