Test Sennheiser Momentum True Wireless 3 : un nouveau miracle sonore teinté de modernité

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
28 avril 2022 à 12h30
0
Sennheiser Momentum True Wireless 3
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Troisième version des écouteurs sans fil haut de gamme signés Sennheiser, les Momentum True Wireless 3, ou Momentum TW3, tendent logiquement à renforcer les points forts des précédents modèles, tout en corrigeant leurs défauts. Avec un design légèrement revu mais des finitions toutes aussi luxueuses, ce produit est également moins cher (250 euros) que les Momentum TW2 en leur temps. Un avantage décisif dans la course au haut de gamme ?

Sennheiser Momentum True Wireless 3
  • Qualité audio fabuleuse
  • Scène sonore
  • Ergonomie complète
  • Application assez riche
  • Bonne isolation générale
  • Confort
  • Multipoint (à venir)
  • Boite de charge toujours aussi volumineuse
  • Microphone en progrès, mais perfectible
  • ANC pas encore à l'égal des meilleurs
  • Egaliseurs trop basiques

Une évolution douce et toujours premium

Sur la forme, si la marque n'a pas tout repensé, elle ne s'est pas non plus complètement reposée sur ses lauriers.

La boite de charge est exactement dans la lignée des précédents produits de Sennheiser : assez volumineuse (son principal défaut) mais plus luxueuse que la moyenne. Elle est principalement en plastique, mais d'une construction très sérieuse et surtout doublée d'une surface en tissu très agréable à l'usage. Sans surprise, les charnières sont robustes, sans jeu lors de l'ouverture et la fermeture. La marque a aussi enfin intégré la recharge sans fil, ce qui lui permet d'avancer d'un cran dans la modernité. On relève tout de même un petit changement quelque peu étrange avec le passage du port USB-C (pour la recharge) à l'avant du boîtier. Cet élément est toujours secondé par une petite LED indicative, s'éclairant en vert, orange ou rouge suivant le niveau de batterie de l'ensemble.

Sennheiser Momentum True Wireless 3
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Esthétiquement un peu plus travaillés, les écouteurs délaissent le dos anguleux de leurs aînés pour une nouvelle forme arrondie. Que l'on aime ou pas, le produit est ainsi un peu plus passe-partout, et légèrement plus agréable en main. Mais le plus gros changement vient de l'adoption d'un contour en silicone, amovible et disponible en trois tailles, chacune possédant une ailette plus ou moins marquée. Ce dispositif, directement hérité des écouteurs sportifs, permet une meilleure tenue dans l'oreille bien que pas encore idéale pour le sport, nous y reviendrons rapidement.

La qualité de fabrication des écouteurs est aussi bonne qu'auparavant, avec un côté premium mais pas luxueux pour autant. Un constructeur comme Klipsch fait toujours mieux, et les Sony WF-1000Xm4 (les écouteurs) ont placé la barre un peu plus haut en matière de design. La certification IPX4 permet quant à elle d'apporter une bonne résistance aux projections d'eau.

Sennheiser Momentum True Wireless 3
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Si le confort est toujours aussi bon, la tenue est en net progrès. De type semi-intra, les Sennheiser Momentum TW3 ne sont pas trop intrusifs. En outre, le placement des écouteurs est simple, les quatre tailles d'embouts en silicone couvrent l'essentiel des morphologies et les contours en silicone permettent d'optimiser leur tenue. On ne conseillera toutefois pas pour une pratique sportive, en partie à cause de leur volume tout de même conséquent. Un peu plus petits que le modèle équivalent chez Sony, précisons que ces écouteurs ne sont toujours pas adaptés aux très petites oreilles. Pour les autres, tout est presque parfait.

