🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test OnePlus Buds Z2 : un nouveau venu qui rejoint les autres, sans cérémonie

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
29 décembre 2021 à 12h29
1
OnePlus Buds Z2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Sortes de Buds Pro simplifiés, les Buds Z2 de OnePlus font évoluer la recette des premiers Buds Z et se rapprochent des (très) nombreux autres écouteurs à réduction de bruit active à moins de 100 euros (vendus 99 euros). L'expérience du constructeur peut-elle faire la différence ici ?

OnePlus Buds Z2
  • Bonne isolation active
  • Qualité en appel
  • Confort
  • Certification IP55
  • Bon équilibre des basses et des médiums
  • ... mais des lacunes dans l'atténuation des haut-médiums
  • Aigus trop oscillants
  • Autonomie moyenne

Simple, basique ?

D'une certaine façon, il est difficile de ne pas se lasser des écouteurs de ce type. OPPO, Honor, Huawei : tous ces constructeurs se ressemblent et proposent les mêmes choses dans cette gamme de prix. OnePlus propose pour sa part une légère variation, avec un dos plat directement hérité des premiers Buds au format bouton. Tout le reste demeure néanmoins assez classique. La tige est assez fine, et la partie centrale, relativement menue. On ne remarque aucun génie esthétique, mais aucune vraie fausse note non plus. Forcément, toutes ces similitudes entre les marques jouent en faveur des Nothing ear (1), dont la transparence apporte suffisamment d'originalité.

OnePlus Buds Z2
Corps (dans le creux de l'oreille) un peu plus petit sur les Buds Z2, bien que le volume général des OPPO Enco Free 2 (à droite) soit plus faible © Guillaume Fourcadier pour Clubic

Même remarque pour la boîte de charge, plutôt compacte et avec un design particulièrement simple. Elle se distingue de ses concurrentes directes par une forme plus allongée et légèrement plus épaisse. Autant pour la boîte que les écouteurs, la rutilance prédomine. OnePlus ne veut pas entendre parler de surface mate. Cette tendance est assez actuelle et a ses bons comme ses mauvais côtés. De notre côté, on préfère le parti pris plus sobre et original des Enco Free 2 d'OPPO.

Aussi classique que le design, la construction est dans la moyenne, sans plus. Les OnePlus Buds Z2 sont peu denses, mais assez bien assemblés. Le vrai plus du produit se situe dans sa certification, IP55, et non IPX4, comme c'est le cas chez ses concurrents. Cette certification offre une résistance accrue aux projections d'eau (résistance sous un petit jet d'eau de type robinet) et une résistance à la plupart des poussières. Surtout, cette robustesse s'étend au boîtier, certifié IPX4. Ce point est assez rare pour être relevé, car les boîtiers ne bénéficient en général d'aucune protection.

OnePlus Buds Z2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Le boîtier jouit d'une construction correcte, lui aussi, avec une charnière sans aucun jeu. Seul défaut notable, surtout par rapport à la concurrence : l'absence de charge sans-fil.

Il n'y a presque rien à dire sur le confort, tant la formule paraît éprouvée. Ici, la topologie semi-intra (canule très courte) permet aux écouteurs d'être peu intrusifs, et les embouts en silicone (3 tailles) couvrent à peu près toutes les morphologies. Comme souvent, les écouteurs se prêtent assez moyennement au sport. En effet, malgré la certification IP55, la tenue n'est vraiment là qu'en utilisation « normale », sans trop bouger la tête ou effectuer des mouvements de mâchoires.

Ergonomie correcte, application ou non

On ne s'attend pas à ce que OnePlus révolutionne l'ergonomie de ce type d'écouteurs, surtout avec l'utilisation d'une simple zone tactile sur le dos plat. Ici, contrairement aux OPPO Enco free 2, la tige ne permet pas de contrôler le volume.

OnePlus Buds Z2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Franchement réactive, la zone tactile de chaque écouteur permet :

  • une touche (droite et gauche) : lecture/pause ;
  • deux touches : piste suivante ;
  • trois touches : début de piste/piste précédente ;
  • appui prolongé : basculement entre les différents types de réduction de bruit ;
  • et un capteur de proximité permet de couper et de relancer la lecture en retirant et en remettant les écouteurs.

