🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test Philips Fidelio B97 : la barre de son Atmos et DTS:X qui séduit par un son immersif

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
11 juin 2021 à 16h33
5
Philips Fidelio B97 B95 06
©Philips

La Fidelio B97 trouve sa place au sommet d’une large gamme de barres de son aux capacités plus ou moins évoluées. Cet ensemble haut de gamme fait le plein de fonctions et d’équipements afin d’assoir la réputation de la marque dans le son, face à quelques concurrents qui sont loin d’être des débutants.

Nous pouvons d’ores et déjà vous dévoiler que le résultat a été à la hauteur de nos attentes. Dans sa longue liste de caractéristiques techniques, la B97 a la particularité originale de fonctionner avec des enceintes surround sans fil.

Philips Fidelio B97
  • Connectivité ultra-complète
  • Une vraie bulle immersive
  • Enceintes surround sur batterie ou à brancher
  • Compatibilité IMAX Enhanced
  • Prises HDMI 4K HDR10+/Dolby Vision
  • Caisson de basse à dompter
  • Effets sonores parfois un peu métalliques

Philips propose une vingtaine de barres de son plutôt bon marché. Il s'agit alors essentiellement de modèles à deux canaux, avec ou sans caisson de basse séparé. Puissances et dimensions les distinguent les unes des autres, mais elles restent toutes dans des tarifs accessibles au plus grand nombre.

Pourtant, la barre de son premium n’est pas étrangère à l’offre Philips. Les téléviseurs les plus haut de gamme de la marque sont équipés d’une barre de son développée en collaboration avec Bowers & Wilkins, spécialiste anglais de la haute-fidélité. Pour les modèles indépendants, ce partenariat n’ayant pas été reconduit, Philips se débrouille seul.

La barre B97, elle, fait partie de la série Fidelio, laquelle correspond aux meilleurs produits audio développés par Philips, qu'il s'agissent d'enceintes , de barres de son ou de casques audio . Dans cette dernière catégorie, on retrouve par exemple le Fidelio X3, un casque bénéficiant d’excellentes performances. On pouvait donc légitimement s’attendre à découvrir le top du top en version Home Cinema.

Philips Fidelio B97 lifestyle
©Philips

Caractéristiques techniques générales

  • Barre de son 7.1.2 avec caisson et satellites
  • Référence : Fidelio B97
  • Haut-parleurs : 8x larges bandes, 4x tweeters, 2x médiums, 1x subwoofer 20 cm
  • Puissance : 888 Watts max.
  • Décodages : Dolby Atmos, DTS:X, IMAX Enhanced
  • Connectivité : Bluetooth (4.2), Wi-Fi, 1x sortie HDMI eARC, 2x entrée HDMI (4K Dolby Vision, HDR10+), 1x entrée numérique optique, 1x entrée mini-jack
  • Autres : Chromecast, AirPlay 2, DTS Play-Fi, Alexa, Google Assistant, télécommande infrarouge, enceintes surround sur batterie
  • Dimensions (L x H x P) barre / caisson : 1 312 x 55,6 x 120 mm / 400 x 230 x 407 mm
  • Poids barre / caisson : 7 kg / 9,6 kg
  • Prix public indicatif au moment du test : 1 190 €

Design : un certain sentiment de luxe

La présentation de la barre Fidelio B97 est luxueuse. Le coffret est un mélange de plastique brillant et de grilles micro-perforées. Les logo Philips et Fidelio sont imprimés en bonne vue, et on remarque aux extrémités une petite rupture, indiquant à quel endroit les enceintes surround se détachent. Voilà une spécificité peu courante que cette B97 partage avec la JBL BAR 9.1 , passée entre nos mains il y a tout juste un an.

Philips Fidelio B97 avant
©Alban Amouroux pour Clubic

Sur ces deux barres de son, les enceintes surround se fixent au corps principal pour se recharger. Il est aussi possible de relier les surround sur une prise USB (type C avec la Philips), via une alimentation non fournie. Pratique si vous n’avez pas envie de déplacer régulièrement les enceintes pour les recharger !

Philips Fidelio B97 USB-C
©Alban Amouroux pour Clubic

Le caisson, lui, est plus classique, avec une finition en vinyle granuleux gris. Il est imposant, comme souvent avec les barres de son premium, ce qui lui permet d’offrir des performances d’un bon niveau, en accord avec le tarif haut de gamme de la B97. Toutefois, la finition du caisson est moins évoluée que celui de la barre, la faute, surtout, à des pieds en plastique très basiques et peu amortissants.