Fiche technique Sennheiser Momentum True Wireless 3

Conception

Type
Semi-intra
Réduction de bruit active
Oui
Haut-parleurs
TrueResponse 7mm

Connectivité

Version Bluetooth
Bluetooth 5.2
Codecs compatibles
SBC, AAC, AptX Adaptative
Application
Oui

Alimentation

Autonomie écouteurs
7h
Autonomie boîtier
21h

Informations générales

Poids écouteurs
7g

Ergonomie complète, application en mode refonte

L'ergonomie des Momentum TW2, sans être parfaite, était à la fois complète et simple. Ici, point de révolution, la marque réitère l'expérience tout-tactile avec efficacité. Le système de une, deux et trois touches, ainsi que l'appui prolongé, permet aux écouteurs de couvrir la navigation, le contrôle de volume, l'accès à la réduction de bruit, et l'appel à l'assistant du téléphone. À peu près tout en somme. Pour ce faire, Sennheiser opte pour une disposition asymétrique des touches :

  • Une touche : lecture/pause pour l'écouteur droit, mode Transparence pour l'écouteur gauche (désactivation en appuyant à nouveau),
  • Deux touches : piste suivante pour l'écouteur droit, début de piste/piste précédente pour l'écouteur gauche,
  • Trois touches : appel à l'assistant pour l'écouteur droit, activation/désactivation de l'ANC pour l'écouteur gauche,
  • Appui long : volume + pour l'écouteur droit, volume – pour l'écouteur gauche.
Sennheiser Momentum True Wireless 3

Ajoutons à cela que des capteurs de présence permettent d'activer la pause et relancer la musique une fois les écouteurs retirés et replacés dans les oreilles.

À cette ergonomie de base s'ajoute l'application Smart Control, encore étoffée avec cette nouvelle version des écouteurs. À l'instar de la plupart des applications, les premières tuiles sont purement indicatives : niveau de batterie et produit connecté. Mais d'autres options prennent ici le relais.

Sennheiser Momentum True Wireless 3

Mode bien connu, l'égaliseur est l'un des seuls points que l'on a vu régresser avec ce nouveau modèle. En effet, exit l'égaliseur tout en courbes mais efficace des premières versions, celui-ci disparait pour laisser la place au très basique égaliseur graphique trois voies. Certes le principe ne perdra personne, mais trois bandes, c'est un peu faible pour véritablement affiner une sonorité. Quelques égaliseurs prédéfinis sont également disponibles, mais restent tout aussi basiques dans leur approche.

Pour aller de pair avec cette égalisation, le Soundcheck permet de trouver quel type d'égalisation conviendra le mieux à votre usage. Cette fonction va vérifier si le son écouté nécessite plus de basses, plus de médiums et plus d'aigus, et adapter la sonorité en conséquence. Attentions, il ne s'agit pas ici d'une correction liée à l'audition, comme ce que proposent les Enco X2, pour laquelle il faudra attendre une future mise à jour.

Sennheiser Momentum True Wireless 3

Autre nouveauté, la possibilité d'ajouter ce que la marque appelle des « zones sonores ». Ici, grâce à la géolocalisation du smartphone, l'application peut détecter si vous rentrez dans une zone précédemment définie (appliquée dans un certain rayon), et y apposer une égalisation et une réduction de bruit particulière. Cet automatisme rejoint un peu ce que fait Sony depuis le casque WH-1000Xm4.

Enfin, il est possible depuis l'application de personnaliser les commandes, et ce, de manière assez avancée. Contrairement à Sony, qui se rattache à des « groupes de commandes », Sennheiser laisse un choix d'actions presque total.

Un deuxième onglet permet d'accéder à des réglages plus généraux, comme l'activation ou la désactivation du capteur de proximité, le délai avant une mise hors tension, ou même la désactivation de certaines tuiles du premier onglet. À ces deux onglets s'ajoute un troisième, un peu plus corporate, en cela qu'il rassemble toute l'actualité liée à Sennheiser dans . un flux.

Connexion séparée, AptX Adaptive et Multipoint à venir

Défaut des écouteurs Momentum TW et TW2, la connexion de type maître/esclave prend fin avec cette nouvelle version. Ainsi, chaque écouteur peut maintenant se connecter seul, ce qui est un très gros avantage.

