Sans surprise, les internautes du monde entier ont été plus agressifs au cours de la deuxième année de pandémie

20 juillet 2021 à 14h44
16
Incivilité en ligne © Unsplash / Christin Hume
© Unsplash / Christin Hume

Selon une étude réalisée par Microsoft, les incivilités en ligne ont largement augmenté durant les mois d’avril et de mai 2021, alors que le monde vit sa deuxième année de pandémie de COVID-19. 

Pour son rapport baptisé « Civility, Safety and Interaction Online », l’entreprise a interrogé 11 067 individus, des adolescents entre 13 et 17 ans ainsi que des adultes entre 18 et 74 ans, répartis dans 22 pays. Les personnes concernées ont été questionnées quant à leur exposition à 21 risques en ligne… et les résultats font froid dans le dos. 

La civilité en ligne en nette baisse

D'après Microsoft, dans la majorité des pays étudiés, les personnes rencontre une incivilité en ligne accrue, un an après le début de la pandémie. « Un seul pays - la Colombie - a fait état d'une civilité en ligne nettement positive après un an de restrictions mondiales et de maintien à domicile », note Microsoft, qui a réalisé une étude similaire sur la même période en 2020.

L'entreprise regrette ainsi la diminution des échanges et actions positives en ligne, au profit d'une agressivité généralisée concernant la COVID-19. « On a demandé aux personnes interrogées si elles avaient expérimenté ou été témoins de cinq types de résultats positifs différents, issus d'interactions en ligne associées à la COVID-19, et les cinq catégories ont donné des résultats inférieurs à ceux de 2020. Par exemple, "Je vois plus de gens qui aident les autres” est tombé à 56 % au niveau mondial, contre 67 % l'année dernière », continue la firme de Redmond.

Nuançant ce panorama, l'étude de Microsoft souligne tout de même que la propagation de fausses informations a diminué en 2021, comme le taux de personnes agissant de manière égoïste. 

Les résultats finaux de l’étude ne sont pas encore connus

Tous les autres indicateurs de l'étude auraient donc empiré d’une année à l’autre. Parmi eux, le fait que « les gens libèrent leur frustration en ligne », ou que « les gens sont moins tolérants ». 

Pour l’heure, Microsoft n’a pas dévoilé tous les résultats de son étude, dont elle devrait présenter l'analyse à l'occasion du Safer Internet Day qui se tiendra le 8 février prochain. Malgré une forte dégradation des interactions en ligne, l’entreprise garde espoir : « Alors que le monde commence à se rouvrir et que les gens retrouvent un certain degré de “normalité” pré-pandémique, nous devons garder à l'esprit au moins un fait qui a émergé de cette situation : tout le monde sur la planète l'a vécu et enduré ensemble. Nous devrions utiliser ce point commun inégalé et malheureux pour créer de nouveaux liens et améliorer les interactions en ligne et hors ligne ». 

Source : Microsoft

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
15
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Obsolètes : votre chronique SF sera-t-elle surpassée par les IA ?
Sélénie : trouvez refuge sur la face cachée de la Lune
Wall-E : deux robots qui s'aiment pour sauver la planète ?
Phobos : embarquez pour une télé-réalité spatiale à haut risque vers la planète rouge
Netflix signe un accord avec Spielberg pour plusieurs films par an
Le Dernier Voyage : l'apocalypse au clair de lune
La revue Métal Hurlant est de retour : rencontre avec Vincent Bernière, son nouveau rédacteur en chef
Jachère : votre chronique SF découvre une Terre hors du temps
Twitch a 10 ans : retour sur un pionnier du stream en direct et sur l'avenir de la plateforme
Asus ROG sort son premier manga dédié au... streaming ! Découvrez les premiers chapitres
Haut de page