COVID-19 : une étude souligne le lien entre réseaux sociaux et théories du complot

18 juin 2020 à 13h47
19
réseaux-sociaux.jpg © Pixabay
© Pixabay

Les réseaux sociaux ont beau lutter contre la désinformation autour du coronavirus, ils restent l'un des grands vecteurs des théories du complot.

Une étude britannique pointe ce rôle, affirmant que les personnes utilisant des plateformes comme YouTube ou Facebook sont plus nombreuses à croire ces théories.

YouTube et Facebook, hôtes de la désinformation

L'étude a été réalisée par Ipsos Mori pour le King’s College de Londres. Publiée jeudi 18 juin, elle réunit les résultats de trois enquêtes reposant sur un panel de 2 254 résidents britanniques âgés de 16 à 75 ans.

Son objectif était de déterminer la propagation des théories du complot entourant le nouveau coronavirus. Par exemple, 30% des personnes interrogées à la fin du mois de mai ont affirmé que le virus a été créé en laboratoire. Le mois précédent, ce chiffre était de 25%. D'autres chiffres sont plus surprenants : 7% des personnes interrogées pensent qu'il n'existe aucune preuve tangible de l'existence de la maladie à Covid-19.

Mais l'étude cherche aussi à connaître la provenance et la méthode de propagation de ces théories. Or, sans grande surprise, il apparaît que les réseaux sociaux y jouent un rôle important.

Parmi les personnes estimant que le coronavirus est lié à la 5G, 60% disent avoir obtenu cette information sur YouTube. À l'inverse, seulement 14% des personnes qui pensent que cette affirmation est fausse tiennent leurs informations de la plateforme.

De la même façon, 56% des personnes qui pensent qu'il n'y a pas de véritable preuve de l'existence du coronavirus disent avoir tiré leurs informations de Facebook. Ce chiffre est réduit à 20% chez les personnes qui pensent le contraire.

Affirmations trompeuses, conséquences concrètes

L'étude ajoute que les personnes utilisant les médias sociaux pour trouver des informations sur le coronavirus sont également plus susceptibles de ne pas respecter les mesures de confinement. Selon les chercheurs,
58% des personnes qui sont sorties de chez elles alors qu'elles présentaient des symptômes utilisaient YouTube comme principale source d'informations. Chez les personnes qui ont tiré leurs informations d'autres médias, ce chiffre baisse à 16%.

Le résultat n'est pas surprenant, les réseaux sociaux restant de façon générale une abondante source de fausses informations. Daniel Allington, maître de conférence en intelligence artificielle sociale et culturelle au King’s College de Londres, le confirme, déclarant qu'« une grande partie des informations sur les réseaux sociaux est trompeuse ou totalement erronée ».

YouTube et Facebook insistent pourtant sur leurs luttes respectives contre la désinformation. Un porte-parole de Facebook affirme que le célèbre réseau social a retiré « des centaines de milliers d'informations erronées liées au coronavirus ». Un représentant de YouTube rappelle que les deux géants travaillent notamment avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et mettent en avant des sources fiables d'information.

Si ces théories peuvent prêter à sourire, elles ont des conséquences bien concrètes. Suite aux liens soupçonnés entre le virus et la 5G, des antennes-relais ont été incendiées et des travailleurs des télécoms ont été menacés de mort. Pour Daniel Allington, « il est temps pour nous de réfléchir aux mesures que nous pouvons prendre pour résoudre ce problème bien réel ».

Source : CNBC

A découvrir en vidéo

Haut de page
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (19)

