DOOM Eternal : notre preview à la Paris Games Week

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
31 octobre 2019 à 11h45
0
DOOM Eternal

Malgré l'annonce de son report de plusieurs mois, DOOM Eternal était jouable sur le stand Xbox de la Paris Games Week 2019. Une session d'une vingtaine de minutes était proposée à la presse comme aux visiteurs du salon. Nous avons donc enfilé notre équipement pour massacrer des démons !

DOOM est éternel !

La démo présente sur le salon français projetait le joueur dans différentes sections permettant d'illustrer plusieurs aspects du soft développé par id Software. Avant de plonger dans la marrée d'hémoglobine, DOOM Eternal nous a pris par la main via un tutoriel assez long. Mais il fallait bien cela pour assimiler les nouvelles possibilités offertes par cet opus. Parmi celles-ci, nous mentionnerons la possibilité d'effectuer un dash au sol comme en plein saut ou encore le fait de pouvoir s'agripper puis d'escalader des parois bien précises. Malheureusement, le grappin dévoilé à l'annonce du jeu n'était pas utilisable. Après plusieurs minutes passées en sécurité, il était enfin temps de se frotter aux fameux démons !

D'entrée de jeu, le ressenti est similaire à celui que les amateurs du genre ont pu percevoir sur l'épisode sorti en 2016. La fluidité est toujours aussi exemplaire et les combats sont très nerveux. Pour vaincre les vagues d'ennemis qui déferlent au fil des secondes, il faut courir dans tous les sens en dézinguant à tout-va. Les habitués seront en terrain connu et les néophytes pourraient être troublés par l'impossibilité de se mettre à couvert. DOOM Eternal privilégie l'action pure sans trop s'embarrasser du reste. Ainsi, le scénario n'a été que peu introduit dans cette démo et il sera sans doute prétexte à "buter du démon" !

DOOM Eternal PGW 2019

Une recette réchauffée, mais glorieuse

Les similitudes avec le DOOM sorti il y a plus de 3 ans ne s'arrêtent pas là. Le bestiaire ne change pas beaucoup et d'autres mécaniques de gameplay comme le système de glory kill font leur grand retour. Lorsqu'un ennemi est grièvement blessé, il se met à clignoter et le joueur peut alors presser le joystick droit pour effectuer cette attaque au corps-à-corps sanglante. C'est aussi un très bon moyen de récupérer un peu de vie au passage. Globalement, les affrontements sont plutôt corsés et demandent au joueur de réagir dans l'urgence. Ainsi, pour aider les nouveaux venus, les développeurs ont mis au point des items salvateurs comme des vies. Ces dernières ressuscitent automatiquement le héros lorsqu'il meurt.

Si ce DOOM Eternal risque donc d'être considéré comme une simple copie de son prédécesseur, id Software a tout de même tenu à perfectionner sa recette dans plusieurs domaines. Ainsi, les phases de plateformes sont plus rythmées et précises, en particulier grâce à l'arrivée du dash. La rapidité d'exécution des sauts colle parfaitement à l'ADN de la saga. Le grappin devrait renforcer d'autant plus cette impression extrêmement positive.

DOOM Eternal PGW 2019

Ça frag ?

En résumé, DOOM Eternal fait du DOOM, et il le fait parfaitement bien ! Sans grandes surprises, les combats sont nerveux, les mises à mort sont jouissives et l'impression de puissance est au rendez-vous. Avec cette suite, id Software s'adresse avant tout à sa communauté parfois au détriment de réelles innovations qui auraient pu permettre au jeu de se démarquer sensiblement du reste de la licence. Si DOOM Eternal ne sera sûrement pas une révolution, il devrait au moins assurer son rang de leader du genre FPS à sa sortie le 20 mars 2020 sur PS4, Xbox One et PC.
3
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
scroll top