Quand TripAdvisor trolle les offres touristiques françaises en raison du coronavirus

23 juin 2020 à 17h26
0
Capture d'écran TripAdvisor par © Clubic

Le site web d'avis et de réservation désigne les voyages vers la France comme "actuellement restreints." Une mention qui ne passe pas auprès de certaines municipalités, qui en demandant le retrait.

Alors que le déconfinement va permettre un redémarrage progressif du tourisme en France ainsi que l'accueil de certains touristes étrangers, le site américain TripAdvisor, l'un des géants de la réservation en ligne, n'encourage pas les déplacements vers des destinations françaises, "en raison du Covid-19." Une mention qui fait grincer des dents, notamment du côté de Thonon-les-Bains.

La France, pointée du doigt par la plateforme de réservation

Les acteurs français du tourisme sont en colère après avoir découvert, après le signalement de certains utilisateurs, une mention présente sur les pages de recherche des destinations hexagonales sur le site TripAdvisor (l'un des sites touristiques les plus visités en France et au monde). Plutôt bien située en haut de page, juste en-dessous des dates d'arrivée et de départ et de la case du nombre occupants à renseigner, celle-ci indique que "les voyages touristiques sont actuellement restreints vers cette destination en raison du Covid-19." La mention pourrait paraître juste informative si elle ne doublait pas un premier bandeau "Avertissement aux voyageurs : Plus d'informations sur le COVID-19
"
déjà affiché en haut de page.

Les hôteliers de Thonon-les-Bains, la ravissante commune située au bord du Lac Léman, ont fait part de leur colère à l'Office du Tourisme de la ville, où on a investi près de 500 000 euros pour relancer le tourisme, en demandant le retrait au plus vite de la mention. Dans un tel contexte et alors que le tourisme fait partie des secteurs qui ont le plus souffert durant la crise de coronavirus, les professionnels ne supportent pas de voir la France être cataloguée ainsi, et craignent que le message affiché sur TripAdvisor ne dissuadent de nombreux touristes.

D'autant plus que, vérifications à l'appui, nous avons pu constater que les destinations des pays frontaliers ne présentent pas la mention polémique sur la plateforme de réservation.

Pour les destinations espagnoles ou italiennes, où l'épidémie a pourtant été très forte, on ne retrouve pas la mention (Capture d'écran Tripadvisor par © Clubic)

TripAdvisor va "réviser" le message

Les professionnels du secteur indiquent afficher un faible taux de réservation depuis l'apparition de la mention et font carrément état d'annulations, causées selon eux par la présence du bandeau alarmant. TripAdvisor reste un gros barnum du tourisme et "l'une des premières plateformes sur laquelle les gens atterrissent pour préparer leur séjour, voire réserver leur séjour", a indiqué Julie Legros, la directrice de l'Office du Tourisme de Thonon-les-Bains, à nos confrères de France Bleu Haute-Savoie. L'Agence touristique Savoie Mont Blanc a en tout cas été saisie de cette affaire, tout comme les instances juridiques du pays.

En réponse à certains médias et internautes, la plateforme nous fait comprendre qu'elle n'entend pas supprimer le message. En revanche, elle est "en train de faire le nécessaire pour que ces bannières soient aménagées le plus vite possible." Une autre source évoque la "révision à venir" du fameux message.

8
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
scroll top