Nous aurions aimé vous dire que le constructeur avait cédé aux sirènes du multipoint… ce n'est que presque vrai. Pas encore implémentée à l'heure du test, cette fonction bien pratique le sera en effet à l'occasion d'une mise à jour à venir.

Sennheiser Momentum True Wireless 3
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Concernant les codecs, Sennheiser n'a pas souhaité, en partie pour conserver la stabilité de la connexion et l'autonomie, rejoindre Sony sur le terrain du LDAC. De même, alors que le constructeur faisait partie de ceux intégrant le codec LHDC (un concurrent, surtout utilisé par les marques chinoises) à une époque, celui-ci n'est plus implémenté dans les TW3.

Ainsi, les Momentum True Wireless 3 prennent la route d'une modernité pragmatique, en supportant le codec nextgen AptX Adaptive (ce qui implique une rétrocompatibilité AptX/AptX HD), en plus de l'AAC et du SBC.

On n'en attendait pas moins de Sennheiser, la stabilité de connexion est toujours excellente, bien que la portée semble un peu en-deçà de la version précédente.

Une réduction de bruit active enfin à maturité

Nous avions suffisamment reproché aux TW2 leur réduction de bruit active anecdotique, en grande partie à cause de l'architecture non-hybride du procédé. Ici, la marque s'est enfin mise à niveau.

Reste quelques ombres au tableau : d'abord Sennheiser ne laisse ici pas vraiment de choix dans l'ANC, ce qui nous semble être une mauvaise idée. Aucun réglages « faible », « fort », « max » ou autre n'est disponible, l'ANC est soit adaptatif, soit désactivé, soit basculé dans un mode « vent ». Quoiqu'il en soit, cette notion adaptative fait que l'ANC peut mettre quelques instants avant de se déclencher.

Sennheiser Momentum True Wireless 3
Mesure de l'isolation. En rouge, le signal témoin. En bleu, l'ANC activé. En violet, l'ANC avec mode vent. En marron, l'isolation passive. En vert, le mode transparence.

Par ailleurs, l'isolation passive, vraiment excellente sur la version 2, est ici un peu moins bonne. Ce point dépend cependant énormément de la morphologie de l'oreille, et ne devrait pas déranger plus que cela en pratique. Cette isolation apparaît dès les médiums, ce qui permet déjà d'obtenir quelque chose d'efficace sur les voix. Surtout, l'atténuation est très impressionnante dans les aigus, car elle passe vraiment un cap à partir des 1 kHz. Malgré leur format semi-intra, nous trouvons donc là davantage une approche de type intra auriculaire à ce niveau.

Techniquement parlant, l'isolation de bruit active, elle, portée par une puce de traitement moderne et l'utilisation d'une architecture hybride, est infiniment meilleure qu'auparavant. S'arrêtant à peine autour des 5 dB sur les TW2, l'ANC peut maintenant atteindre, dans le meilleur des cas, presque 30 dB sur les sons les plus « simples », c’est-à-dire autour des 40 - 100 Hz. Au-delà, les écouteurs ne sont pas encore aussi bons que des Sony WF-1000Xm4 ou des Airpods Pro, mais s'en approchent.

L'atténuation est ainsi cohérente, se plaçant régulièrement dans les 20 dB. Cette isolation subit une baisse autour des 1 kHz, qu'il faut encore une fois tempérer par rapport au graphique présenté (pour des raisons liées au dispositif de mesure). Si on ne peut pas encore parler d'un produit bluffant, les Momentum TW3 se rapprochent tout de même des meilleurs élèves, en grande partie grâce à leur isolation passive. Notons toutefois que l'isolation des aigus est un peu plus faible avec l'ANC que sans ANC, chose que l'on constatait déjà sur les produits Sony.

Sennheiser Momentum True Wireless 3
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Le retour sonore, à défaut de rivaliser avec celui des Airpods Pro, est tout de même proche de l'excellence. Le modèle parvient globalement à suivre la courbe idéale, et tient un bon niveau dans les aigus jusqu'à des fréquences avancées.

