L'épuisement annoncé des adresses IPv4 : quels défis pour les opérateurs ?

27 novembre 2019 à 13h05
0
Adresse IP

Toutes les navigations sur internet se voient attribuer une adresse IP. Cette adresse unique est assimilable à une carte d'identité délivrée à une personne se connectant au réseau, que ce soit à partir d'un ordinateur, d'une tablette ou d'un smartphone. Avec le nombre croissant d'utilisateurs, l'épuisement des adresses IPv4 arrive ainsi inévitablement à grands pas.

Le réseau RIPE, responsable de l'attribution des adresses IP dans 76 pays, parmi lesquels figurent notamment les pays européens, a annoncé récemment la délivrance du dernier bloc d'adresses IPv4. La question de son successeur se pose ainsi aujourd'hui afin de trouver une alternative.

IPv4 et ses 4,2 milliards d'adresses dans le monde tire sa révérence

La structure des adresses IPv4 se base sur un chiffrement de 32 bits permettant d'attribuer un identifiant unique à un utilisateur. Ce format, lancé en 1980, permettait l'attribution de plus de 232 adresses, soit plus de 4 milliards d'identifiants uniques. Avec la démocratisation d'internet et le nombre d'utilisateurs de plus en plus important, ce format est arrivé à saturation en 2011, ce qui a obligé le réseau RIPE à se tourner vers de nouveaux moyens d'identification sur le web.

La saturation des adresses IPv4 a rapidement préoccupé les esprits et un autre format a été pensé dès les années 1990 afin de se préparer à cette date fatidique. Le protocole IPv6 a ainsi été rapidement élaboré durant cette décennie dans le but d'apporter une solution qui aurait une durée de vie accrue vis-à-vis du chiffrement IPv4. L'instauration de ce nouveau format, qui est d'ores et déjà attribué à certains utilisateurs, prévoit un chiffrement passant des 32 bits initiaux à 128 bits, ce qui repousse le nombre d'identifiants uniques à 7,9 x 1028, soit 340 sextillions d'adresses potentielles.

La passation douloureuse d'IPv4 à IPv6

En 2016, seuls 10% des utilisateurs possédaient une adresse IPv6. Néanmoins, la délivrance encore aujourd'hui d'adresses IPv4 par les fournisseurs d'accès à internet provoque une double identification entre ces deux protocoles. Cette double identification est prise en charge par des tunnels permettant de transformer les adresses d'un protocole à l'autre, mais la raréfaction des adresses IPv4 accélérera inévitablement leur disparition au profit de leur successeur.

Les coûts importants aussi bien au niveau technique que financier qu'engendre le détournement des adresses IPv4 vers le format IPv6 vont sans surprise accentuer dans les prochains mois cette passation entre ces deux protocoles. C'est en tout cas ce que révèle une enquête menée auprès de 4 161 opérateurs, pour qui cette migration est l'un des défis majeurs qu'ils auront à mener dans cette nouvelle décennie.

Source : Techradar.
15
16
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
L'exclusivité console PS5 Godfall laisse fuiter une nouvelle vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top