Philips Fidelio B97 caisson arrière
©Alban Amouroux pour Clubic

Équipement : 15 haut-parleurs pour 10 canaux

La B97 présente une configuration immersive 7.1.2. Les trois canaux avant sont constitués de deux haut-parleurs elliptiques large bande ; les canaux gauche et droit bénéficient en complément d’un tweeter mais pas le canal central. Les effets latéraux seront quant à eux joués par des tweeters orientés à 45° tandis que les effets verticaux sont confiés à des mediums orientés vers le plafond avec un léger angle. Les enceintes surround sont équipées d’une large bande identique à celle des canaux avant.

Philips Fidelio B97 côté
©Alban Amouroux pour Clubic

Le caisson de basse accueille un subwoofer de 20 cm à membrane légère, installé face au sol. Il est complété par un évent bass-reflex à l'arrière. La puissance totale de 450 Watts RMS (888 Watts maximum) n’est pas détaillée, mais elle devrait être largement suffisante pour reproduire toutes les bandes son immersives en Dolby et en DTS. À ce propos, soulignons que la B97 est actuellement la seule barre de son certifiée IMAX Enhanced du marché.

Philips Fidelio B97 subwoofer
©Alban Amouroux pour Clubic

Connectivité : difficile de faire mieux que la B97

Philips a fait le plein de connectiques sur sa barre de son, tant et si bien qu'il serait difficile de se plaindre et d’en demander plus. On trouve donc deux entrées HDMI, une sortie HDMI ARC, une entrée audio numérique optique et une analogique sur mini-jack. Les prises HDMI 4K sont compatibles HDR10+ et Dolby Vision , une dotation peu courante que nous apprécions. Il y a également du Bluetooth et du Wi-Fi pour le réseau.

Philips Fidelio B97 connexions
©Alban Amouroux pour Clubic
Philips Fidelio B97 HDMI
©Alban Amouroux pour Clubic

Justement, dans ce domaine aussi Philips a fait son maximum. On va ainsi retrouver les désormais classiques Chromecast et AirPlay 2, pour satisfaire les possesseurs de smartphones Android comme Apple, mais également le DTS Play-Fi, un protocole partagé essentiellement par des marques de HiFi et Philips donc, qui est la première à l’avoir intégré dans ses téléviseurs. Au niveau du contrôle vocal, il est possible d’associer la B97 à Google Assistant comme à Alexa.

Philips Fidelio B97 boutons
©Alban Amouroux pour Clubic

Ergonomie : double application pour la musique et les réglages

Quelques touches de fonction sont placées sur le dessus de la barre pour accéder rapidement au contrôle du volume ou au changement de source. Philips n’a pas oublié l’afficheur en façade indiquant les informations primordiales. 

Philips Fidelio B97 afficheur
©Alban Amouroux pour Clubic

La télécommande reprend la forme de celles des téléviseurs. Simple à manipuler, elle permet de sélectionner les modes sonores et d’intervenir sur les réglages qui s’affichent en façade.

Philips Fidelio B97 télécommande
©Alban Amouroux pour Clubic

L’application de contrôle de la B97 s’appelle Philips Sound. C’est en réalité l’application DTS Play-Fi, mise aux couleurs bleues typiques de Philips. La présentation et les fonctions, elles, sont identiques. À noter que cette application repère donc forcément nos autres appareils compatibles Play-Fi sur le réseau ; elle sert principalement à la lecture musicale avec l’accès à la plupart des services de streaming .  

Philips Fidelio B97 app Philips Sound

Pour accéder aux réglages, il faut basculer sur une seconde application : PS Fine Tune. De façon graphique, elle présente les différents modes audio avec en supplément un mode personnalisé à travers un égaliseur 7 bandes. Le délai entre son et image est rattrapable jusqu’à 200 ms. Quant aux délais relatifs à chaque canal, ils sont visibles ici en un coup d’œil. Peu d’applications pour barres de son vont aussi loin dans l’aide aux réglages.

