Fonctionnalités, services : tout savoir sur les nouvelles Freebox Delta et One

le 04 décembre 2018
 0

Freebox Delta.png
Xavier Niel tient la nouvelle Freebox Delta en main

Ce mardi 4 décembre, Xavier Niel a dévoilé la Freebox Delta, nouveau bijou technologique de l'opérateur, ainsi que sa petite sœur, la Freebox One. Free a mis les petits plats dans les grands... mais le menu n'est pas donné.

La Freebox Delta est bien la digne descendante de la Freebox Révolution. Au 16 rue de la Ville-l'Évêque, le siège de l'opérateur, c'était l'ébullition ce mardi 4 décembre, jour de la présentation détaillée de la nouvelle Freebox révolutionnaire d'Iliad, Delta, et celle très succincte de sa petite soeur, One. Cet assemblage fourni intégrant divers technologies et services forme un tout assez cohérent qui s'adresse à plusieurs publics... plutôt aisés.

Vitesse de 10 Gbit/s, xDSL et 4G, abonnements Netflix et TV by Canal inclus sans surcoût, un player Free Devialet au son de qualité, Amazon Alexa, la TV en HD+, une définition 4K en HDR, une application Freebox multi-usages, un pack sécurité offert, un pilotage des objets connectés, un serveur d'1 To dont les abonnés deviendront propriétaires... La Freebox Delta ne manque pas de ressource(s), nous allons en reparler. Sa petite soeur, la Freebox One, convient davantage à des budgets plus restreints, et reprend quelques-unes des fonctionnalités importées sur la Freebox Delta.

Xavier Niel Keynote V7 a.png
Le nouveau style de Xavier Niel

La Freebox Delta : la nouvelle référence du marché ?


« Chez Free, notre
N, c'est de rendre accessible à tout le monde des produits extraordinaires
 ». Dès le début de la présentation, un Xavier Niel à la barbe naissante (signe que ces derniers jours n'ont pas été de tout repos pour l'entrepreneur ?) annonce la couleur. Ce mardi, les concurrents de Free ont pris un petit coup de massue sur la tête.

Débutons par le server de la Freebox Delta. Celui-ci est armé d'une technologie fibre de 10 Gbit/s qui offre une vitesse jusqu'à 10 fois plus rapide que ce qui se fait sur le marché actuellement. « Nos concurrents vont vous dire que ça ne sert à rien. Prenons un exemple concret. Vous téléchargez un fichier 10 Gbit en 4 secondes avec Free », précise Xavier Niel. Pour ceux qui n'ont pas accès à la fibre (22 millions de foyers en France), la Freebox Delta possède l'agrégation xDSL et 4G jusqu'à 200 Mbit/s en débit descendant et 60 Mbit/s en débit montant, « pour que ma Mamie du Cantal n'ait pas l'impression d'être abandonnée », renchérit le boss de Free.

Saluons également le Wi-Fi AC 4400 de la Delta (qui fonctionne à 4,4 Gbit), qui fonctionne sur trois bandes de fréquence et permet en théorie une couverture optimale du domicile. Free améliore au passage ses Freeplugs, qui permettent une meilleure connexion entre la télévision et le server, si celle-ci est trop éloignée du boîtier.

Freebox Delta a.png
Le server et le player de la Freebox Delta

AD

Un serveur d'1 To amovible


À l'intérieur du server, on retrouve un serveur NAS d'1 To qui permet la synchronisation des photos et vidéos et le partage de contenus. Notons deux éléments importants là-dessus. Le premier, c'est qu'en devenant abonné Freebox Delta, vous devenez propriétaire de ce disque dur, ce qui signifie que vos fichiers stockés vous appartiennent. Le disque est en effet amovible, et si un jour vous décidez de déménager, ou de basculer chez un autre opérateur, vous pourrez récupérer le disque dur. Ensuite, il est possible d'intégrer jusqu'à 4 disques durs dans le server pour un espace de stockage pouvant atteindre les 21 To.

Au niveau de la téléphonie, la Freebox Delta inclut également les appels illimités vers les mobiles en France, aux États-Unis et en Chine notamment, et vers les fixes en France et 100 autres destinations.

« OK, Freebok : présente-moi Devialet, Netflix et Alexa »


Le player de la Freebox Delta, de son côté, dépasse les espérances. Dessiné par le designer britannique Jasper Morrison, celui-ci est avant tout pensé pour l'optimisation sonore, grâce à la technologie du leader français Devialet qui permet au player de diffuser un son en 5.1, à 360°. Le player embarquera également quelques applications bien connues comme Deezer, Qobuz, YouTube, Dailymotion et Twitch.

freebox delta devialet son.png
Le player de la Freebox Delta, conçu avec la start-up française Devialet, offrira un son à 360°

Sa résolution d'image 4K HDR10 promet de faire des adeptes, elle aussi. Les flux TV HD seront diffusés en 15 Mbit/s et HD+.

Les autres atouts majeurs de la Freebox Delta sont l'intégration sans surcoût des services Netflix et Amazon Alexa. Alexa exploitera la capacité d'assistant vocal de la Freebox Delta, qui possède également son « OK Freebox » pour piloter ses services à la voix. Au passage, Free intègre également un moteur de recherche à la Freebox qui englobe des programmes live, replay ou VoD. Pour rester dans l'intégration de services français, un partenariat avec Qwant aurait pu être appréciable.

delta freebox amazon alexa.png

Plus de 600 chaînes (dont 100 en relay) sont accessibles grâce à la nouvelle offre Freebox Delta, qui inclut aussi le service TV by Canal.

