Les câbles sous-marins offrent des données sismographiques aux scientifiques

30 novembre 2019 à 17h00
0
cable-internet

Transformer les câbles sous-marins de télécommunications en sismographes. Cette idée peut paraître saugrenue, mais c'est pourtant ce qu'est parvenue à accomplir une équipe de scientifiques. Cette nouvelle méthode pourrait bien révolutionner le domaine de la sismologie.

Actuellement, la majorité des équipements de mesure des séismes se trouve sur terre. Alors que les océans recouvrent plus de 70 % de la surface du globe et abritent une forte activité tectonique, cela laisse un très vaste espace sans surveillance. Toutefois, cette découverte pourrait bien changer la donne.

Transformer les câbles en fibre optique sous-marins en sismographes

Des centaines de milliers de kilomètres de câbles en fibre optique sont installés au fond des océans, c'est notamment grâce à eux que vous pouvez surfer sur la toile quotidiennement. Afin de transmettre les données, ces câbles utilisent la lumière, et c'est justement grâce à cette dernière qu'une équipe de chercheurs de l'université de Californie à Berkeley souhaite les transformer en un véritable réseau de sismographes sous-marins.


En effet, dès lors qu'un câble bouge, ne serait-ce qu'un nanomètre, cette lumière va se disperser et se déformer. C'est en observant ce phénomène que les chercheurs peuvent déterminer une activité sismique avec une grande précision. Ils ont testé leur nouvelle méthode dans la baie de Monterey, où se trouve un câble de 50 kilomètres reliant un centre de recherche océanique et des équipements de mesure sous-marins, entre lesquels il transmet des données et informations.

« À la frontière de la sismologie »

Cette méthode consiste à envoyer de petites impulsions laser depuis un instrument le long du câble afin d'en mesurer l'activité, comme les chercheurs l'ont expliqué dans leur étude parue dans la revue Science. Ils sont ainsi parvenus à détecter un mouvement causé par un tremblement de terre de 3,4 de magnitude ainsi qu'à établir une carte de failles sismiques connues, mais qui n'avaient jusqu'alors pas pu être cartographiées. Enfin, ils ont décelé des mouvements hydrauliques supposément causés par une activité sismique. Cette nouvelle technologie possède en outre un atout de taille : le dispositif de mesure n'a qu'à être placé à l'extrémité du câble.


Qualifiée d'étude « à la frontière de la sismologie » par Jonathan Ajo-Franklin de l'université de Berkeley, cette découverte ouvre de nouvelles portes à la recherche sur les plaques tectoniques dans le monde. Elle pourrait ainsi nous permettre de beaucoup mieux les cartographier, et même de découvrir de nouvelles failles ou de détecter des séismes bien plus rapidement, mais aussi de prévenir des tsunamis. Désormais, les scientifiques s'attellent à faire fonctionner cette technologie sur d'autres câbles sans interférer avec les données qu'ils transmettent.

Source : TechCrunch.
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top