Philips Fidelio B97 app Fine Tune

Analyse : des effets verticaux pour une ambiance 3D

Ceux et celles qui doutent encore de la capacité des barres de son à recréer une bulle sonore et à placer des effets en 3D devraient écouter les modèles les plus avancés dans ce domaine. La B97 en fait partie et c’est clairement l’une des meilleures, toutes marques confondues. Il y a peut-être un léger manque de cohérence entre l’avant et l’arrière pour créer une bulle sonore complète et sans rupture, mais sur ce point il faut reconnaître que nous sommes tatillons. Cette différence marquée entre ambiance et effets a pour résultat de faire encore plus ressortir les objets sonores. Et nous vous confirmons qu’ils se situent bien aux emplacements voulus sur les bandes-son test, que nous connaissons par cœur. 

À l’instar d’un système Home Cinema multi-enceintes, plus on est proche de la place centrale et plus les effets sont probants. Cependant, les surround sont suffisamment bien gérées pour ne pas être trop localisables ; pour cela, Philips préconise de les installer à plat juste derrière soi. Nous avons fait plusieurs essais en les plaçant aussi latéralement ou sur la tranche, résultat : il vaut mieux respecter les conseils de la notice pour obtenir le meilleur résultat sans que la scène sonore ne soit déséquilibrée.

Philips Fidelio B97 surround détachable
©Alban Amouroux pour Clubic

Nous l'évoquions, en plus des Dolby Atmos et DTS:X, l'IMAX Enhanced est bel et bien reconnu. C’est un DTS:X particulièrement bien mixé au niveau des effets et avec une gestion améliorée du grave. La B97 est d'ailleurs la barre de son idéale pour démontrer les apports d’une bande sonore IMAX Enhanced. La sensation d’immersion est excellente, avec un son remplissant toute la pièce et des effets d’ambiance probants au plafond. 

Mais ne vous y trompez pas, il y a tout de même des reproches à faire à cette barre de son Philips. Au niveau des timbres de la voie centrale d'abord, qui fait montre d'un médium-aigu un peu trop en avant, ce qui est somme toute assez courant avec les barres de son et leur mini haut-parleurs. Toutefois, il est possible de repasser sur les réglages audio avec l’égaliseur sept bandes pour modeler le son à votre convenance. Autre détail dans la même veine, les sonorités des effets sont parfois métalliques. C’est le revers d’une ultra virtualisation 3D avec un traitement du signal très poussé. Mais on ne peut pas tout avoir, les timbres d’enceintes physiques et le côté pratique de la barre de son, il faut forcément faire un compromis.

Philips Fidelio B97 bloc alimentation
©Alban Amouroux pour Clubic

Le caisson est très démonstratif. Réglé à mi-course, il fait tout trembler. C'est simple, avec un haut-parleur dirigé vers le sol, un usage en appartement est quasiment impossible. L’impact est toutefois bien maitrisé, tout comme la descente dans les infragraves. Mais la construction et surtout les pieds amortissants ne sont pas assez étudiés : les caissons équivalents, avec une meilleure tenue, pèsent deux ou trois fois le poids du caisson B97. Pour cause, il faut bien faire des économies sur la matière pour ne pas exploser le budget…

Dans tous les cas, cette barre de son reste la reine du spectacle et n’aura aucun mal à sonoriser des salons de grand volume.

En écoute musicale stéréo, sans enclencher de mode, le son reste exagérément centré. Tout est collé à la barre comme si on était face à une petite enceinte mono. Il faut donc obligatoirement activer le Surround Upmix. Le mode Surround AI, qui est censé être intelligent et faire les meilleurs choix de virtualisation, s'est révélé moins efficace que le Surround Upmix, avec lequel les voix sont plus hautes et les timbres plus naturels, assurant une meilleure sensation de respiration pour des écoutes agréables. 

Prix et concurrence : la meilleure sur son créneau

À près de 1 200 €, la Fidelio B97 se situe dans le haut du panier des barres de son. Il existe peu de concurrentes sur ce segment, la plus proches en termes de capacités et de sonorité 3D étant la Yamaha BAR-400 accompagnée d’une paire de MusicCast 20. Une différence est tout de même à souligner ici : la Yamaha ne décode pas le Dolby Atmos. Elle est néanmoins commercialisée environ 150 € moins chère que la B97, pour une configuration équivalente.

Nous trouvons ensuite les meilleurs systèmes chez LG avec la SP11RA et chez Samsung avec la HW-Q950A. Toutes deux bénéficient de véritables enceintes surround alimentées et des canaux arrières de hauteur pour un fonctionnement en 7.1.4 ou 9.1.4. La scène sonore est alors encore plus réaliste avec des timbres plus fidèles, mais les objets sonores sont moins marqués. Les barres de son LG et Samsung sont aussi 300 € plus chères que la B97.