De la domotique et de la sécurité


La Freebox Delta, comme cela avait été annoncé, possède un côté domotique. Via la nouvelle application développée par Free, il sera possible de piloter à distance certains appareils compatibles tels que des ampoules Philipps Hue ou des équipements du français sOmfy.

Enfin, Free offre aux abonnés un pack sécurité qui comporte un détecteur d'ouverture (porte ou fenêtre), un détecteur de mouvement et une caméra Wi-Fi avec vision nocturne. Il intègre par ailleurs un système d'alarme qui peut fonctionner de manière autonome, même en cas de coupure électrique, pilotable via une télécommande fournie.

La Freebox One intègre, dans un seul et même boitier, un concentré des technologies développées pour la Delta, comme la nouvelle interface Freebox TV, la fonctionnalité Freebox Replay, une qualité 4K HDR, une meilleure qualité TV HD+ et les appels illimités vers les mobiles en France et vers 110 destinations. Netflix y sera aussi accessible sans surcoût.

Et les prix dans tout ça ? Attention, ça peut piquer...


La Freebox Delta est accessible pour 49,99 euros par mois. Quant au Player, vous devez débourser 10 euros de plus par mois pour pouvoir l'utiliser. Au total, pour bénéficier de la nouvelle Freebox, comptez un budget mensuel de 60 euros. Et là, avouons que cela réduit tout de suite l'accessibilité des produits et de leurs services.

Freebox Delta prix.png

La Freebox One, elle, est proposée à 29,99 euros par mois pendant un an, puis à 39,99 euros par mois. L'offre est réservée aux 100 000 premiers nouveaux abonnés Freebox One.

Freebox One prix.png

En quelques mots...


Free a pris pour habitude de révolutionner les usages, ou du moins d'essayer. La Freebox Delta est un beau produit qui regroupe tout un tas de fonctionnalités utiles. Mais ce trop-plein d'utilités pourrait être le défaut du produit, que certains vont assimiler à un « assemblage de gadgets » déjà existants. S'agissant du prix, nous sommes assez peu convaincus. Son montant est élitiste, le boîtier ne sera pas à la portée de toutes les bourses.

Et vous, allez-vous craquer pour l'une des deux Freebox présentées par Xavier Niel ?

Cette actualité sera mise à jour au fur et à mesure de notre traitement des annonces ; n'hésitez pas à revenir ou à la rafraichir de temps en temps (touche F5 de votre clavier) pour consulter nos derniers ajouts.
Modifié le 13/12/2018 à 12h26
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

La plateforme de formation en ligne Coursera a classé les pays du monde en fonction des compétences de leurs apprenants, selon trois domaines majeurs. La France s’y distingue particulièrement en data science, avec une 8e place mondiale.
Annoncée officiellement il y a quelques heures, l’arrivée du Ray-Tracing sur les GPU Nvidia ne disposant par des RT-Cores (GTX série 10, entre autres) fait office de petit tremblement de terre dans la communication de la firme au caméléon. Le studio teuton Crytek, auquel on doit l’éminent CRYENGINE 5, avait pourtant publié dès la fin de semaine dernière une démo fonctionnelle présentant le Ray-Tracing sur… une RX Vega 56 de chez AMD. Preuve s’il en fallait qu’il est possible de générer des reflets affriolants sans ces fameux RT-Cores.
Elon Musk a publié une photo qui s’apparenterait au bloc lumineux de son pick-up Tesla. Rapidement, les internautes se sont lancés dans la conception de rendus visuels 3D. L’occasion d’avoir une idée plus ou moins claire de son design final.
Apple annonce par surprise une mise à jour de sa gamme d’iMac. Point de nouveau design, mais une évolution des configurations proposées, après presque deux années sans remise au goût du jour.
D’après Judd Heape, cadre de Qualcomm attaché aux management produits (mais aussi aux secteurs caméra et vidéo chez le géant californien), de « multiples marques » de smartphones travailleraient actuellement au lancement, dès la fin 2019, de mobiles équipés de capteurs 64 Mpx. Des caméras pourvues de plus de 100 Mpx seraient aussi sur le point d’arriver sur smartphone, apprend-on de l’intéressé, qui n’a pas souhaité donner les noms des entreprises concernées.
Turtle Beach annonce les Battle Buds, de nouveaux écouteurs taillés pour le jeu vidéo et affichés à seulement 29,99 euros.
Samsung annonce qu’il tiendra une conférence le 10 avril prochain. Conférence pour laquelle le constructeur sud-coréen nous invite à « entrer dans l’ère de la vie ».
Google+ ne disparaîtra pas totalement de la surface du web. Internet Archive travaille à conserver une copie des posts publiés sur le réseau social, qui fermera ses portes dans quelques jours.
13:49 | Google+
Quelques informations sur le prochain épisode de Call of Duty laissent entendre qu’il laisserait de côté les personnages spécialistes et le mode Battle Royale.
Le gouvernement américain travaille à la mise au point d’un système de vote électronique plus sécurisé que les machines à voter utilisées aujourd’hui lors des élections.
C’est ce soir à 18h heure française que Google entend dévoiler officiellement son service de cloud gaming en direct de la Game Developers Conference de San Francisco.
On vous en parlait : Xiaomi a officiellement dévoilé son Black Shark 2 lors d’un événement qu’il a tenu, hier, à Pékin.
12:29 | Smartphone
Brian Acton veut que les utilisateurs de Facebook actionnent la suppression de leur compte... Encore.
12:09 | Facebook
C'est un autre habitué de la rubrique consacrée aux bons plans qui fait son grand retour aujourd'hui. Vous l'aurez sans doute reconnu, il s'agit du casque Bluetooth TaoTronics avec réduction de bruit. Il est actuellement vendu à 41,99€ au lieu de 59,99€ chez Amazon.
scroll top