fg03
Vous voulez dire qu’une étude a prouvé que les théories du complot étaient plus majoritairement véhiculées par les réseaux sociaux que par des media ou travaillent des journalistes diplomés et dont c’est le métier.<br /> Allez, j’ose trouver la conclusion de leur prochaine enquête : les théories du complot sont majoritairement plus véhiculées par des gens souffrant de symptômes de type névrose voire psychose que par des gens ne souffrant d’aucun symptôme psychotique ou névrotique.<br /> Et dire qu’on paie des gens pour faire ça.
Nmut
Il ne faut pas confondre une discussion d’opinion (ce que ne permettent pas vraiment les réseaux sociaux, c’est déjà mieux sur les forums) et tout ce qui tournent en boucle à grande vitesse.<br /> Je suis d’ailleurs effaré par le nombre de trucs qui commencent par «&nbsp;le gouvernement ne veut pas que cela se sache, faites tourner&nbsp;» avec après une ou deux vérités défonçant des portes ouvertes, une tonne de truc faux facilement vérifiables.<br /> My life: Mon compte FB n’est que pour garder le contact avec ma famille proche dispersée un peu partout dans le monde alors que je suis revenu en France et pourtant j’ai une tonne de ces m.rdes souvent en sponsorisé (par qui?) ou transféré par mes proches (pourtant pas si naifs…).
LeToi
Selon une étude fiable, les théories du complot ne sont basées sur aucune étude fiable !
Wen84
«&nbsp;une étude souligne le lien entre réseaux sociaux et théories du complot&nbsp;» =&gt; Les mecs c’est captain Obvious. Ils ont besoin de faire des études pour déterminer qu’internet permettent aux gens qui ont des idées communes de se rencontrer/de s’exprimer et de renforcer leurs opinions ?<br /> Une étude souligne le lien entre le fait d’etre mouillée et le fait il pleut
EnLighter
On n’est pas face à la breaking news du siècle : un réseau social est vecteur de TOUT en fait. Que l’on rémunère une telle étude est franchement une perte de sous à mon sens.<br /> On vit dans un monde où l’information n’a jamais été autant disponible et pourtant personne ne fait l’effort de vérifier (je reconnais que c’est chronophage).<br /> Cependant, il y a quand même des questions que l’on peut se poser légitimement et pour lesquelles les journalistes n’ont pas trop osés fouiller : au hasard, le kwak gouvernemental français autour du port du masque, le statut de fondation de l’IHU de Marseille qui semble agacer le gouvernement, etc.<br /> Le terme «&nbsp;complotiste&nbsp;» est maintenant employé tellement rapidement qu’il n’est même plus crédible lui même. Combien de fois j’ai vu des journalistes traiter des personnes de complotistes alors que ce sont ces derniers qui disait la vérité.<br /> L’excès est toujours nuisible, quelque soit son sens.
raymond_raymond
Quand on voit les mensonges et les fausses informations transmises par les médias mainstream il n’est pas étonnant que les personnes aillent chercher les informations ailleurs, notamment sur les réseaux sociaux qui certes parfois frisent le ridicule, mais faut arrêter avec ce terme complot pour tout est n’importe quoi, il est évident que ça embête les gros médias que les gens aillent s’informer ailleurs comme si leur information serait l’unique et seule information vraie et juste alors que bien souvent ils montrent que ce qu’ils veulent bien nous montrer et cachent bien sur la vérité, on vit dans un monde connecté en permanence des informations viennent de partout chacun est libre de s’informer ou il le souhaite, en faisant la part des choses entre les choses absurdes et les informations cachées pas les gros médias et qui sont parfois dévoilés sur les réseaux sociaux.
Oldtimer
Les historiens s’accordent à dire que les complots étaient monnaie courante dans les cours des rois.<br /> Pourtant il n’y avait pas de réseaux sociaux à l’époque.<br />
cirdan
On ne nous dit pas tout…<br />
Gilles_Ejaune
Starter kit de la rhétorique du complotiste : média mainstream, big pharma, OMS, bill gates,mouton, antenne 5G, RFID, «&nbsp;renseignez vous !&nbsp;» , «&nbsp;réveillez vous !&nbsp;» …
jvachez
Après on nous cache tellement de choses que certaines théories du complot sont en réalité des vérités.
FoxLeGoupil