Les offres de Sonos, Bose ou Denon, associant une barre avec caisson et satellites séparés, sont plus modulaires mais aussi beaucoup plus chères. Il faut compter dans les 2 000 €. 

Terminons avec la JBL BAR 9.1 vendue autour de 1 000 €, qui semble être la concurrente directe de la B97 avec ses satellites détachables et rechargeables. Pourtant, la Philips la surpasse quasiment sur tous les points : son caisson est plus performant, la scène sonore est plus large, les effets surround sont plus diffus et la connectique est plus fournie.

Philips Fidelio B97 B95 02

Philips Fidelio B97 : l’avis de Clubic

Philips a réussi un tour de force avec cette barre de son facilement logeable. La barre en elle-même est fine et raisonnablement large ; les enceintes surround sans fil sont légères et faciles à manipuler. Le caisson reste imposant, mais pas plus que ses concurrents. Et tous ces éléments reproduisent l’Atmos et le DTS:X d’une façon performante avec de véritables objets sonores, dans la verticalité.

L’ambiance globale dépend évidemment de la qualité de l’enregistrement : en IMAX Enhanced, on tutoie la perfection. À tout cela s’ajoute une hyper connectivité permettant de relier toutes sortes de sources et d’écouter de la musique dématérialisée de façon très simple grâce à AirPlay 2, Chromecast et DTS Play-Fi.

Une véritable réussite à laquelle nous ne ferons qu’une seule remarque : les timbres trop colorés de certains effets sonores, le revers du traitement du signal numérique de virtualisation

Philips Fidelio B97

9

La Fidelio B97 est une alternative sérieuse à un système Home Cinema classique. Elle arrive à créer une bulle sonore immersive rarement entendue avec une barre de son. Son excellente connectivité physique et ses multiples protocoles réseau la rendent très facile à vivre.

Les plus

  • Connectivité ultra-complète
  • Une vraie bulle immersive
  • Enceintes surround sur batterie ou à brancher
  • Compatibilité IMAX Enhanced
  • Prises HDMI 4K HDR10+/Dolby Vision

Les moins

  • Caisson de basse à dompter
  • Effets sonores parfois un peu métalliques

Films 9

Musique 8

Connectivité 10

Ergonomie 9

Finitions 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
4
Uss344
Sur la JBL les enceintes surround peuvent aussi être branché sur le courant électrique et les laisser en place contrairement à ce que dit l’article : petite erreur factuelle
Multiroom
Effectivement, je ne sais pas pourquoi j’avais retenu le contraire, surtout que j’avais bien pris en photo la prise USB des modules surround de la barre JBL 9.1. Merci de l’avoir remarqué, c’est maintenant corrigé dans le texte.
dante0891
Je ne m’attendais pas à un tel prix ^^" même si sur le papier j’aurais dû m’en douter.<br /> Mais elle donne envie
Uss344
J’avais acheté la jbl suite à votre article et pas déçu<br /> Merci
Jeje1974
J’ai acheté la Philips Fidélio il y a 3 semaines. Pleinement satisfait avec un excellent son. Seul hic, l’application Philips Sound fonctionne parfaitement bien alors que lorsque j’ouvre l’application PS Fine Tune, il ne trouve pas la barre de son… Bizarre !<br /> Merci à Clubic qui décrit fort bien la réalité !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pilote de drones ? Nous vous déconseillons d'acheter un Google Pixel 6
La 8K sur vos téléviseurs pour bientôt ? DVB publie les premières spécificités pour les tuners UHD 8K
L’armée française présente ses innovations technologiques ce week-end au Forum Innovation Défense
Le nouveau SoC MediaTek Pentonic 2000 est le premier processeur TV 7 nm à lire le 8K 120Hz
Samsung et Sony verront-ils leurs gammes de téléviseurs s'étoffer de modèles QD-OLED en 2022 ?
La Fnac brade le prix du casque Pro Gaming HyperX Cloud pour le Black Friday
L'intégralité des téléviseurs OLED 2021 de Panasonic supporte pleinement la 4K 120Hz VRR
Panasonic annonce les RZ-B210W, des True Wireless simples et colorés, pour une bonne expérience audio
Avis aux amateurs de cinéma, Sonos prend désormais en charge le DTS Digital Surround
Master & Dynamics MG20 : un casque gamer sans-fil et nomade par un spécialiste de l'audio luxueuse
Haut de page