Shopping Express : Google veut concurrencer la livraison en un jour d'Amazon

05 mars 2013 à 10h01
0
Google vient de commencer les tests, aux Etats-Unis, d'un service baptisé Shopping Express : ce dernier propose, moyennant un abonnement annuel, la livraison en un jour ouvrable à partir de plusieurs sites de e-commerce. Un moyen de concurrencer l'offre Premium d'Amazon.

00FA000005105912-photo-logo-google-search.jpg
Rapportée par TechCrunch, l'information fait état d'un abonnement annuel que Google compterait fixer à 69 dollars par an, là où Amazon en facture 79 aux USA. En France, l'offre Premium est moins chère - 49 euros - mais n'inclut pas tous les services d'Amazon, comme la VOD.

Google a commencé à tester Shopping Express en interne : pour l'heure, des enseignes américaines comme Target, Wal-Mart, Walgreens et Safeway seraient d'ores et déjà de la partie. Outre concurrencer Amazon sur la livraison en un jour, la firme de Mountain View souhaiterait pousser davantage Google Shopping et Google Wallet dans les habitudes des internautes : car si les produits seront expédiés par les partenaires, c'est bel et bien Google qui gérera les transactions.

L'entreprise n'a jamais caché sa volonté de prendre une place plus importance sur le secteur du e-commerce, et cette nouvelle démarche ne sera sans doute pas la dernière : en novembre dernier, Google a acquis la société Bufferbox, un service de « point relais » prenant la forme de casiers dans lesquels sont livrés les produits. Une fois encore, le système n'est pas sans rappeler un autre service d'Amazon, Locker.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Interview W3C : retour sur les enjeux de WebRTC
Automatisation du cloud : Microsoft rachète MetricsHub
Samsung lance un portail d'applications où il ne prend pas de commissions
Légère baisse attendue sur les ventes de PC cette année
Les ventes de serveurs stables, malgré un déclin en Europe
Android : Opera publie une version bêta de son navigateur sur WebKit
La Maison-Blanche :
Le Galaxy S IV disposerait d'un système d'eye-tracking
Victime d'une défaillance, CloudFlare est tombé, entraînant Wikileaks et 4chan
Une faille de sécurité mineure identifiée sur le Galaxy Note II
Haut de page