La qualité des microphones est également un progrès par rapport aux écouteurs précédents. La captation en milieu calme n'est pas la plus naturelle du genre (petit manque de corps), mais n'est pratiquement plus sujette aux artefacts et imprécisions des TW2. En milieu bruyant, la voix reste audible mais subit déjà plus d'accidents. Au moins, l'intelligibilité de la voix est préservée, à défaut d'être aussi limpide que sur les écouteurs Apple ou Jabra.

Autonomie en progrès

Petit point faible des précédentes versions, l'autonomie est un peu améliorée sur les Momentum True Wireless 3. Le constructeur annonce ici une utilisation de 7 heures avant recharge, sans plus de précision.

Sennheiser Momentum True Wireless 3
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Nous avons pu tester le modèle avec ANC et sous codec AAC, l'ANC étant surtout sollicitée dans les transports en commun. Dans ce mode pas trop énergivore, nous avons pu atteindre les 6 heures 30 minutes d'utilisation, ce qui est déjà un très bon résultat (bien qu'en-deçà de ce que propose les Sony WF-1000Xm4). En environnement plus difficile (avion, long trajet en train), nul doute que les écouteurs ne tiendront pas aussi longtemps. Au moins un véritable effort a été opéré par rapport aux TW2. La boite permet un peu moins de trois recharges supplémentaires, ce qui suppose une endurance totale conséquente.

La meilleure sonorité du marché, toujours le même réglage

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? C'est ce qui semble être le crédo du constructeur, même sur ses écouteurs filaires très haut de gamme IE600 (700 euros) et IE900 (autour de 1 500 euros), qui intègrent toujours un unique transducteur dynamique très travaillé, appelé TrueResponse (une technologie maison).

Sennheiser profite du travail effectué dans cette gamme de niche pour décliner les transducteurs TrueResponse sur des écouteurs true wireless, et donc sur ces Momentum TW3. Ainsi, nous profitons ici d'un haut-parleur dynamique haut de gamme de 7 mm, une taille légèrement plus importante que la moyenne.

Sennheiser Momentum True Wireless 3
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Les amoureux du son Sennheiser façon TW2 seront heureux, la marque n'a pratiquement rien changé de sa signature sonore quelque peu atypique. Elle a tout de même été affinée, et la qualité technique est, de manière plus ou moins importante selon le ressenti de chacun, en hausse.

Les Momentum True Wireless 3 adoptent ainsi un son à la fois rond, presque doux, mais pas mou pour autant, marqué par un pic assez habituel dans les 8 - 10 kHz (ce qui apporte une certaine brillance à l'écoute). Ici, Sennheiser propose une accentuation des basses marquée (autour de 10 dB) mais très maîtrisée en mode ANC, et un peu plus tardive que sur les TW2. Cela implique que le bas du spectre déborde encore moins sur les médiums, chose qui arrive sur les TW2. Les basses fréquences sont par ailleurs en progrès par rapport aux anciens écouteurs. Cette gamme est enveloppante, mais surtout d'une précision redoutable, tout en nuances.

Sennheiser Momentum True Wireless 3
Réponse en fréquence (compensée) des TW3. En rouge, la réponse avec ANC. En vert, la réponse en modes Transparence et ANC Off. En bleu, la signature des précédents TW2. on remarque de très nombreuses similitudes, mais également quelques corrections côté TW3

Toujours en mode ANC, une accentuation autour des 1 kHz va à la fois apporter de la clarté aux voix, tout en projetant la scène sonore légèrement vers l'avant. Un réglage classique, qui peut vite devenir agressif lorsqu'il n'est pas maitrisé. Ici, aucun problème, excepté pour quelques morceaux métal/électro mal mixés.

