L'ESA charge Thales de produire de l'oxygène sur la Lune

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
10 mars 2022 à 18h10
23
ESA échantillons lunaires robots © ESA
Prélever du sol lunaire... Pour en extraire son oxygène ? © ESA

Après des essais au sol et une sélection d'industriels, l'agence spatiale européenne a confié à un consortium mené par Thales la conception et la réalisation d'une première expérience de production d'oxygène à partir du régolithe lunaire. Il ne s'agira cependant que d'une démonstration.

Et pas de date pour l'envoi de ce matériel vers la Lune .

Oxygène, mais raffiné

Trois conceptions différentes étaient en compétition, et la direction de la section « Exploration humaine et robotisée » de l'ESA a dû trancher, après une analyse détaillée en 2021. C'est l'équipe industrielle dirigée par Thales (avec AVS, Metalysis, Open University et Redwire Space Europe) qui remporte le droit de construire un démonstrateur qui, un jour, sera embarqué vers la surface lunaire pour y produire de l'oxygène . Le concept est issu d'une observation des échantillons ramenés précédemment des missions sur notre satellite naturel : 40 à 45 % de la masse de la poussière lunaire, son élément le plus abondant, est l'oxygène. Évidemment, les atomes O y forment des liaisons moléculaires sous formes de minéraux (oxydes) ou de verre, aussi il est impossible de l'exploiter directement : il faut un procédé d'extraction/raffinage.

Du boulot depuis la planche à dessin

« Nous avons hâte de travailler avec le consortium qui vient de gagner, pour passer de la phase de design à la réalité », explique l'ingénieur David Binns (ESA). Le matériel ne manquera pas d'intérêt : il devra extraire entre 50 et 70 grammes d'oxygène (au moins 70 % de ce qui est contenu dans l'échantillon) en mesurant précisément sa performance et la concentration des gaz présents, le tout en ne fonctionnant que 10 jours seulement, avec une alimentation électrique par panneau solaire.

ESA échantillons extraction oxygène labo © ESA–A. Conigili
L'extraction de l'oxygène par électrolyse, testée en laboratoire. © ESA–A. Conigili

En plus, l'expérience devra respecter un critère de faible masse et de compacité pour pouvoir voler sur l'une des futures plateformes de l'ESA ou des partenaires commerciaux internationaux (les entreprises du CLPS américain par exemple) et ne pas nécessiter sa propre mission lunaire.

Les raffineries lunaires : pas pour demain

L'expérience, en outre, devra être capable d'isoler les métaux utiles au sein du régolithe pour un futur usage. L'agence spatiale européenne compte augmenter ses efforts dans les années à venir (en particulier vers la Lune) pour les technologies en rapport avec l'ISRU, ou In-Situ Resource Utilisation. Que ce soit pour de futurs habitats, pour l'extraction d'oxygène ou les matériaux utiles à la vie sur place, pour disposer d'une base lointaine capable de subvenir aux besoins de ses occupants sans un flux continu de cargos et de véhicules, il faudra de gros moyens de production. De véritables petites usines… Dont les démonstrateurs de demain seront (on l'espère) les précurseurs.

