Incident de "Pro Santé Connect" et des tests antigéniques : le gouvernement donne des explications

15 août 2021 à 13h55
36
TousAntiCovid Verif © Gouvernement
© Gouvernement

La perturbation du téléservice destiné aux professionnels de santé, qui s'est matérialisée par l'impossibilité de fournir les résultats de tests antigéniques sous forme de QR Code, est désormais terminée. Le gouvernement a livré davantage de détails sur l'incident.

Ces quarante-huit dernières heures, le service d'identification électronique Pro Santé Connect (PSC), qui aide notamment les professionnels de santé à la saisie des tests antigéniques et des autotests, a connu des perturbations majeures. Le téléservice fut indisponible le vendredi 13 août entre 15 h 30 et la fin de soirée, puis le samedi 14 août entre 8 h 30 et 10 h 30, sans doute en raison d'une surcharge de ce dernier. Si le service est toujours autant sollicité depuis, la situation est revenue à la normale. Les premières investigations, elles, ont été lancées du côté du ministère des Solidarités et de la Santé et du secrétariat d'État chargé de la Transition numérique, qui ont œuvré pour une certaine souplesse en faveur des personnes testées.

La traçabilité vaccinale, les tests antigéniques et autotests impactés, mais pas en laboratoire

Après avoir circonscrit l'incident, ouvert une cellule de crise avec les acteurs concernés et lancé des investigations, le gouvernement est revenu sur la panne informatique et ses conséquences. L'incident a donc empêché les professionnels de santé, parmi lesquels les pharmaciens, de se connecter aux systèmes d'information « Vaccin Covid », qui permet d'opérer la traçabilité vaccinale, et « SI-DEP », qui permet de saisir les tests antigéniques et autotests, et d'en délivrer les QR Codes correspondants.

La panne a fait que de nombreux patients vaccinés ou testés n'ont pas pu obtenir ni récupérer immédiatement leur pass sanitaire. L'État précise toutefois que les personnes ayant effectué un test PCR au sein d'un laboratoire de biologie médicale n'ont pas été impactées. Il en va de même pour les patients dépendant des professionnels qui disposent d'un accès à SI-DEP par compte hors Pro Santé Connect. Les portails patient qui permettent aux Français et Françaises de récupérer leur pass sanitaire et les tests effectués par des structures qui s'étaient connectées avant l'incident ou qui se connectent par interfaces hors portail ont aussi été épargnés.

Les services de l'État, en marge de cet incident, ont demandé aux professionnels de santé de saisir de façon rétroactive les données de vaccination, pour aider à rapidement générer le pass sanitaire ; et de procéder, malgré tout, aux tests et vaccinations qui étaient prévus.

Un assouplissement des contrôles pour les tests effectués vendredi et samedi

Pour éviter de rajouter des problèmes au problème, si l'on peut le dire ainsi, le gouvernement a décidé de faire preuve de souplesse envers les personnes testées. Ces dernières n'ont ainsi qu'à présenter une attestation manuscrite ou informatique à la fois signée et tamponnée par le pharmacien ou autre professionnel de santé. Cela ne concerne donc, vous l'aurez compris, que les personnes testées vendredi après-midi ou samedi matin.

Les personnes vaccinées durant ces deux dernières journées et impactées par l'incident verront la validité de leur pass sanitaire acquise, comme tout le monde, à J+7. Les vaccinés pourront normalement récupérer leur QR Code via les applications habituelles le moment venu, ou alors auprès du vaccinateur ou du centre de vaccination.

Le ministère des Solidarités et de la Santé a promis de relayer ces informations sur le terrain pour éviter tout blocage. Les contrôles sont donc en théorie assouplis pour les tests réalisés vendredi 13 août après-midi et samedi 14 août matin.

Source : Gouvernement

Modifié le 16/08/2021 à 09h11
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
36
17
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le monde générera 23 fois plus de téraoctets de données par an en 2030 qu'en 2020
Avion zéro-émission : easyJet appelle à une collaboration entre les gouvernements et le secteur aéronautique
Des chercheurs ont découvert comment mieux détecter des deepfakes (et c’est une bonne nouvelle)
Pour les 40 ans du TGV, la SNCF dévoile son projet de train à grand vitesse du futur
Aviation électrique : le
L'ONU appelle à un moratoire sur certains usages de l'intelligence artificielle
La Wikimedia Foundation organise une compétition pour améliorer le légendage des images Wikipédia
Lynx R-1 : le casque de réalité mixte d'une jeune start-up française pourrait faire de l'ombre au Quest 2
L’armée de l’Air et de l’Espace se lance dans le prêt-à-porter et accessoires, avec sa propre marque
La start-up toulousaine Beyond Aero dévoile son projet d'avion léger à hydrogène
Haut de page