Passés ces gammes de fréquence, une particularité des true wireless de Sennheiser apparaît : un creux dans les aigus. Moins audible que ce que l'on pourrait voir à la mesure (peu d'effet de voile dans le son), cette approche du haut du spectre va lisser l'agressivité d'un morceau, mais pourra aussi rapidement lui faire perdre de l'énergie et du tranchant. Cette proposition va diviser selon les goûts de l'utilisateur. Certains, comme votre serviteur, trouve que cela rend les TW3 plus polyvalents, surtout face aux morceaux déjà fatigants, d'autres y percevront un voile trop prononcé. Malheureusement, l'égaliseur intégré ne fait pas de miracle ici. Nous retrouvons un peu ce que nous avions remarqué sur les WF-1000Xm4.

Heureusement Sennheiser n'oublie pas le reste des fréquences aiguës, et apporte un pic (bosse relative, pas plus élevée que ce donnent les basses) permettant d'aérer l'écoute. Le nouveau transducteur fait clairement son effet et les débordements des TW2 sont, une fois de plus, presque totalement effacés.

Sennheiser Momentum True Wireless 3
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

D'un point de vue purement technique, peu d'écouteurs true wireless (si ce n'est aucun) tiennent tête aux Momentum TW3. L'espace sonore est démesuré pour des écouteurs Bluetooth, le niveau de détails, au-dessus de la mêlée. La sensation d'écouter un produit tout en maîtrise et en nuances est constante. Cette « polyvalence douce » rebutera sans doute certaines personnes, mais c'est aussi ce qui fait la force de ces écouteurs.

À l'écoute, la sonorité n'est ainsi pas si différente des très bons Sony WF-1000Xm4, notamment dans les aigus. Les deux modèles partagent ainsi une même précision sonore et maitrise générale, même dans ce qui apparaît comme excessif. Sennheiser semble avoir légèrement l'avantage d'un point de vue technique, mais la sonorité encore plus ronde et ample (dans les basses) des Sony peut plaire davantage. Dans un cas comme dans l'autre, nous sommes dans le très haut du panier sur le marché des écouteurs sans fil.

L'avis de Clubic

8

Améliorer les forces d'un précédent produit tout en corrigeant ses défauts, voilà qui est un assez bon résumé des Momentum True Wireless 3 de Sennheiser. Le constructeur allemand, à défaut d'avoir créé les meilleurs écouteurs du genre, propose l'un des rares compromis entre technologie et audiophilie.

Ergonomie plus poussée, connectivité plus moderne (multipoint à venir), isolation active enfin efficace, meilleur confort, meilleurs microphones, partie sonore améliorée… La marque fait enfin un vrai saut entre deux versions d'écouteurs. Les Sony WF-1000mX4 conservent leur couronne d'un point de vue global et objectif, mais les Sennheiser, en jouant de leurs propres forces, représentent la quintessence d'un style.

Les plus

  • Qualité audio fabuleuse
  • Scène sonore
  • Ergonomie complète
  • Application assez riche
  • Bonne isolation générale
  • Confort
  • Multipoint (à venir)

Les moins

  • Boite de charge toujours aussi volumineuse
  • Microphone en progrès, mais perfectible
  • ANC pas encore à l'égal des meilleurs
  • Egaliseurs trop basiques

Construction 8

Confort 9

Ergonomie/connexion 9

Isolation 8

Autonomie 8

Qualité sonore 10

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Sony lance les LinkBuds S, des WF-1000Xm4 simplifiés mais next-gen... et brouille encore les pistes
On connaît le prix des Google Pixel Buds Pro en France... et c'est une bonne surprise !
Après sa
Turtle Beach dévoile une oreillette-micro gamer pour smartphone et ordinateur
Cette barre de son Sony voit son prix diminuer de plus de 100€ !
Sony WH-1000Xm5 : le roi des casques nomades révolutionne enfin son design et perfectionne sa technologie
Officiellement abandonnés par Apple, les iPod sont déjà en rupture de stock
Workspace, Google Assistant, Android 13, Pixel 6A, Pixel Buds Pro : ce qu'il faut retenir de la Google I/O 2022
Pixel Buds Pro : Google annonce ses nouveaux écouteurs sans-fil à réduction de bruit active
Sonos Ray : la promesse d'un son maxi au prix et au format mini
Haut de page