De plus en plus de "junk news" sur Facebook et Twitter, selon une étude

Bastien Contreras Contributeur
07 novembre 2018 à 14h42
0
Fakenews

Malgré leurs efforts, Facebook et Twitter sont de plus en plus utilisés pour diffuser des « junk news », des informations de mauvaise qualité, selon une étude. Mais les deux géants contestent les conclusions de cette dernière.

Les « junk news », à ne pas confondre avec les « fake news », désignent des informations de mauvaise qualité, qui s'appuient sur des sources peu fiables. Elles se caractérisent généralement par du contenu sensationnaliste ou le recours massif au clickbait pour les titres. Les principaux réseaux sociaux, tels que Facebook et Twitter, seraient particulièrement exposés à cette pratique.

Junk news everywhere

Des chercheurs de l'Oxford Internet Institute ont en effet analysé 2,5 millions de tweets et 6 986 pages Facebook, sur une période de 30 jours. Et ils ont découvert que les utilisateurs de ces plateformes étaient de plus en plus enclins à partager des junk news. En effet, d'après l'étude, moins de 5 % des contenus diffusés viendraient de sources officielles. Cette tendance serait même plus forte qu'en 2016, avant l'élection présidentielle américaine.

Selon les auteurs du rapport, les premiers responsables seraient Facebook et Twitter, qui ne mettraient pas suffisamment d'énergie à combattre la désinformation. Mais les deux entreprises ne partagent pas leur analyse.

Désinformation vs censure

Du côté de Facebook, on met en doute les résultats de l'étude, en arguant que d'autres ont prouvé que la désinformation était au contraire en baisse sur les réseaux sociaux. De plus, l'entreprise de Mark Zuckerberg affirme que le rapport s'appuie principalement sur Twitter et extrapole ses conclusions sur l'ensemble des plateformes sociales.

Pour le site de microblogging, le problème vient du jugement porté sur les informations. En effet, d'après Twitter, certains contenus ciblés par l'étude « illustrent les opinions de la société américaine » et elle n'entend pas procéder à une censure des débats.

En effet, si les chercheurs affirment que leur définition de « junk news » répond à des critères précis, la nuance entre opinion controversée et désinformation peut sembler difficile à établir.

Source : Le Télégramme
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
AMD dévoilerait ses Radeon RX 5500 XT et RX 5600 dans le mois à venir

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top