LEGO met le programme spatial Artemis à l'honneur dans ses derniers sets

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
03 mars 2022 à 14h00
1
Lego City Artemis SLS © Lego
Vous ne verrez pas la différence avec la vraie ! Enfin, si, quand même. © Lego

La NASA se prépare à sortir son nouveau lanceur lunaire géant… Et LEGO suit le mouvement. Quatre sets Lego City organisés autour du projet Artemis montrent la fusée, mais aussi une base lunaire et des aventures spatiales qui sauront faire patienter petits et grands planificateurs de mission.

Une fois de plus par contre, l'investissement est conséquent.

Artemis, un jeu d'enfants ?

3, 2, 1, Décollage ! Décollage du lanceur géant SLS… Dans votre salon. Si en réalité le projet n'en a pas terminé avec les retards (le vrai lancement est maintenant prévu autour du mois de juin), il vous est toujours possible d'y arriver avec des Lego City. La marque danoise vient de sortir quatre sets centrés sur le programme spatial Artemis, et il n'y a plus qu'une chose à souhaiter, c'est que la réalité rejoigne les accomplissements possibles avec les briques empilables.

Vous pourrez donc retrouver dans les boîtes : le lanceur géant SLS sur son pas de tir, la base de recherche lunaire, le véhicule lunaire à tout faire (particulièrement inspiré du projet de Toyota et de l'agence japonaise) et la station orbitale Gateway.

Pas de souci de dépressurisation

Lego revendique la filiation de ses sets avec le programme Artemis : on peut d'ailleurs en retrouver le blason sur les boîtes et quelques explications succinctes. Et la NASA doit être ravie de cette représentation (c'est de la com à peu de frais), même si… Les Lego City ne sont pas au même niveau de détail que d'autres sets plus emblématiques de l'exploration spatiale, tels que la fusée Saturn V, le module lunaire ou la station spatiale Internationale .

Lego City Artemis base orbitale lunaire © Lego
En assemblant une pièce par jour, vous aurez quand même terminé avant que la station Gateway soit en orbite. © Lego

C'est une ligne différente, beaucoup plus axée sur le jeu que la collection. Ce qui est tout de même sympathique pour se préparer aux futures missions habitées (et limite les risques pour vos sets à 2400 pièces comme la navette ).

La Lune, c'est moins cher en Lego

Reste que pour faire voler SLS au-dessus de votre lit (ou de celui de vos enfants), il faudra penser à un certain investissement. Le centre de lancement coûte 140 euros, la base lunaire 100, la station orbitale 60 euros et le véhicule lunaire 30 euros.

Cela étant, ça vous coûtera moins cher que le vrai projet Artemis, qui vient de faire l'objet d'un nouvel audit. La NASA, elle, devrait payer en plus de tous les coûts de développement, plus de 4 milliards de dollars par mission. À ce prix-là, l'offre de Lego pour aller étudier le sol lunaire sur sa couette est de plus en plus attractive. Les quatre sets sont disponibles depuis le 1er mars.

Source : collectSPACE

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
AtomosF
Je préfererai la SLS au format de la Saturn V <br /> D’ailleurs je vais ptete me prendre la navette…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le télescope James Webb va étudier 55 Cancri e, une exoplanète couverte de lave
Des astronautes vers la ceinture d'astéroïdes dès 2073 ?
La capsule Starliner rentre sur Terre cette nuit, et la NASA tient à lui assurer un avenir
La sonde Psyche voit son décollage retardé en septembre à cause d'un problème logiciel
Ça y est, Starlink est officiellement disponible pour un usage semi-nomade
Le télescope James Webb est presque prêt et s'entraîne à suivre des objets
La capsule Starliner de Boeing s'amarre enfin à la station internationale
La sonde interstellaire Voyager 1 envoie des données
Plus près de toi, Soleil ! La sonde européenne Solar Orbiter livre des images inédites
L'atterrisseur InSight va bientôt prendre sa retraite (mais il écoute quand même les tremblements de Mars)
Haut de page