NASA : Le nouveau télescope orbital IXPE est arrivé en orbite

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
09 décembre 2021 à 20h06
2
IXPE Télescope NASA vue d'artiste 2 © NASA
IXPE dans sa configuration "tout déployé". © NASA

Petit programme d'observation qui flirte avec la démonstration technologique, l'IXPE (ou Imaging X-ray Polarimetry Explorer) est un télescope léger qui va explorer la polarimétrie des événements les plus énergétiques de l'univers. Il est arrivé sur orbite autour de la Terre ce matin après son décollage de Floride.

SpaceX a une fois de plus réussi sa mission.

Expédier IXPE

À 7 h 00 pile ce matin (heure de Paris), Falcon 9 a de nouveau allumé ses moteurs, décollant du Centre Spatial Kennedy avec un nouveau véhicule de la NASA. Presque une routine… Mais pour autant, les missions se succèdent et sont toutes importantes pour des divisions différentes de l'agence américaine. Cette fois, il s'agissait d'observation astrophysique, et la petite mission IXPE (Imaging X-ray Polarimetry Explorer) a profité du grand lanceur partiellement réutilisable de SpaceX. Lequel a d'ailleurs posé une nouvelle fois son étage principal sur la barge « Just Read The Instructions ». Le deuxième étage lui, a allumé son moteur deux fois, en particulier pour corriger l'inclinaison de l'orbite finale d'IXPE, qui suivra l'équateur terrestre à 600 km d'altitude. 33 minutes après le décollage, l'observatoire orbital était éjecté avec succès.

Compact, mais puissant

Aux standards actuels, IXPE est un petit véhicule : 1.1 m de diamètre central, 2.7 m de côté avec ses panneaux solaires déployés, et un mât extensible d'un peu plus de 4 mètres de long pour héberger les fûts primaires des trois télescopes polarimétriques. IXPE ne pesait au décollage que 325 kg, une paille pour la grande Falcon 9 ! Qu'importe, c'est aussi et avant tout une mission au budget léger : 160 millions de dollars pour l'observatoire, hors lancement. Ce qui paraît déjà élevé, mais dépend amplement de ses grands capteurs (collaboration entre la NASA et l'agence italienne, l'ASI), uniques dans le genre.

Un œil sur l'univers énergétique

Les trois instruments, identiques, vont détecter la polarisation des rayons X nous parvenant de différents événements cosmiques de grande importance : trous noirs supermassifs, pulsars, fusion d'étoiles binaires… Et mieux comprendre la formation desdits rayons X, notamment en étudiant la géométrie des émissions. La polarimétrie des rayons X était pour la première fois étudiée avec l'instrument OCO-8 sur la mission Chandra, mais avec IXPE, les mesures devraient être 100 fois plus précises, une aubaine pour la communauté scientifique. IXPE sera donc utilisé (au moins durant deux ans) en complément des grands télescopes du genre, Chandra et XMM-Newton en tête.

L'extension du mât, cruciale pour la mission, devrait avoir lieu dans une semaine.

Source : NASA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Zakalwe
Merci Eric, très intéressant.
Anne-Onyman
La barge « Just Read The Instructions ». On sent bien l’humour décalé sui règne chez SpaceX, j’adore (:
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Un iPhone XR neuf à moins de 10€ ? C'est possible avec ce forfait 100 Go
Avec cette ODR, l'OPPO Reno 8 Lite est à moins de 370€ !
Retour du meilleur prix sur le SSD Samsung 980 PRO compatible PS5
Paris 2024 : la billeterie en ligne des Jeux Olympiques va ouvrir, voilà comment ça marche !
Guide d'achat Noël 2022 : notre sélection d'idées cadeaux Tech' à tous les prix
Darty brade le Smart Clock Essential de chez Lenovo en ce moment !
Cette offre VPN est digne d'un Black Friday, et elle est signée Surfshark !
Neuralink : Musk veut des tests sur cerveau humain dans les 6 mois
LastPass piraté pour la 2ème fois cette année, vos mots de passe toujours en sécurité ?
Profitez de ce casque Sony à prix cassé après le Black Friday Amazon
Haut de page