Blizzard suspend un joueur pro Hearthstone qui clame son soutien à Hong Kong

09 octobre 2019 à 09h08
7
hearthstone

Blizzard s'attire les critiques de la communauté suite à sa décision de sanctionner très sévèrement un joueur ayant tenu un discours politique engagé sur un stream officiel.

Blitzchung, un joueur professionnel de Hearthstone, a appelé à la « libération de Hong Kong » sur la chaîne Twitch officielle de Blizzard PlayHearthstone Taiwan. Masque à gaz sur la tête, il a apporté son soutien aux Hongkongais manifestant dans la rue depuis plusieurs semaines pour protester contre l'ingérence du gouvernement chinois sur leur territoire (rappelons qu'ancienne colonie britannique, Hong Kong a actuellement un statut de cité-état indépendante).

Banni des tournois officiels pendant un an

Des propos qui lui coûtent très cher. Blizzard a prononcé son exclusion des Grand Masters, le format de compétition censé regrouper la crème de la crème du jeu de cartes. Blitzchung faisait partie des 16 joueurs d'Asie-Pacifique à bénéficier de cette condition de Grand Master.

Et les sanctions ne s'arrêtent pas là : le jeune homme perd aussi tous ses gains obtenus lors de la saison 2, dont la phase régulière vient de s'achever. Pour rappel, il se trouvait dans une poule de huit joueurs et a rencontré chaque adversaire à deux reprises, soit 14 matchs. Pour chaque rencontre disputée, un joueur empoche 500 dollars, une somme qui passe à 1 000 dollars en cas de victoire. Avec 6 victoires pour 8 défaites (7ème place de son groupe), il aurait dû toucher 10 000 dollars.

On ne sait pas en revanche si sa disqualification va sauver Pathra, qui devait être reléguée, ou si un autre joueur va prendre sa place.

Des dommages collatéraux

Blitzchung n'est pas le seul à subir les conséquences du courroux de Blizzard. Les deux casteurs, qui commentaient son match et l'ont interviewé, ont également été licenciés. Le groupe américain estime qu'ils n'ont pas su tenir l'antenne, bien qu'ils savent que de tels propos à visée politique ne peuvent être dispensé en direct sur une chaîne officielle de l'éditeur / diffuseur.

Cinéma, jeux-vidéo, télévision... Une censure se met en place depuis plusieurs années autour de la Chine, même à l'étranger. Dernier exemple en date : le basketteur James Harden a dû s'excuser publiquement des propos de son manager concernant la situation à Hong Kong, afin d'empêcher que la NBA ne soit suspendue de toute diffusion dans l'Empire du Milieu.

Avec son marché de plus d'1,5 milliard de consommateurs, la Chine est devenue un indispensable de tous les grands groupes de bon nombre de secteurs : culture, sport, technologie... Tout est alors fait pour ne pas froisser les autorités chinoises, qui ont le pouvoir de faire perdre énormément d'argent à ces entreprises. Désormais, Blizzard interdit d'afficher le drapeau taïwanais sur ses streams officiels par exemple.

En tout cas, cette décision dérange. Nombre d'observateurs et de joueurs ont fait part de leur mécontentement sur Reddit et Twitter. Certains assurent même qu'ils vont boycotter Hearthstone et Blizzard à l'avenir.

Source : TechRaptor
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
7
yann214
Quand je vois ces grosses boites (NBA, Blizzard, etc.) qui s’assoient sur les droits de l’homme pour une question de thunes ça me fait vomir !<br /> Honte à eux !!!
HASHERON
Ben quand y’a que le tune qui parle tu sais les droits de l’homme les ste comme Blizzard s’en foute royalement…
sandalfo
Les auteurs de South Park se sont “excusés” d’une manière très ironique.<br /> “Tout comme la NBA, nous nous félicitons de la censure chinoise dans nos foyers et dans nos cœurs. Nous aussi, nous aimons plus l’argent que la liberté et la démocratie. Xi ne ressemble pas du tout à Winnie l’ourson. Découvrez notre 300ème épisode ce mercredi à 10 heures! Vive le grand parti communiste de Chine ! Que la récolte de sorgho de cet automne soit abondante! C’est bon maintenant la Chine ?”
sandalfo
erreur
zeebix
Ils sont tous mignons à cracher sur la Chine, mais dès que ceux-ci réagissent en coupant les vannes de leur marché très très important pour tous, ils baissent leurs culottes.<br /> C’est facile de se la jouer pro-démocratie pour tenter de faire une belle pub (ils en ont rien à foutre il faut pas se voiler la face) mais ensuite n’assument plus rien.
tfpsly
C’est encore pire que ce que je pensais : il a été banni, et les deux interviewers ont aussi été virés. Source cet article de Le Monde<br /> La faute de ce joueur vivant à Hongkong : avoir soutenu deux jours plus tôt, dans une interview postmatch, les manifestants prodémocratie de la région. Ses deux intervieweurs, qui ont accueilli ses propos en riant, ont également été remerciés par Blizzard.<br />
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La tablette pliante de Samsung arrive bientôt. Êtes-vous sensibles à ce genre d'avancée technologique ?
Moins de 150€ pour ce très bel écran gamer signé Acer
Microsoft et Unity s'associent dans le but de créer une infrastructure cloud pour les développeurs
À son tour, Google traîne Sonos en justice pour violation de brevets
Craquez pour le smartphone 5G Google Pixel 5 à son plus bas prix
ColorOS 13 arrive en bêta, découvrez la liste des smartphones compatibles
Faites des économies sur cet écran Philips de 27
Darty casse le prix de cet écran PC Lenovo 2K de 27
Vous ne pourrez bientôt plus synchroniser votre Fibit avec un PC ou un Mac
Starlink, l'internet par satellite est trop cher ? Le service divise son prix par deux en France
Haut de page