Ingenuity : la NASA prolonge la mission de son hélicoptère sur Mars

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
23 mars 2022 à 17h15
8
Easter Egg Ingenuity

Ingenuity a fait du bon travail depuis son arrivée sur la planète rouge. Il va donc avoir la chance de poursuivre sa mission pour au moins quelques mois supplémentaires en compagnie du rover Perseverance.

La NASA a confirmé l'information cette semaine par l'intermédiaire d'un communiqué.

Un duo fait pour durer

C'est le 18 février 2021 qu'Ingenuity et Perseverance ont été déployés sur Mars. L'hélicoptère devait à la base être utilisé dans le but de démontrer ses capacités de vol dans l'atmosphère de la voisine de notre Terre. Il s'agissait également du premier vol propulsé effectué sur une autre planète. Et puisque ces essais se sont parfaitement déroulés, la NASA a décidé d'aller un peu plus loin.

Au cours des 22 vols qu'il a pu effectuer depuis son arrivée sur Mars, Ingenuity a poussé ses capacités sur de plus longues distances tout en épaulant le rover Perseverance durant l'exploration du cratère Jezero. Et puisque cette fine équipe s'est montrée extrêmement efficace, une nouvelle mission périlleuse les attend.

Un véritable challenge

Ingenuity, qui restera finalement en activité au moins jusqu'en septembre 2022, survolera bientôt le delta de la rivière Jezero. C'est un défi de taille qui attend l'hélicoptère et le rover resté au sol puisque cet environnement est jonché de surfaces inclinées, rochers tranchants et autres poches pleines de sable. La moindre erreur pourrait être fatale mais les deux robots ont déjà prouvé leur complémentarité par le passé.

Ainsi, Ingenuity devra guider Perseverance dans ce décor pour le moins hostile. Les données recueillies pendant ces vols seront précieuses pour la conception des prochains véhicules martiens. Lors de sa dernière sortie d'une durée de 101,4 secondes le 20 mars 2022, le robot volant a atteint une altitude maximale de 10 mètres.

