Pourquoi l'ostensible Freebox Delta ne trônera pas dans tous les salons

Par
Le 06 décembre 2018
 0
freebox delta

Fière de ses succès passés, Free se vante toujours d'être « en avance sur son temps ». Mais si, avec la Freebox Delta Player, au lieu de faire un pas en avant, l'opérateur avait fait un pas de côté... voire raté le virage ?

Lancée à grands bruits ce mardi 4 décembre, la Freebox Delta se compose de deux éléments. Le Server d'abord, qui a bénéficié de quelques exagérations, mais ne pose pas de problème fondamental dans cette nouvelle offre Free ; au contraire il est une évolution assez logique du serveur de la Révolution. Mais la véritable star du keynote de mardi était indéniablement le Player de la Freebox Delta : une enceinte surround développée par Devialet, assistant personnel ainsi que, bien sûr, télévision et presque (!) média center...

freebox delta logo

Mais est-ce que tout le barouf marketing déployé autour de cette box ne ferait pas écran cachant une box pas très bien pensée ?

De partenariat en partenariat, Free - et son patron Xavier Niel - n'aurait-elle pas oublié à qui se destinait cette box ?

L'ostensible objet qu'est le Player

Montrée et remontrée durant la keynote, brandie par Xavier Niel à la fin de la conférence, la nouvelle Delta est censée être le « waouh » de la nouvelle offre Free. Avouons que l'objet n'est pas désagréable au regard, bien que les goûts et les couleurs se discutent.

Ce fameux Player est donc censé trôner au milieu de votre salon ; mieux, au milieu du salon de tout le monde. C'est évident : puisqu'il s'agit d'une enceinte, vous ne pourrez pas le ranger au fond de votre meuble TV. De même, puisqu'il s'agit d'un assistant personnel, priver ses micros de votre douce voix en l'enfermant dans un placard risque d'être embêtant.

Parmi les mille et une configurations d'intérieur, puisque ladite box ne coupe pas les câbles (une idée pour la prochaine, Xavier, c'est cadeau), sa place est sur votre meuble TV. Pas dedans ni à côté, pour que le son spatialisé puisse le rester, spatialisé.

« Oui, mais regardez comme elle est belle ! »


À l'heure où la plupart des consommateurs de produits électroniques tentent de cacher leurs appareils pour n'en garder visibles que les fonctionnalités, Free ne se trompe-t-elle pas de chemin ?

xavier niel freebox delta player

« Oui, mais regardez comme elle est belle ! ». Un bon nombre d'utilisateurs convaincus par le tour de manège de Free risque donc de recevoir une box sans savoir où la poser. Combien, pensez-vous, vont revoir leur agencement pour pouvoir y intégrer une simple box TV ? Mais ce n'est pas qu'une simple box TV, non...

Delta : le doublon audio

C'est aussi - et avant tout ? - un partenariat avec Devialet qui permet d'accéder à un 5.1 sans en avoir vraiment un. Et d'ailleurs, parlons plutôt de système 5 sans le « .1 », parce que le caisson de basse n'existe pas ; il n'est même pas optionnel (deuxième idée pour toi, Xavier).

« Imaginons un instant que vous soyez [...] technophile, audiophile, cinéphile »


Mais, imaginons un instant que vous soyez relativement technophile, audiophile, cinéphile, ou pire : les trois à la fois (grand fou). Vous avez donc peut-être déjà investi dans un système de son adapté à votre installation, et peut-être même que vous l'avez déjà connecté à votre Freebox Révolution (celle qui est cachée dans votre meuble, là).

freebox delta

Vous avez déjà une barre de son, droite, rangée bien sagement sous votre téléviseur ? Elle fait doublon. Vous avez un ampli home cinéma et un système 5.1 qui vous conviennent ? Ils font doublon. Vous avez un système stéréo hi-fi ? Ne comptez pas y connecter votre box, sa seule sortie audio est son HDMI.

« La Freebox Delta veut remplacer votre installation sonore »


La Freebox Delta veut remplacer votre installation sonore. Mais si vous ne vouliez pas la remplacer, la cohabitation risque de faire beaucoup.

Les partenariats en veux-tu ?

Comme si ce n'était pas suffisant, en plus de Devialet, Free a noué d'autres partenariats. Il y a Amazon d'abord. Enfin, seulement Alexa , peut-être parce que Prime Video sur la Freebox ne plairait pas trop à Netflix. Parce que oui, pour obtenir le partenariat exclusif avec Netflix, monsieur Niel a été obligé de les coller partout. Ce n'est pas optionnel. Vous avez Free, vous avez Netflix. Sur la Delta, la One et maintenant sur la Freebox Revolution et la Mini 4K.

« la Delta perd fortement de son côté tout-en-un »


Si d'un côté les utilisateurs peuvent se réjouir d'accéder facilement à Netflix, que presque tout le monde apprécie, qu'en est-il ou qu'en sera-t-il des autres services ? Dans un premier temps, il vous faudra avoir un autre dispositif, ce qui est relativement simple aujourd'hui. Mais la Delta perd fortement de son côté tout-en-un.