Source : ESA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
18
vbond007
C’est le problème de l’Homme : croire qu’il faut chercher ailleurs les solutions qu’il n’est pas capable de mettre en place ici @Home<br /> Car en gros c’est ça ce type de recherches : C’est pour avancer dans la conquête spatiale pour un jour aller reproduire autre part tout ce que la bêtise humaine est capable de faire : pollution, guerres, virus, religions…<br /> On est capable de foutre des milliards pour aller faire de l’oxygène sur la lune, mais incapables d’injecter des centaines de millions dans nos hôpitaux par exemple.<br /> Le sens de la priorité de nos hommes politiques (tous pays confondus) me dépasse.
ebottlaender
Et sinon on peut faire les deux car, surprise, le spatial ne « pique » pas d’argent aux hôpitaux.
Mister_Georges
De toute façon chez Thalès Alenia Space ils sont en grève tous les Jeudi depuis le mois de Février…
Martin_Penwald
Casser des oxydes, ça demande souvent pas mal d’énergie. J’imagine que sur la lune, on a accès à plus d’énergie pour la même surface de panneaux solaires que sur Terre, mais dans quelle proportion ?<br /> Autant pour alimenter une courte mission, ça me semble pertinent, autant pour une présence permanente, ça me semble risqué.
carinae
En même temps les hôpitaux ne sont pas trop a plaindre hein …avec tout ce que le système de santé nous coûte heureusement qu’il y a un peu de pognon pour le reste,
Werehog
Tout l’argent que la France a versé avec d’autres pays européens pour financer les programmes spatiaux, c’est autant d’argent qui ne va pas dans la santé ou l’éducation. Donc c’est un problème oui. Et quand on lit certains commentaires ici, on se dit que l’éducation c’est autrement plus essentiel que le spatial en terme d’investissements…
Korgen
Où est l’intérêt à terme? Un air composé de 100% d’oxygène et sans azote ça ne servira à RIEN ! Sans parler des dégâts accrus en cas d’incendie.
vbond007
C’est marrant cette tendance à ne s’attarder que sur un exemple. J’ai bien mis « par exemple ».<br /> Mais je suis d’accord avec Werehog, car ce que je voulais dire c’est que tout le fric qui est foutu là dedans alors qu’il y a tant de problèmes autrement plus urgents ici sur terre, et bien c’est de l’argent envoyé en l’air (et encore plus loin, dans l’espace…).<br /> Un autre EXEMPLE très terre à terre : si j’ai des problèmes de fin de mois et que c’est compliqué de se nourrir, je vais plutôt penser à planter des tomates dans mon jardin que d’aller essayer de trouver un moyen d’en planter au Sahara juste pour voir…<br /> Je veux bien voir le bon coté de l’être humain, cette poésie qui est en lui, sa capacité à créer des rêves. C’est bien beau de rêver, mais s’il n’y a plus personne pour les imaginer ces rêves…
clockover
Et pourtant votre analyse est très mauvaise…
Faryaak
Le budget de la recherche represente un millième du budget millitaire.
famax
Le budget militaire de le France est de 59 Mds €, celui de la recherche 7,72 Mds €. Votre hyperbole me semble abusive.
Blap
Pardon ? Mais de quelle planete vient-tu ?<br /> Les hopitaux sont a plaindre depuis des décennies, il faut vraiment avoir vécu dans une grotte pour sortir ca
cpicchio
Après, quand on voit le fou avec un nom de frites au fromage, on se dit que malheureusement c’est nécessaire dans le monde actuel.<br /> Le coût de la conquête spaciale a toujours été un débat. C’est cependant un facteur de progrès, largement plus que tous les investissements faits sur le high-speed trading ou les cryptomonnaies.
vidarusny
Oui enfin on pourrait aussi se poser la question de la dette structurelle qui augmente parce que nos impôts ne suffisent pas à faire vivre l’ensemble des organismes, organisation, entreprise d’État…<br /> Sans la dette combien en plus pour l’éducation, la santé etc…<br /> Et non la dette structurelle ce n’est pas forcément l’argent donné à l’Europe pour telle ou telle raison. Argent d’ailleurs en partie reversée dans l’agriculture par exemple.<br /> Le chantier est grand, il y a beaucoup a faire, mais il faut arrêter de penser que le problème est forcément un manque d’argent. Dans la santé, les statistiques sont claires ce n’est pas un problème de personnel en tant que masse, mais de mission, trop d’administratif…<br /> Dans l’éducation, ça ne m’étonnerait pas que des études arrivent à la même conclusion… Mais bon.
chinou51
Il a jamais été dit que le spatial « piquait » de l’argent aux hôpitaux. Là on parle de sens des priorités ! Petit 1 : on pense à l’humain d’abords et même la vie en général et petit 2 : on va dans l’espace faire joujou. PS : le petit 2, toi, moi, nous(la plèbe) on aura que la permission d’en rêver. Bon c’est très synthétique je l’avoue aussi.
chinou51
Comment c’est possible de sortir des bêtises pareils… Comprends déjà le fonctionnement du régime de la sécurité sociale et on en reparlera.
Nmut
Il serait intéressant de comparer les budgets de la santé et du spatial.<br /> Pas sûr que le transfert du second vers le premier soit plus rentable que juste les avancées pharmacologiques et médicales apportées par le spatial, mais c’est clair que c’est très difficile d’apprécier ça, encore moins pour des non spécialistes! <br /> Y a t’il des spécialistes en recherche fondamentale, médecine et spatial sur Clubic? Peut être que oui, et surement des auto-proclamés quand je vois certains commentaires assez « curieux » sur des sujets que je maitrise!
