Avec Cortana, un ordinateur verrouillé n'est pas forcément protégé

08 mars 2018 à 16h27
0
Si les assistants vocaux nous facilitent la vie, il y a aussi le revers de la médaille : dans certains cas, ils peuvent donner aux individus mal intentionnés un accès à votre ordinateur qu'ils n'auraient pas eu sans cet outil.

En passant par Cortana, deux chercheurs israéliens ont réussi à forcer un ordinateur verrouillé à visiter un site de leur choix. Les conséquences de l'exploitation de cette faille auraient pu être destructrices si des hackers s'étaient mis à l'exploiter. Heureusement, Microsoft a fermé rapidement la vanne en apportant un correctif.

Jusqu'à il y a peu, n'importe quel ordinateur sous Windows 10 avec Cortana pouvait être forcé à télécharger un malware



La découverte faite par Tal Be'ery et Amichai Shulman fait froid dans le dos. Les deux Israéliens se sont aperçus que Cortana, l'assistant vocal de Microsoft, restait à l'affût même lorsque l'ordinateur était en mode « veille » et/ou verrouillé. Toute personne ayant physiquement accès à un tel ordinateur peut alors insérer un adaptateur Ethernet USB, puis ordonner à Cortana de lancer le navigateur et d'aller sur n'importe quel site n'utilisant pas le protocole https. Puisqu'il n'y a pas de chiffrement, le malfaiteur peut se mettre entre le navigateur et l'équipement réseau auquel est relié l'adaptateur Ethernet (box Internet par exemple) pour rediriger le trafic vers un site malicieux, lequel forcerait le téléchargement d'un malware.

L'effet dévastateur pourrait être démultiplié si des adaptateurs Ethernet sont insérés dans d'autres ordinateurs se trouvant à proximité, les organisant ainsi en réseau, ou bien en sélectionnant le « bon » réseau avec la souris à partir de l'écran de déverrouillage. Ou alors, un ordinateur compromis pourrait d'abord recevoir un malware qui forcerait le passage via les haut-paleurs d'un fichier audio pré-enregistré avec des commandes Cortana à destination d'autres ordinateurs se trouvant à proximité.

Cortana


Pour vous protéger des malfaiteurs, apprenez à Cortana à reconnaître votre voix !



Ayant découvert cette faille, et avant de diffuser leurs travaux, les deux chercheurs ont alerté Microsoft, qui a depuis sorti un correctif. Désormais, les requêtes de visiter tel ou tel site formulées via Cortana alors que l'ordinateur est verrouillé sont redirigées vers Bing, le moteur de recherche « maison ». Afin de protéger davantage son ordinateur, les deux chercheurs recommandent de paramétrer Cortana pour qu'elle réponde uniquement au propriétaire de l'ordinateur. Windows propose en effet de cocher une case intitulée « Essayer de ne répondre qu'à moi »

Et même si les deux Israéliens n'ont pas essayé ce dernier scénario, au lieu de parler avec leur propre voix, en théorie ils auraient aussi pu passer un enregistrement d'ultrasons, complètement inaudibles à l'oreille humaine (ce qui éviterait aux malfaiteurs d'etre remarqués), mais parfaitement audible pour un mico d'ordinateur. Une attaque de ce type a été essayée en 2017 par des chercheurs chinois et a reçu le nom de DolphinAttack.

Voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top