Source : TechCrunch

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
9
Pat32
j’y connais pas grand chose mais un vol de 1minute et 41 sec et une altitude de 10 mètres, çà n’a vraiment rien d’extraordinaire, si ?
nicgrover
Sur Terre non mais là on parle de Mars à plusieurs millions de km de l’équipe qui gère la mission sans personne sur place pour vérifier s’il y a du vent, dans quelle direction il souffle sachant que la NASA n’a pas prévu de chaussette le long du chemin.
Thebadcrc
Et une atmosphere extremement peu dense qui fait que le rotor doit tourner a des vitesses hallucinantes pour esperer pouvoir soulever ce drone de qq metres. Ca tire sur la batterie grave tout ca.
Kaggan
L’exploit tient dans le fait que ça se passe sur Mars.<br /> Déjà, l’atmosphère est extrèmement ténue, environ 160 fois moins que sur Terre. Ca veut dire qu’il faut énormément plus dénergie que sur Terre pour voler. Je m’explique en simplifiant au maximum. Voler avec des hélices consiste à déplacer de la matière (l’atmosphère) vers le bas. Ce mouvement permet de créer une poussée qui est proportionnelle à la quantité d’atmosphère déplacé. L’atmosphère de Mars étant 160 fois dense que celle de la Terre, il faut donc déplacer 160 fois plus d’atmosphère pour le même résultat. Heureusement, la gravité sur Mars est d’environ 1/3 de la gravité sur terre, le véhicule pèse 1/3 de son poids sur Terre, il faut donc déplacer 1/3 du travail nécessaire sur Terre, donc 1/3 de 160, donc environ 50 fois. Pour voler sur Mars, Ingenuity fournit donc 50 fois plus d’effort que s’il était sur Terre, et donc des palles adaptés qui tournent très vite<br /> Ensuite, la météo. Mars, on peut comparer sa météo à une tempète de sable constante plus ou moins fort. Il n’y a pas de végétation pour bloquer les vents et capter les poussière de sable. Ça veut dire qu’à chaque fois que les palles tournent, elles vont être frapper par des poussières abrasives. Les matériaux doivent donc pouvoir supporter ça (si tu as l’occasion de voir des vidéos d’hélicoptère dans des tempêtes de sable, les palles semblent en feu tant elles sont agressés par le sable).<br /> Ensuite, un autre point, Mars n’a plus de champ magnétique. Ça veut dire qu’elle est constamment bombardé de radiations et de rayons cosmiques émient par le Soleil. Les instruments sont donc en permanence agressés. Circuit électrique, électronique, mécanique, tout souffre en permanence. Une comparaison serait les robots employé sur les sites contaminés de Tchernobyl ou Fukushima qui cassent très vite ou encore la vidéo de l’hélicoptère qui se désagrège au dessus de Tchernobyl (même si sur Mars on reste bien en dessous et ce n’est pas les même type de radiation, mais c’est au moins pour donner une idée). C’est aussi la raison pour laquelle les rovers ont une électronique si chère mais si peu puissante.<br /> Une autre contrainte c’est la distance. Ingenuity ne peut pas être piloter depuis la Terre. S’il y a le moindre soucis, il faut entre 62 et 370 millions de kilomètre de la Terre. Donc, au mieux, il faut 3 minutes pour avoir les infos, ensuite il faut les traiter, décider quoi faire et répondre, réponse qui prendra 3 minutes à arriver. Au pire, c’est 20 minutes de trajet aller puis autant en retour pour l’information. Ingenuity doit donc être autonome.<br /> Une autre contrainte qu’il y a eu, c’est le trajet. Ingenuity a vécu des vibrations et des chocs en quittant la Terre, a vécu dans le froid et les radiations spatiales durant le trajet jusqu’à mars, puis de nouveaux chocs à atterrissage, le tout en attendant d’être allumé. De plus, à la moindre erreur, c’est des années et des centaines de millions de dollars qu’il faudra pour envoyer un autre rover volant sur Mars.<br /> Enfin, une dernière contrainte, Ingenuity est un mini laboratoire (même s’il a surtout un rôle d’éclaireur) amené sur Mars grâce a un moyen de transport où chaque kilogramme coute des millions. Il a donc été pensé pour être le plus léger possible. Ingenuity a donc deux moteur pour ses deux rotors, des altimètres, camera, résistance chauffante (car oui, les nuits martiennes sont glacés, les journées très chaudes), centrale inertielle, l’avionique, les systèmes de communication, des panneaux solaires et j’en passe pour une masse de seulement 1.8Kg. Pour te dire, il n’a que l’équivalent de 3 batteries de téléphone pour fonctionner, dont les 2/3 en réserve pour se chauffer lors des nuits martiennes. Le tiers restant sert donc à tout le reste. Au final, en filmant, il n’a pas vraiment plus d’autonomie que 90secondes de vol sans entamer les 2/3 nécessaire pour se protéger du froid. Ajouter l’équivalant d’une batterie de téléphone en plus aurait signifié un surcout au décollage (juste en carburant) de plusieurs millions de dollars (si ce n’est plusieurs dizaines de millions).<br /> Voilà les contraintes que je connais. On oublie souvent que faire fonctionner un rover basique est déjà un exploit tant les conditions sont extrêmes.<br /> Si besoin, Wikipedia a une page très intéressante consacrée à Ingenuity. Je t’encourage à la lire pour en savoir plus.
Voigt-Kampf
La pesanteur est moindre aussi.
clockover
@Pat32<br /> Heureux est l’ignorant en effet <br /> Tellement de chose sont plus compliquées qu’elles ne semblent le paraitre.
Altdorf
Merci pour l’article Kaggan
Space_Boy
@Kaggan: super réponse. Merci !
Pat32
Donc en résumé, nous ne sommes pas prêts à mettre un pied sur Mars
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le télescope James Webb va étudier 55 Cancri e, une exoplanète couverte de lave
Des astronautes vers la ceinture d'astéroïdes dès 2073 ?
La capsule Starliner rentre sur Terre cette nuit, et la NASA tient à lui assurer un avenir
La sonde Psyche voit son décollage retardé en septembre à cause d'un problème logiciel
Ça y est, Starlink est officiellement disponible pour un usage semi-nomade
Le télescope James Webb est presque prêt et s'entraîne à suivre des objets
La capsule Starliner de Boeing s'amarre enfin à la station internationale
La sonde interstellaire Voyager 1 envoie des données
Plus près de toi, Soleil ! La sonde européenne Solar Orbiter livre des images inédites
L'atterrisseur InSight va bientôt prendre sa retraite (mais il écoute quand même les tremblements de Mars)
Haut de page