France : la presse en ligne toujours plus lue, tandis que la presse papier...

Alexandre Boero
Chargé de l'actualité de Clubic
17 février 2023 à 12h35
5
© sebra / Shutterstock
© sebra / Shutterstock

La presse française dans son ensemble a atteint les 2,7 milliards d'exemplaires pour l'année 2022. Dans le rapport de force entre la presse en ligne et la presse papier, le numérique prend de plus en plus de place.

L'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM) a publié cette semaine ses données sur la diffusion et la fréquentation des titres et sites des éditeurs de presse sur l'année 2022. En moyenne, chaque jour, 7,3 millions d'exemplaires de la presse française ont été diffusés l'an dernier, englobant les titres et sites grand public, professionnels et gratuits. L'an dernier, ce chiffre était de 8,1 millions. Les sites et applications de presse ont, eux, généré 72,6 millions de visites chaque jour.

Le numérique, puissant sur la presse quotidienne régionale

Si l'on s'attarde sur la répartition des familles de presse, on voit que la presse quotidienne régionale (PQR) conserve sa place de leader, avec 40 % de parts de marché sur le volume de diffusion totale. Elle se trouve devant la presse magazine (32 %), la presse quotidienne nationale (16 %), la presse quotidienne du septième jour (6 %), la presse quotidienne gratuite d'information (3 %), la presse hebdo régionale (2 %) et la presse professionnelle (1 %).

Que peut-on dire de la part des versions numériques ? En ce qui concerne les diffusions payées (vente au numéro, abonnement, etc.), le numérique a très largement pris l'avantage sur le papier pour les titres de presse quotidienne nationale (Le Monde, Le Figaro, etc.), avec 68 % des ventes. Dans la presse pro, la part des versions numériques atteint 25 %.

Il est important de noter que la presse quotidienne régionale, qui est celle qui occasionne le plus de ventes payantes, a encore du mal à fédérer sur le numérique. 85 % des ventes de la PQR se font toujours en version papier. Même chose pour la presse magazine (79 % des ventes en version papier).

La puissance du mobile, où ont lieu 8 visites sur 10

Sur les 2,5 milliards d'exemplaires de journaux vendus en 2022 en France, 668 millions étaient en version numérique. Les versions numériques individuelles pèsent d'ailleurs pour 21 % des ventes de la presse grand public française aujourd'hui.

La presse papier ne cesse de reculer, et certains titres de presse ont été contraints d'augmenter leurs tarifs ces dernières années et ces derniers mois, pour absorber un tant soit peu l'envolée des coûts du papier et de l'énergie. Le modèle économique de la presse continue de changer (même si celui-ci ne profite pas toujours à l'information et à l'éthique).

La fréquentation des supports numériques a dépassé les 25,1 milliards de visites, sites et applications de presse compris, avec 8 visites sur 10 (83 %, 20,9 milliards exactement) qui se font depuis un mobile. Précisons que pour l'instant, les applications de presse ne font pas partie des usages des utilisateurs, qui les privilégient pour 16 % d'entre eux seulement (15 % en mobile, 1 % en tablette). Les sites mobiles (58 %) et les sites fixes (17 %) restent plus puissants.

Source : ACPM

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (5)

Bondamanmanw
Papier ou numérique, l’ecrit est et restera surtout pour l’information, mieux que de regarder La Chaine des Incontinents.
TheWitcher
Il faut être écolo et arrêter les éditions papier : les arbres abattus, l’encre, le transport pour livrer, tout ça pour un usage unique qui finit brûlé !<br /> En ligne ça consomme certes un peu d’électricité (et encore, le nucléaire est propre), mais c’est certainement plus écolo.
Korgen
Je doute fortement que ce soit plus « écolo » !<br /> Déjà le papier ça se recycle très bien. Concernant le contenu en ligne, celui-ci est stocké sur des serveurs. Ces serveurs consomment énormément d’énergie, entre leur conso électrique directe et l’énergie nécessaire pour leur refroidissement. Sans parler de l’infrastructure.
Belgarath
« Déjà le papier ça se recycle très bien ». Exact, pour emballer le poisson. <br /> Sérieux, depuis des années, j’achète le « Volatile » toutes les semaines. Quand les sites de presse sont apparus, ils juraient par tous les saints de ne jamais passer sur internet.<br /> Eh bien, voila, maintenant, ils paraissent aussi sur un site internet. Comme quoi.
papy6
Le papier est plus écologique que le tout numérique durée de vie d’un disque dur 5 à 7 ans durée de vie du papier plusieurs centaines d’années …
MattS32
Il a quand même fallu une situation particulièrement exceptionnelle pour qu’ils y passent. Et sans se dédire en fait.<br /> Parce que leur position, depuis pas mal d’années, ce n’était pas « jamais », mais plutôt « on sait que ça finira par arriver, on fait ce qu’on peut pour retarder le plus possible l’inéluctable, mais on est techniquement prêts pour le faire le jour où ça sera nécessaire ».<br /> Et c’est finalement quand on s’est retrouvés confinés qu’ils ont jugé qu’ils ne pouvaient plus temporiser, et on a effectivement pu constater qu’ils étaient prêts, puisqu’il est immédiatement arrivé en numérique (peut-être pas le numéro du 18 mars, mais dès celui du 25 mars c’était disponible).<br /> Et surtout, dans leur bascule vers le numérique, ils restent quand même fidèles à leur modèle économique, et c’est ça l’essentiel Donc pas de version gratuite en ligne, même partielle, financée par la pub.
Voir tous les messages sur le forum