Mais celles-ci sont heureusement très rares et se retrouvent rapidement dans l’actualité.<br /> Ce qu’on trouve sur les réseaux sociaux pose vraiment problème en mettant de fausses idées dans la tête des gens, sur les vaccins par exemple la désinformation qui circule sur ces réseaux est une vrai catastrophe puisqu’elle convainc des personne peu renseignées et facilement influençables d’arrêter de se faire vacciner, les mettant de fait en danger.
jvachez
Dans le cas des vaccins il y a réellement eu des cas de gens qui ont attrapé des maladies à cause d’un vaccin mais on n’en parle jamais !
nicgrover
Spécialistes en théorie du complot, nos dirigeants s’expriment tous les soir à 20h…
FoxLeGoupil
Même si c’était le cas (ce dont je doute, le sujet étant quand même très documenté) les maladies dont nous protèges les vaccins sont souvent mortelles ou ont des conséquences désastreuses sur la santé donc le rapport bénéfice/risque est clairement en faveur des vaccins.<br /> Je vous conseil cette vidéo de «&nbsp;Primum non nocere&nbsp;» qui nous fait un petit rappel de ce que sont ces maladies qu’on ne rencontre heureusement presque plus par contre c’est assez "dur " a regarder donc âmes sensibles s’abstenir : https://www.youtube.com/watch?v=1CifyVPCZ10
Nervantoss
Ce qui est intéressant ce que ceux qui mentent le plus et qui sont pris le plus souvent à travestir la réalité, et qui ont le plus besoin de le faire sont les politiques et les entreprises. ils utilisent les médias pour communiquer, quand ils n’en sont pas carrément propriétaire.<br /> Cependant, remettre en cause leurs paroles revient à blasphémer, ou «&nbsp;théorie du complot&nbsp;».<br /> Que ce soit sanitaire levothyrox, hormone de croissance, enfant sans bras, Médiator…Politique: fausse preuves d’arme en Irak, Chauzac(evasion fiscal), NSA espionnage de masse, Benalla…<br /> Il ne se passe pas 1 mois sans scandale.<br /> Malgré un liste infini mettant en évidence la corruption de ces gens pour l’argent et le pouvoir, ce sont eux qui décident de ce que doit être la vérité.impeccable.
jld73
Chaque fois que je vois le terme «&nbsp;Fake news&nbsp;», je me demande qui est le détenteur de la «&nbsp;Vérité&nbsp;» ? Chacun sa vérité et chacun sa fake news. Il est trop facile tout de même pour un gouvernant de traiter de Fake news tout ce qui ne lui convient pas. Ensuite de Fake news à Théorie du Complot, le pas est vite sauté. Facebook est Youtube s’imaginent être les «&nbsp;Centre d’information&nbsp;» des citoyens ! Quelle erreur.
LeToi
« Chacun sa vérité » je sais qu’il n’y aura pas de sujet de philo cette année au bac, mais il y a tout de même des vérités qui ne sont pas subjectives et elles sont heureusement majoritaires…
juju251
Entièrement d’accord …<br /> Lorsque la vérité est tout simplement la réalité, il faut arrêter de partir dans des «&nbsp;thèses divergentes&nbsp;» parce que la «&nbsp;vérité est une manipulation des gouvernements&nbsp;».<br /> Dans ce genre de cas, il n’y a pas de «&nbsp;vérités alternatives&nbsp;», juste des représentations fausses et complètements pétées.<br /> Exemple, parmi tant d’autres : La terre plate …
Mariev20
Souvent ces sont des algorithmes que les gens comme vous et mois ne sont pas en mesure d’anticiper, hélas
Nmut
Quand tu regardes les sites de «&nbsp;fact checkings&nbsp;» sérieux (par là j’entends qui bossent sérieusement), il n’y a au départ qu’une démonstration des erreurs (volontaires ou non), puis après éventuellement une opinion, sans aucun mélange des deux et avec une limite claire. C’est du bon travail journalistique finalement! La partie analyse peut difficilement être critiquée (mais cela est déjà arrivé que des erreurs soient commises, ils ne sont pas infaillibles) et ce n’est tourné pour tromper le lecteur.<br /> @jvachez<br /> Si le sujet t’intéresse, il y a des tas de sources SCIENTIFIQUES qui détaillent des études et qui donnent les chiffres cout (malheureusement il y a un risque)/bénéfice en toute clarté. Il y a même des articles de vulgarisation qui expliquent les principes.<br /> Rien n’est caché, je me demande d’où viennent toutes ces rumeurs, peut-être de personnes qui ont eu ou été en contact avec des effets secondaires, ce qui est compréhensible mais qui ne devrait pas brouiller le message de départ: les vaccins sont bons pour la santé de la population. Les médias dits «&nbsp;main stream&nbsp;» et tant décriés pour être au services des lobbys y sont probablement pour quelques chose puisqu’ils parlent surtout des problèmes!
Voir tous les messages sur le forum