Ce tableau n'est clairement pas parfait, puisque les écouteurs ne permettent pas de régler le volume ni même d'appeler l'assistant par défaut. Le constructeur mise sur cette symétrie des commandes afin de ne pas perdre l'utilisateur. Si une certaine latence est à noter entre la commande et son déclenchement, les zones tactiles demeurent très réactives.

Autre défaut notable, il est impossible de simplement couper l'ANC. Par défaut, le basculement entre les différents modes se fait uniquement entre l'ANC et le mode Transparence (retour sonore). Il faut, pour autoriser le mode ANC off, aller dans l'application.

OnePlus Buds Z2

© OnePlus

Cette application ne vous est sans doute pas étrangère, puisqu'il s'agit ici de HeyMelody, un classique de la galaxie OnePlus et OPPO.

Loin d'être pléthorique sur les fonctions avancées, elle assure le minimum syndical. Le premier onglet permet de connaître le niveau de charge précis des écouteurs et du boîtier, de basculer entre les différents modes de réduction de bruit, de procéder à un test d'ajustement des écouteurs et de mettre à jour les OnePlus Buds Z2.

OnePlus Buds Z2

© OnePlus

Le deuxième onglet se concentre sur l'assignation des commandes tactiles. Si les réglages ne permettent pas d'aller jusqu'à une modification du volume, ils autorisent au moins l'assignation d'un appel à l'assistant vocal (via deux ou trois appuis). Il est cependant dommage de ne pas pouvoir désactiver les capteurs de proximité. Oui, pouvoir déclencher la pause est souvent pratique, mais beaucoup d'utilisateurs (dont votre serviteur) ne sont pas friands de cet automatisme imposé.

Difficile de s'extasier sur l'ergonomie en général, mais l'essentiel est bien là. Avec un smartphone OnePlus, quelques avantages existent, comme la prise en charge du Dolby Atmos. Comme nous n'avons pas testé les écouteurs sous ce système, nous laissons ce point en suspens.

Une connectivité presque classique

La connexion Bluetooth suit la même recette que ce qui se fait avec Freebuds 4i et les modèles qui ont suivi. Ici, les deux écouteurs peuvent fonctionner en mode mono, le Multipoint est absent et l'appairage est compatible Google FastPair, le tout en restant sur un duo de codec SBC/AAC. Une sorte de quatuor que l'on retrouve immanquablement.

À l'image de modèles type Google Pixel Buds A, les OnePlus Buds Z2 affichent, dans les réglages Bluetooth classiques, des informations précises sur l'état de la batterie (écouteur droit, écouteur gauche et boîtier de charge).

Surtout, les OnePlus Buds Z2 ne se loupent pas sur la qualité de cette connexion. Il n'y a aucun problème de stabilité à signaler, la portée est déjà très bonne et les sauts de son, rarissimes.

Réduction de bruit : fort sur les basses, mais…

Ce n'est pas parce que des écouteurs sont vendus à moins de 100 euros que leur réduction de bruit ne peut pas être efficace. Nous pouvions faire preuve d'une certaine mansuétude fin 2020, mais ce n'est plus possible au vu des nombreuses références sorties cette année.

À ce petit jeu, OnePlus propose un résultat mi-figue mi-raisin. Pour commencer, l'isolation dans les basses et les bas-médiums est étonnamment élevée. Le modèle est vraiment efficace sur les très basses fréquences, ce qui est royal pour des situations comme être dans l'avion ou contre tout autre son ronronnant. Notons tout de même que les bruits soudains sont nettement moins bien analysés que sur les excellents élèves type Airpods Pro ou Sony WF-1000Xm4.

