Smartphone : un quart des utilisateurs fantasment sur l’assistant vocal

Dimitri PAVLENKO
22 avril 2017 à 10h13
0
Il ou elle s'appelle Siri pour l'Iphone, Alexa pour Amazon, Cortana chez Windows, Home chez Android, il ou elle répond au moindre de vos ordres. Les assistants vocaux s'imposent dans notre quotidien. Une étude révèle que certains ne restent pas de marbre en l'écoutant...

Et l'on ne parle pas d'une poignée de personnes déséquilibrées en grave manque affectif !

Sexy, le silicium ?



Dans l'histoire de la technologie, on a toujours été obligé d'interagir avec un objet pour commander la machine : le clavier, la souris, l'écran... Mais le modèle vole en éclat à mesure que la commande vocale s'impose progressivement. Selon Google, une recherche sur cinq sur Android se fait aujourd'hui à la voix. Mais nos appareils ne se contentent pas de nous écouter : on les a dotés de la capacité de nous répondre !

01F4000008123360-photo-cortana.jpg

Le cabinet britannique Mindshare a justement étudié la relation troublante que certains nouent avec la voix sortie du silicium. Mindshare a surveillé l'activité cérébrale et les réponses émotionnelles de cent utilisateurs lorsqu'ils communiquent avec leur assistant vocal. Première révélation de ce rapport : 26 % confessent avoir nourri des fantasmes sexuels à l'égard de la voix du téléphone.

J'aime ton intelligence... artificielle



Plus étonnant encore, 37 % répondent qu'ils « aiment tellement leur assistant vocal qu'ils aimeraient que ce soit une vraie personne ». Des résultats qui peuvent sembler étonnants, mais ce serait oublier qui nous sommes : les hommes, par nature, sont des animaux de langage ; la voix demeure le moyen le plus intuitif pour communiquer. Grâce à l'intelligence artificielle, la communication homme-machine atteint un tel degré de simplicité que nécessairement, notre empathie naturelle pousse certains d'entre nous à aimer cette voix qui n'a pas de corps, et qui laisse donc toute la place à l'imagination...

Voilà qui ressemble étrangement au scénario du film Her, dans lequel Joaquin Phoenix tombe amoureux de Samantha, l'entité virtuelle douée d'intelligence artificielle qui pilote son ordinateur. Scénario préférable en tout cas à celui de 2001, l'Odyssée de l'Espace, dans lequel Stanley Kubrick voyait en HAL, l'IA sadique, un danger pour l'espèce humaine... La robophilie, on en parle ?




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top