Côté musique, ce n'est pas beaucoup mieux. Et si la Freebox démarre avec Deezer et Spotify, il faudra vous contenter de cela... jusqu'à quand ? Certainement jusqu'à ce qu'un accord soit signé avec qui de droit.

Un système fermé

C'est peut-être un détail pour certains, mais le fait que Free soit retourné à un OS maison pour ses deux nouvelles box vous empêche de fait d'y installer tout un tas d'applis qui auraient pu, pour la peine, jouer en sa faveur.

Nous évoquions Prime Video, mais qu'en est-il par exemple d'un Qobuz ? Si le son de la Freebox Devialet est si bon, pourquoi ne pas en profiter avec un service haut de gamme ? Encore un public de perdu.

freebox delta interface

En outre, tant que nous évoquons les audiophiles : celles et ceux qui collectionnent la musique en local , les utilisateurs qui achètent leur musique plutôt que de la louer et qui stockent leurs fichiers (ouh le gros mot) sur un disque dur ; comment vont-ils pouvoir profiter de leur musique avec la Delta ? Réponse : ni plus ni moins qu'avec un « explorateur de fichiers ». Chouette.

Sur Android TV, les utilisateurs auraient pu installer Kodi, par exemple. S'il faut attendre un développement de Free dans ce sens, peut-être risquent-ils d'attendre longtemps.

Alors, qui cible Free avec sa nouvelle box ?

C'est une question qu'on est en droit de se poser. Quand on énumère, comme nous venons de le faire, l'ensemble des cas et des usages de cette nouvelle box et, en conséquence, les utilisateurs cibles qui en sont exclus, qui reste-t-il ?

« Des utilisateurs qui sont prêts à renoncer à... »


Des utilisateurs prêts à disposer, en évidence, leur magnifique Freebox Delta Player Devialet sur leur meuble TV d'abord. Qui sont prêts à renoncer au moins partiellement à leur équipement audio ou qui en étaient dépourvus. Des utilisateurs qui sont prêts à renoncer à certains de leurs services de diffusion audio ou vidéo ?

Vu le nombre de petites box Android TV de bonne qualité et à petit prix (Xiaomi en tête), n'est-il pas plus simple de compléter sa box (Free ou autre d'ailleurs) actuelle avec un dispositif facile à cacher ?

Et à quel prix ?

Enfin, et faut-il vraiment l'évoquer, le prix de cet appendice est la première récrimination faite par les internautes. 480 € en une seule fois ou 10 € de plus par mois sur un abonnement poussé, de fait à 60 € : la Freebox Delta s'adresse à ceux qui ont vraiment les moyens (de se payer un autre équipement). Et c'est sans compter les frais de mise en service, de migration ou de résiliation (si jamais vous n'êtes pas si content que ça).

tarification free 2019 décembre

« L'ensemble du marché a poussé [...] pour réduire les prix au plus bas... »


Alors que l'ensemble du marché a poussé et poussé pour réduire les prix au plus bas... pour rejoindre et battre Free justement, les fans s'attendaient à un équipement de feu à un prix tout frais. Raté.

Enfin, que devient ma super box Delta, qui m'appartient, lorsque je me désabonne de Free ? Peu importe ses qualités audios, si elle n'est « plus » qu'une enceinte Alexa et Bluetooth à près de 500 €, je vais plus avoir envie de la jeter par la fenêtre que d'admirer ses courbes et son profil avantageux.

Une Delta Player sans Devialet ?

Imaginez une seconde une box TV 4K HDR, mais sans enceinte. Plus compacte, vous pourriez la ranger dans votre meuble TV ou bien la glisser ici ou là. Elle ne coûterait certainement pas si cher et ne ferait pas exploser votre forfait mensuel. Elle aurait ne serait-ce qu'une sortie audio en plus de l'unique HDMI, du S/PIF par exemple (pour rester dans le numérique). Ne commencerait-on pas à rouvrir le marché de cette box à un public plus grand ?

« Il a mis de son côté le plus petit nombre d'utilisateurs et non le plus grand »


Xavier Niel voulait une box disruptive (littéralement qui divise) ; c'est réussi ! Mais malheureusement, force est de constater qu'il a mis de son côté le plus petit nombre d'utilisateurs et non le plus grand. Il s'agit bien d'une box haut de gamme, mais pour un public non équipé. Une box 4K HDR qui embarque Netflix... en SD. Une box Free hors de prix. Où est donc passé le créneau « Il a Free, il a tout compris ! » qui a fait s'envoler l'entreprise ?

Alors que le PDG de Free se disait il y a quelques jours seul responsable du succès ou de l'échec de cette nouvelle box, espérons qu'il saura rebondir et offrir aux Freenautes qui l'attendaient une box qui leur plait plus qu'une box à montrer.


Modifié le 06/12/2018 à 17h47

Les dernières actualités Freebox V7

scroll top