Nmut
Qui te dis que c’est pour de l’air respirable? Ils parlent de récupérer les éléments des régolites, dont l’oxygène.<br /> Bon, c’est probablement le cas, mais je te rappelle que l’on a de l’air (avec de l’oxygène) dans les sous-marins, dans la station spatiale, dans les avions, … et l’incendie n’est qu’un des problèmes, mais pas un soucis particulier. Et pour l’azote, il est inerte pour la respiration, donc pas besoin d’en renouveler le stock aussi souvent (et je ne sais pas si on peut le récupérer sur la lune).
nicgrover
La dette…<br /> Quand on voit le budget pharaonique étatique qui paye grassement même très grassement un tas d’énarques inutiles, de sénateurs qui ronflent et de députés incapables de la moindre initiative utile si ce n’est celles qui intéressent directement leur portefeuille…<br /> La dette est un problème et l’état gargantuesque, les politiques et affidés de tous bords en sont directement responsables…<br /> Concernant l’article, intéressant au demeurant, qui seront les colonisateurs de ces planètes lointaines si ce ne sont les fortunés qui se contrefichent de l’éducation ou du service hospitalier… Education qui reste néanmoins l’avenir de tout pays…
fredolabecane
Bientôt les Terraformers, comme dans Aliens.
carinae
désolé mais je ne vais tout de même pas trop les plaindre (mais c’est une opinion toute personnelle) … Le système de santé nous coute une blinde. La question qui serait plutôt a se poser … est-ce que cela est bien géré ? n’y a t’il pas des abus ? (d’ailleurs y compris dans les soins ou certains produits sont jetés alors qu’ils pourraient resservir ou des doses destinées a plusieurs jours sont jetées alors qu’a peine entamées …) Bref, il y a certes des problèmes c’est clair mais je serais tout de même bien curieux de voir ce qu’il en ressortirait si la cours des comptes devait s’en mêler …tant dans les hôpitaux que le système de santé d’une manière générale, notamment avec les libéraux<br /> Les médecins eux mêmes sont les premiers a dire qu’il y a trop d’administratifs …
Palou
Petit rappel : l’article concerne l’ESA et Thales pour la production d’oxygène sur la lune, pas la santé financière des hôpitaux
vidarusny
nicgrover:<br /> Education qui reste néanmoins l’avenir de tout pays…<br /> Clairement, mais aussi pour plein de raison qui ne touche pas forcément le savoir, ni le savoir-être, ni la capacité à réfléchir…<br /> Certains états totalitaires la pratique encore, travailler les esprits pour en faire des armes et des ouvriers au service de l’État, plutôt que des citoyens bien informés capables de prendre du recule tout en gardant leur conviction…<br /> Et tout ça sans avoir les moyens de l’Education nationale en France…<br /> Et nous sommes bien loin des énarques comme tu dis, la on parle (les posts précédents sur le coût de l’éducation en France et la bonne utilisation de l’argent…) d’un système avec tous les avantages et les défaillances des administrations pharaoniques étatiques qui ont perdu depuis bien longtemps le nord et le sud. Elle mâche des citoyens pleins de bonne volonté qui ne demande qu’à servir le monde (plutôt que la nation) et recrache des robots qui huilent un peu plus les rouages d’un système sclérosé par des cancers qui ne font que faire grossir Gargantua…<br /> Alors non ! les politiciens, qu’ils soient des députés incapables de prendre une décision ou des sénateurs ronfleurs, ne sont pas la cause de tout. Par contre, il profite bien de la situation et protège bien leur portefeuille. Ils sont certainement responsables à la base, mais ils ont perdu tous contrôles depuis bien longtemps.<br /> La cause initiale ? Clientélisme !!! Et aujourd’hui alors ? quelle est la cause ? de mon points de vue cela reste le clientélisme usité par les politiques, certes, mais aussi par les administrations elles-mêmes hors du contrôle politique…<br /> Pour les colonisateurs, peut-être, perso je leur laisse. Je préfère faire ma vie et mourir ici bas, au prêt de mes proches.
Korgen
Je sais, j’y avais pensé. L’article fait mention « Que ce soit pour de futurs habitats », d’où mon commentaire ^^
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Plus près de toi, Soleil ! La sonde européenne Solar Orbiter livre des images inédites
L'atterrisseur InSight va bientôt prendre sa retraite (mais il écoute quand même les tremblements de Mars)
Voici le son d'un trou noir... et c'est beau
Boeing et la NASA sont prêts pour tester à nouveau la capsule spatiale Starliner
SpaceX défie les statistiques et passe (déjà) le cap des 20 décollages en 2022
Le plus gros séisme jamais détecté sur une autre planète a eu lieu sur Mars (et vous pouvez l'écouter)
Qu'est-ce donc que cette étrange forme rectangulaire découverte sur Mars par Curiosity ?
L'EHT présente la première image de Sagittarius A*, le trou noir au cœur de notre Galaxie
Virgin Orbit aura bientôt trois 747 qui sillonnent le monde pour larguer leur fusée
Le vaisseau cargo Tianzhou-4 arrive sur la station spatiale chinoise... pour l'instant déserte
Haut de page