Twitter : une amende de 150 millions de dollars pour utilisation abusive de données personnelles

26 mai 2022 à 15h30
5
© Search Engine journal
© Search Engine journal

La FTC (Federal Trade Commission) a infligé une amende de 150 millions de dollars à Twitter suite à l’utilisation des informations personnelles de ses utilisateurs à des fins de publicité ciblée.

L’entreprise a trouvé un accord avec la FTC et le département de la Justice des États-Unis, dans lequel il lui est demandé de modifier ses pratiques en matière de sécurité.

Des informations utilisées pour de la publicité privée sans le consentement des utilisateurs

Depuis 2013, Twitter demande à ses utilisateurs de fournir leur numéro de téléphone ou leur adresse email afin de sécuriser leur compte. Ces informations sont utilisées pour l’authentification à deux facteurs, pour réinitialiser son mot de passe ou encore récupérer un compte qui aurait été bloqué pour activités suspectes. Entre 2014 et 2019, plus de 140 millions d’utilisateurs auraient donné ces informations au réseau social, sans savoir qu’elles ne servaient pas uniquement à améliorer leur sécurité.

D’après la FTC et le département de la Justice des États-Unis, Twitter aurait également fourni ces informations à des annonceurs publicitaires, afin de leur permettre de cibler des utilisateurs précis en comparant ces informations avec celles qu’ils possédaient déjà ou avaient obtenues auprès de data brokers. Une combine profitable pour le réseau social, dont la majorité du chiffre d’affaires provient de la publicité. En agissant ainsi, l’entreprise aurait enfreint plusieurs lois, dont le bouclier de protection des données UE-États-Unis, et une ordonnance de la FTC de 2011 qui interdisait à l’entreprise de présenter de manière inexacte ses pratiques en matière de vie privée et de sécurité.

Twitter devra mettre en place de nouvelles pratiques de sécurité

La FTC, le département de la Justice et Twitter ont annoncé avoir trouvé un accord, qui comporte plusieurs obligations pour l’entreprise. En plus de l’amende de 150 millions de dollars, qui « reflète la gravité des allégations contre Twitter » selon les mots de la procureure générale associée Vanita Gupta, l’entreprise devra opérer des changements dans ses pratiques de sécurité :

  • Autoriser les utilisateurs à utiliser d’autres moyens d’authentification multifacteurs, comme des applications mobiles d’authentification ou des clés de sécurité, qui ne requièrent pas que l’utilisateur fournisse son numéro de téléphone ;
  • implémenter et maintenir un programme complet de protection de la vie privée et de sécurité qui exige de l’entreprise, entre autres, qu’elle examine et traite les risques potentiels de confidentialité et de sécurité des nouveaux produits ;
  • limiter l’accès de ses employés aux données personnelles des utilisateurs ;
  • informer la FTC dans le cas d’une brèche de données.

Le réseau social devra également prévenir les utilisateurs de l’utilisation inadéquate de leurs numéros de téléphone et adresses mail à des fins de publicité ciblée, et ne pourra plus profiter financièrement de l’utilisation de ces données. L’amende de 150 millions de dollars représente environ 13 % du chiffre d’affaires de Twitter durant le premier trimestre de 2022. Avant d’entrer en vigueur, cet accord doit encore être approuvé et signé par une Cour fédérale.

Sources : BleepingComputer , FTC

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (5)

norwy
Pas de consentement des utilisateurs, c’est la base pour un GAFAM et un sous-GAFAM.
Anoynyme
Ils font genre c’est pour la publicité, mais l’objectif caché est beaucoup plus opaque. Comme ils disaient dans une de leurs pubs moisies « ils connaissent tout de nous » et ces informations qu’ils ont obtenues en violant la vie privée des utilisateurs, ils ne les utilisent pas que pour la publicité ciblée (même sur la tnt…). Si vous n’êtes pas comme ils veulent que vous soyez, ils se serviront de ces informations obtenues auprès de leurs espions, souvent d’origine étrangère pour vous harceler ou vous faire chanter par exemple. Big brother n’a plus de limite. G me demande qui rachète les données personnels et qui fait les pubs sur la tnt
MqcdupouletBasquez
Après c’est drôle, quand Apple fait des conditions spécifique pour ultra limiter l’utilisation abusive des données à des fins publicitaires, c’est « oh la vilains, les développeurs ont besoin de ces données pour vivre »…<br /> Là, maintenant, on découvre que c’est vachement essentiel et essentiel.<br /> C’est quand les gens (certains, soyons honnête) veulent ça.
_Troll
Ca fera 150 millions de dollars de moins a payer pour Elon Musk s’il decide d’acheter cette entreprise.
cid1
Le petit oiseau bleu chante des données privées, sale piaf.
Voir tous les messages sur le forum