Qwant : portrait du leader des moteurs de recherche français

0
Google tient le haut du podium des moteurs de recherche dans le monde. La France est particulièrement friande des services du géant américain, plus de 90% de la population utilisant le moteur de recherche au quotidien. Il faut dire que les résultats sont particulièrement pertinents, correspondant à chaque utilisateur. Mais cette précision a un prix : vos données personnelles.

Utiliser Google, c'est accepter que le géant américain connaisse tout de vos goûts. Toutes vos recherches sont stockées, analysées et décortiquées par les algorithmes américains. Alors oui, les résultats seront extrêmement pertinents. Mais le prix à payer semble bien élevé, même si Google se défend d'utiliser vos précieuses données à d'autres fins que votre confort.

Malgré tout, vous ne souhaitez pas voir vos informations personnelles se balader à l'étranger ? Il existe une excellente alternative à Google nommée Qwant. Ce moteur de recherche français rencontre un beau succès, notamment avec sa politique axée sur la protection de la vie privée. Nous vous le présentons aujourd'hui sous toutes ses coutures !


Un moteur de recherche jeune mais prometteur

Qwant est un moteur de recherche créé en France et lancé en version beta le 16 février 2013. La version française officielle est mise en ligne le 4 juillet de la même année. Il aura fallu plus d'un an et demi de développement avant d'en arriver là.

qwant


Les débuts du moteur de recherche sont d'ailleurs difficiles. Il subit de nombreuses critiques sur les résultats des recherches, jugés trop imprécis. Qwant s'appuie à l'époque sur Bing, le moteur de recherche de Microsoft, plus que sur ses propres algorithmes.

Le logo est aussi source de critiques, ressemblant étrangement à celui du concurrent Google. La page principale très épurée passe elle aussi sous le feu des critiques pour ses similitudes avec celle du géant américain. Qwant est jeune et semble avoir du mal à décoller...

Il faudra attendre le 14 avril 2015 pour découvrir une interface totalement remaniée et bien plus fournie qu'aux débuts du moteur de recherche. L'équipe de développement ne chôme pas et sort vite de nouveaux services pour son bébé, à commencer par Qwant Junior et Qwant Lite. Le moteur s'adapte ainsi aux plus jeunes et aux vieilles configurations.

Les succès semblent ensuite s'enchainer à toute vitesse pour Qwant, qui signe un partenariat avec la Fondation Mozilla, sort des applications mobiles pour les smartphones Android et iOS et absorbe en passant la société française à l'origine du moteur de recherche Xaphir.

Bien entendu, sans ses utilisateurs, Qwant ne serait pas là où il est. Les chiffres parlent d'ailleurs d'eux-mêmes : de 3,5 millions de visites mensuelles à son lancement, il arrive en mars 2018 à presque 60 millions de visites ! Plus de 80% du trafic provient des usagers français, le reste étant réparti majoritairement entre l'Allemagne et l'Italie. Si on reste bien loin de Google, il semble que Qwant ait de beaux jours devant lui.

qwant

La vie privée avant tout

Tout comme DuckDuckGo ou certains de ses homologues comme Ecosia ou Lilo, Qwant se fait fort de respecter votre vie privée. Mais en pratique, qu'est-ce que cela signifie ? Contrairement à Google, lorsque vous effectuez une recherche sur Qwant, aucun cookie de traçage n'est déposé sur votre navigateur. La recherche n'est pas stockée sur le serveur, ni associée à votre profil pour être réutilisée plus tard. En gros, vous êtes anonymes et vous le restez jusqu'au bout.


Afin de conserver une certaine cohérence avec les résultats, Qwant s'appuie sur l'actualité et les réseaux sociaux. Par exemple, lors d'un évènement important fortement relayé par les médias ou Twitter - comme la Coupe du monde de football - les résultats feront remonter cet évènement en premier. Le moteur de recherche français reste cependant le plus neutre possible. La politique de confidentialité du site est d'ailleurs très claire sur le respect de la vie privée :

« Lorsque vous utilisez Qwant comme moteur de recherche, nous ne mettons sur votre navigateur aucun cookie qui permettrait de vous reconnaître à chaque utilisation ou de vous suivre partout sur Internet. Nous n'utilisons aucun dispositif de traçage (pixel, fingerprinting...). Nous ne collectons et ne conservons aucun historique des recherches. Lors d'une requête, celle-ci est immédiatement anonymisée dans la mesure où elle est dissociée de votre adresse IP, en conformité avec les préconisations de la CNIL. En bref, ce que vous faites avec Qwant reste votre vie privée et nous ne voulons pas le savoir. »

Le seul moyen de partager des données est de créer un profil. Celui-ci donne accès aux Carnets, qui sont un équivalent de Pocket. Dans ce cas, un cookie est stocké en local sur le navigateur avec vos paramètres de navigation. Mais rien ne vous oblige à créer un compte pour utiliser Qwant.

Avantages et inconvénients de Qwant

Vous l'aurez compris, le plus gros avantage du moteur de recherche français est son respect de la vie privée. Rien que pour ça, il vaut le coup, surtout à une époque où les données personnelles ont tendance à vite se retrouver n'importe où sur le Net...

Tout comme DuckDuckGo, Qwant propose des commandes rapides nommées Qwik. Par exemple, tapez « &w acdc » pour accéder à la page Wikipédia France consacrée au groupe de hard rock. Simple et pratique !

Qwant a aussi l'avantage d'évoluer vite en proposant de plus en plus de services. Le dernier en date, Qwant Music, permet ainsi de chercher des groupes ou morceaux musicaux avec à la clé un lecteur intégré. Toujours en beta, ce service devrait prochainement passer en version finale. Ensuite ? C'est Qwant Maps qui verra le jour. Comme son nom l'indique, ce module servira à trouver des itinéraires comme Google Maps ou Mappy.

qwant


Au rang des défauts, les détracteurs du moteur de recherche lui reprochent souvent un manque de précision dans les résultats. Mais est-ce vraiment un défaut sachant que cette neutralité est voulue pour de préserver la vie privée de ses utilisateurs ?

Qwant est donc une excellente alternative à Google. Il offre des résultats neutres en respectant la vie privée. Son panel de services ne cesse de s'agrandir. Certes, il ne détrônera pas Google demain, mais ce n'est pas son objectif. Le moteur de recherche français cherche à apporter des informations pertinentes, sans filtre basé sur les données personnelles, le tout au sein d'une interface conviviale. Que demander de plus ?


Et vous, quel moteur de recherche utilisez-vous ? Etes-vous prêt à donner accès à vos données personnelles pour des recherches orientées vers vos goûts ? Nous attendons vos avis dans les commentaires.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Un recours à Marseille déposé contre le dispositif de vidéosurveillance automatisée
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top