OnePlus Buds Z2
Mesure de la réduction de bruit. En rouge, le signal témoin. En vert, l'isolation passive, qui ne débute que tardivement. En bleu, l'isolation active, efficace dans les basses et les médiums, bien moins ensuite. En marron, le mode Transparence, plutôt efficace © OnePlus

En revanche, l'isolation passive, et tout ce qui se rapproche des haut-médiums et du début des aigus en général, est assez mal géré. Les harmoniques de la voix débordent largement, et tous les sons légèrement sifflants sont très peu atténués. De manière générale, les aigus sont moins sabrés que la moyenne des autres écouteurs. Cette disposition ne semble pas être un problème d'embouts, en l'occurrence.

Le problème est que l'oreille a tendance à se concentrer sur les sons qui débordent, les plus dérangeants. Que les Buds Z2 isolent de plusieurs dizaines de dB dans les basses est une chose, mais si les sons de plus hautes fréquences sont toujours là, le ressenti général en prend un coup. Le constructeur aurait mieux fait de combler les faiblesses. N'allez pas croire que cette isolation est mauvaise pour autant, mais elle fait mieux que ses concurrents d'un côté, pour faire un peu moins bien de l'autre.

Le rendu est très proche de ce qui était proposé sur les OnePlus Pro. Ces derniers avaient globalement le même défaut dans les haut-médiums et les aigus (en un peu moins prononcé en pratique), et n'étaient pas plus efficaces dans les basses et bas-médiums.

OnePlus Buds Z2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

À l'inverse, le mode Transparence est assez naturel (en partie à cause de cette isolation). À défaut de sauver parfaitement les aigus, les écouteurs parviennent à suivre de près la courbe idéale, tout en atténuant légèrement les basses. Notons que, dans le cas de l'ANC et du mode Transparence, les écouteurs semblent parfois ajuster leur réglages en direct, ce qui provoque de petites oscillations dans l'atténuation ou le retour sonore. Difficile de dire s'il s’agit là d'un bug ou non.

Autre point de satisfaction : l'utilisation des écouteurs en appel. Dans ce mode, les microphones captent la voix avec un certain naturel. L'intelligibilité est là, et même un milieu bruyant ne les met pas à genoux.

Une autonomie faible en simple charge

L'autonomie est sans doute le point avec lequel les écouteurs ANC à moins de 100 euros ont le plus de soucis. Entre le résultat spectaculaire des Huawei Freebuds 4i et des Honor Earbuds 2 Lite, et l'endurance moyenne des OPPO Enco 2 free et des Nothing ear (1), il y a un petit monde.

OnePlus Buds Z2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Sur ce plan, les OnePlus se situent davantage du côté des seconds. Ici, l'autonomie est annoncée à 5 heures avec ANC et à 7 heures sans réduction de bruit.

En pratique, nous sommes plutôt dans les 4 h 15 avec ANC, et dans les 5 h 45 sans ANC. Le résultat n'est pas mauvais, mais assez standard. Avec le boîtier de charge, il est possible de bénéficier d'environ 3 recharges et demie, ce qui donne une endurance globale satisfaisante. Il est néanmoins dommage, encore une fois, de ne pas y avoir intégré de charge par induction.

Sonorité scintillante, à manier avec précaution

Les OnePlus Buds Z2 sont propulsés par un transducteur de 11 mm, une taille semblable à ce que l'on retrouve sur les Buds Pro. Cette filiation est plus proche que l'on ne pourrait le penser, puisque que l'on retrouve en très grande partie les signatures sonores. Les Buds Pro paraissent un peu plus maîtrisés, mais mettent en avant les mêmes écueils et qualités globaux. Il s'agit donc très probablement des mêmes transducteurs. Avec le recul, les Buds Pro ont dès lors relativement vieilli, en tous cas par rapport aux 150 euros demandés initialement.

OnePlus Buds Z2
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Le son des Buds Z2 est agréable à volume modéré, puisqu'il parvient à mettre en avant les basses, sans exagération et sans venir manger les médiums, le tout avec un bon sens du détail. Un léger pic à 1 kHz permet d'aérer l'écoute et d'accentuer la clarté de la voix. Le tout est porté par des aigus particulièrement scintillants. Sur ce point, le constructeur a eu la main un peu lourde. Sans être tranchants, les écouteurs sont presque trop exubérants dans leur approche des aigus. Tout semble présent pour balancer un maximum de détails, non pas grâce à la qualité des transducteurs, mais par un réglage.

