Vers des vélos électriques sans chaîne ni courroie grâce à la transmission électrique ?

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
03 septembre 2021 à 10h45
17
Schaeffler Freedrive © Schaeffler
© Schaeffler

Le nouveau système d'entraînement pour vélo électrique mis au point par l’entreprise allemande Schaeffler est une petite révolution en soi. Plus besoin de courroie ou de chaîne pour transmettre le mouvement. Si ce n’est pas la solution la plus efficace, elle offre cependant une multitude de possibilités.

Avec le FreeDrive, Schaeffler propose un système entièrement électrique qui ne requiert qu’un pédalier doté d’une génératrice électrique et d’un moteur électrique à la roue arrière, de quoi faciliter l’intégration sur un vélo cargo par exemple.

Une transmission entièrement électrique

Pour supprimer la chaîne ou la courroie, le FreeDrive de Schaeffler repose sur un boîtier comportant une génératrice électrique intégrée au pédalier. Celle-ci génère de l’électricité lors du pédalage pour alimenter le moteur électrique entraînant la roue. Entre les deux, seul un faisceau électrique permet de transmettre l’énergie développée par le pédalier.

Ainsi, au lieu de transmettre un mouvement à la roue arrière, c’est de l’électricité qui est transmise pour alimenter directement un moteur. Le tout est géré par un calculateur. Le système présente l’avantage de disposer également du freinage régénératif permettant de récupérer de l’énergie pour recharger la batterie. Si le système n’est pas aussi efficace qu’une transmission directe, il présente un avantage particulièrement intéressant pour développer des vélos spécifiques.

5 % d’autonomie en moins

L’un des représentants de Schaeffler a expliqué à notre confrère d’Electrek que la transmission électrique est environ 5 % moins efficace qu’une transmission directe par courroie ou chaîne. Cela signifie que pour avoir une même autonomie, la batterie devra être légèrement surdimensionnée ou bien l’autonomie sera en baisse de 5 %.

Mais l’avantage du système est de permettre une installation simplifiée sur des vélos spécifiques tels que les vélos cargos. Il est ainsi possible d’imaginer un vélo avec un essieu à deux roues à l’arrière pour supporter plus de poids avec une bonne stabilité comme le prototype de Schaeffler. Le FreeDrive sera présenté à l’Eurobike 2021 en Allemagne.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
11
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Londres : la plus grande entreprise de taxis privés sera 100 % électrique dès 2023
Pour le P.-D.G. de Toyota, le passage à la voiture électrique doit être progressif
Tesla met fin à son système de parrainage
BYD dévoile son prototype électrique Ocean-X d'une autonomie annoncée de 1 000 km
Cadillac écoule la production 2023 de sa Lyriq Debut Edition en seulement 19 minutes
Zero dévoile les mises à jour 2022 de ses motos électriques
Gen Z : Mike Horn concourra au rallye raid 2023 à bord d'une voiture hydrogène développée avec le CEA
Lucid annonce une meilleure autonomie que les Tesla pour sa Lucid Air Dream Edition
Toyota lève le voile sur son pick-up hybride Toyota Tundra
Waze, Coyote et TomTom n’indiqueront plus certaines présences des forces de l’ordre à partir du 1er novembre
Haut de page