Sony ne voit pas (totalement) l'avenir dans le dématérialisé

27 août 2010 à 10h27
0
0096000003492278-photo-kaz-hirai.jpg
Même si Sony s'est lancé le premier dans les consoles au contenu dématérialisé avec la PSP Go, le constructeur japonais ne voit pas dans cette démarche l'avenir de la vente de jeux sur ses plateformes. Du moins, pas dans les 10 prochaines années.

C'est ce qu'a déclaré hier Kaz Hirai, le PDG de Sony Computer Entertainment au site MCV. « Dire que tout sera téléchargé dans 2, 3 ou même 10 ans à partir de maintenant est un peu extrême » a déclaré Kaz Hirai. « Nous faisons affaire dans certaines régions du monde où l'infrastructure des réseaux n'est pas aussi robuste qu'on le souhaiterait. Une entreprise de notre taille nécessitera toujours d'avoir un support physique à portée. »

Que les amateurs de galettes à foison se rassurent, donc, la Playstation 4 ne marquera pas l'arrivée du tout dématérialisé dans le petit monde des consoles de salon. Pour autant, Sony ne semble pas avoir abandonné l'idée sur console portable puisque selon la rumeur, la future PSP 2 reprendrait le même modèle de la PSP Go, au succès pourtant des plus mitigés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top