OnePlus Buds Z2
Réponse en fréquence (compensée) des OnePlus Buds Z2. En vert et bleu, les réponse avec ANC et Transparence. En orange, le mode ANC Off. Rien d'incroyable pour cette gamme de prix, certains concurrents sont plus équilibrés et un peu plus techniques © OnePlus

Ce reproche est réel, mais est surtout valable dans les écoutes à volume assez élevé. On comprend bien que les écouteurs de OnePlus n'ont pas la qualité des Sennheiser TW CX, mais ils n'en sont pas mauvais pour autant, ou en tous cas, pas strictement inférieurs à leurs concurrents ANC de ce tarif.

Les OnePlus Buds 2 sont déjà très polyvalents, plutôt agréables à l'écoute, le tout en délivrant un bon niveau de détails et une scène sonore suffisamment large et aérée. Les aigus manquent clairement d'équilibre et restent le point noir du produit, mais l'ensemble reste suffisamment cohérent pour y prendre du plaisir.

L'avis de Clubic

Héritiers directs des Buds Pro, les OnePlus Buds Z2 sont clairement des équivalents moins premium. Techniquement, les écouteurs sont très proches, sans que cela ne permette pour autant aux Buds Z2 d'en tirer un avantage par rapport à la concurrence ANC à moins de 100 euros.

Simples d'utilisation, efficaces sur la plupart des points, un peu moins sur d'autres, les OnePlus n'ont qu'un seul véritable défaut : ils arrivent bien tard sur le marché. Déjà mature, celui-ci accueille un énième modèle certes intéressant, mais qui peine largement à se démarquer des autres produits, qui, eux, ont largement eu le temps de diminuer leurs prix depuis.

7

Globalement maîtrisés, les OnePlus Buds Z2 sont presque aussi bons techniquement que les Buds Pro, car ils empruntent presque totalement leur ANC et leur partie sonore. Mais, même avec cette ascendance premium, les écouteurs arrivent un peu tard pour se démarquer des autres acteurs vendus à moins de 100 euros déjà bien en place.

Les plus

  • Bonne isolation active
  • Qualité en appel
  • Confort
  • Certification IP55
  • Bon équilibre des basses et des médiums

Les moins

  • ... mais des lacunes dans l'atténuation des haut-médiums
  • Aigus trop oscillants
  • Autonomie moyenne

Fabrication 7

Confort 8

Ergonomie 7

Isolation 7

Autonomie 6

Qualité sonore 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Yahren
Bof, on trouve déja les OnePlus Buds Pro a moins de 100€ qui sont un cran au dessus
guifou
C’est toujours dur de comparer lorsqu’il y a des réduction de prix. Effectivement à prix égal, peu d’intérêt, mais les Buds Z2 baisseront très vite de prix, et des réductions au lancement existent.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Xiaomi TV A2 : une gamme de téléviseurs sous Android TV au très bon rapport qualité-prix
Samsung Galaxy Buds Pro 2 : on en apprend un peu plus grâce à leur passage devant la FCC
Huawei FreeBuds Pro 2 : les prochains écouteurs de Huawei réglés par Devialet ?
Vers des téléviseurs OLED moins chers ? Un nouveau concurrent dans la production de dalles TV OLED
Philips dévoile Screeneo U4, un projecteur ultra-courte focale et ultra-compact
Sennheiser MOMENTUM 4 : un design très inspiré par le Sony WH-1000XM5
L'app Xbox arrive sur les TV Samsung, découvrez la liste des modèles compatibles
Samsung Galaxy Buds Pro 2 : ils entrent en production et on découvre les coloris définitifs
Loewe revient sur le marché français et frappe fort avec pas moins de 11 nouveaux produits
- 40% : c'est la remise incroyable sur ce vidéoprojecteur chez Amazon !
Haut de page