Ubisoft : la société fait de son bilan carbone une priorité

09 juin 2021 à 10h40
9
Ubisoft Logo
© Ubisoft

Chaque année, l’éditeur fixe les objectifs qui vont guider son année fiscale. Pour l’exercice 2021-2022, Ubisoft a décidé d’y intégrer les préoccupations environnementales actuelles et de les lier aux primes attribuées aux dirigeants.

La liste, préalablement établie, a été modifiée afin de faire coïncider les objectifs de respect de l’environnement de l’éditeur avec les bonus de fin d’année alloués au P.-D.G. Yves Guillemot et ses suppléants.

Un éditeur plus écoresponsable

Ainsi, Ubisoft a décidé de faire de l’impact environnemental lié à ses activités l’un de ses objectifs majeurs pour l’année à venir. Au travail sur de nombreux chantiers pour redorer son image, l’éditeur veut faire de l’environnement une transformation clé supplémentaire. Selon lui, face aux catastrophes écologiques et l’attention grandissante de nombreuses institutions, la question de la préservation de l’environnement est devenue critique dans l’esprit de la société.

Ubisoft souhaite donc intégrer cette préoccupation environnementale au sein de la vision stratégique et ambitieuse de l’entreprise, et de la rémunération de son P.-D.G. La société ambitionne de devenir neutre en carbone d’ici neuf ans, soit en 2030. De plus, elle souhaite continuer son progrès dans l’utilisation des énergies renouvelables en faisant passer son pourcentage de 73,5 à 100 %, et réduire ses voyages d’affaires d’au moins 20 %.

Soucieuse de faire perdurer ses équipements le plus longtemps possible, Ubisoft veut réussir à étendre la durée de vie de son matériel de deux ans, se munir d’appareils réduisant son empreinte carbone et limiter sa consommation électrique globale. Si elle s’est récemment investie dans la technologie blockchain , la société se dit consciente de l’impact environnemental de celle-ci et réfléchit à un équilibre entre ses ambitions technologiques et son engagement pour l’environnement.

Un objectif intégré aux primes annuelles

Initialement, cet objectif ne faisait pas partie des plans d’Ubisoft pour l’année fiscale 2021-2022. Il était prévu que les primes soient réparties de la manière suivante : 60 % en fonction du rendement fourni par Ubisoft à ses actionnaires, 20 % en fonction de la croissance du nombre mensuel d’utilisateurs actifs, et 20 % pour l’augmentation de la diversité de genres des équipes.

Malgré les discours dissonants sur les avancées de l’entreprise en matière d’équilibre entre les sexes et la diversité, Yves Guillemot avait assuré que des progrès considérables avaient été réalisés. Après quelques restructurations hiérarchiques, des départs et des licenciements, Ubisoft a pris la décision d’intervertir ces objectifs.

Néanmoins la société, qui souhaite faire en sorte que quasiment un quart des employés soit des femmes d’ici 2023, ne perd pas de vue ce thème et souhaite toujours faire de l’augmentation de la diversité des genres une priorité. L’entreprise réaffirme, au passage, que cet objectif a toujours sa place dans la question des primes attribuées aux cadres de la société, et qu’elle compte progresser sur le long terme dans ce domaine.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
8
pinkfloyd
Petite coquille dans le titre…<br /> «&nbsp;Ubisoft : la société fait croire que son bilan carbone une priorité&nbsp;»<br /> Leur priorité comme toute entreprise est de faire rentrer de l’argent tout en polissant son image…<br /> Exemple simple :<br /> on ne dit pas : «&nbsp;L’avion ca coute trop cher&nbsp;» mais : «&nbsp;L’avion ca polue trop&nbsp;»<br /> Après qu’il prenne en compte le bilan carbone c’est tout a leur honneur, si il y a de vrai action, et clairement écologique et pas économique.
crush56
Du coup ce n’est pas une coquille, c’est votre point de vue.<br /> Un article dont la rédaction n’est pas adaptée à votre vision des choses ne comportes pas de « coquilles »
pinkfloyd
@crush56<br /> Heu, second degré, humour tout ca… quoi
crush56
Hum, alors c’est peut être moi effectivement, mais je trouve qu’il n’y avait absolument rien dans le message qui laissait transparaître une quelconque forme de second degré
benben99
Au lieu de se concentrer sur le carbone, ils devraient à mon avis rehausser la qualité de leurs jeux vidéo. La dernière cuvée n’a pas été très impressionnante. Pourquoi s’embarquer dans de telles distractions plutôt de se concentrer sur ce qui importe?
UncleJul
J’ai mis la main sur un draft de leur dpt marketing : Assassin’s creed, vivez la nouvelle expérience en live en bas de chez vous, 0% émission, 100% immersion.<br /> *Ps les armes fournies sont issues du recyclage. L’entreprise décline toute blablabla.
philumax
Ça ne va pas être triste : ça va couter des ronds, tout ça et devinez qui va payer ? <br /> Souriez !
MqcdupouletBasquez
Ils feraient mieux de se concentrer sur le remboursement de leurs dettes et d’enfin verser des dividendes à leurs actionnaires, ça les changera.<br /> Au lieu d’une pseudo économie verte qui ne sert à rien sinon couter de l’argent.
wackyseb
Euh, moi je m’en tape le coquillard du bilan carbone.<br /> La nature sait se défendre, elle le prouve assez ces dernières années.<br /> Allez 3 pelletés de charbons et au boulot . hihihi
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Jeux Android sur PC : Google Play Games arrive sur Windows
Une série fondée sur le jeu vidéo Lost Judgment serait en chantier
Aux antipodes du NFT, il y a cette expo virtuelle sur Game Boy
La sortie du casque de réalité augmentée d'Apple serait repoussée
Diablo et Call of Duty bientôt exclusifs à Xbox ? Microsoft se paye Activision Blizzard
Le metaverse est à la mode, et Second Life veut en profiter
La Steam Deck en bonne voie pour arriver en février (mais croisez les doigts quand même)
Steam Deck : la batterie durerait 2 heures à 5 heures environ
AYANEO évoque une console portable à base de Ryzen 6000 pour la fin de l'année
Fallout : la série trouve ses showrunners et entrera bientôt en production
Haut de page