Multi boot : les astuces pour Windows, Linux et Mac

Stéphane Ruscher Contributeur
16 janvier 2008 à 18h48
0

Second cas de figure : Installer Windows après Linux

Le second cas est un peu plus compliqué. La démarche à suivre est identique : réduire la taille de la partition Linux puis installer Windows XP sur l'espace libéré. Néanmoins, un détail plutôt gênant vient perturber la procédure : si Linux a la cohabitation facile et installe automatiquement un menu permettant de choisir le système d'exploitation au démarrage, Windows XP ne s'embarrasse pas de ces considérations et écrase systématiquement le MBR. Vos partitions Linux ne sont pas touchées, mais il est impossible d'amorcer le système.

Recommençons donc notre procédure. Lancez votre CD Gparted puis, une fois arrivé à l'écran principal, sélectionnez la partition que vous souhaitez réduire (si vous avez installé Ubuntu avec les paramètres par défaut, vous devez avoir une partition principale et une petite partition destinée au fichier d'échange).

012C000000735532-photo-gparted-live-cd.jpg


Une fois la partition redimensionnée, installez Windows XP. Au moment de choisir l'emplacement d'installation, sélectionnez « Utiliser l'espace non partitionné ». Vous remarquerez que les partitions Linux sont visibles. Elles ne seront pas touchées lors de l'installation de Windows.

012C000000735538-photo-windows-xp-installation.jpg
Installez Windows sur l'espace libéré par GParted


L'installation est réussie mais, comme prévu, il n'est plus possible de démarrer Linux car le gestionnaire d'amorçage Grub a disparu du MBR. Que faire ? Le réinstaller ! Pour cela, il faut lancer le Live CD Ubuntu. Une fois arrivé sur le bureau, ouvrez un terminal (Applications > Accessoires > Terminal) et saisissez la commande suivante :

sudo grub

Pour réinstaller Grub dans le secteur MBR, il faut alors saisir :

root (hd0,0)

setup (hd0)

(hd0,0) est l'emplacement généralement utilisé si vous avez installé Ubuntu avec les paramètres par défaut. Néanmoins, il se peut que Grub se trouve à un autre emplacement. Pour localiser cet emplacement, vous pouvez utiliser la commande suivante :

find /boot/grub/stage1

012C000000735554-photo-ubuntu-grub.jpg
Après avoir installé Windows XP, il faut restaurer le gestionnaire d'amorçage Grub


Quittez Grub en saisissant « quit ». Le gestionnaire d'amorçage Grub a été réinstallé, mais il faut encore ajouter Windows au menu de Grub pour pouvoir choisir un des deux systèmes au démarrage du PC. Redémarrez le PC sous Ubuntu (cette fois-ci sans Live CD). Ouvrez un nouveau terminal et saisissez cette fois sudo gedit /boot/grub/menu.lst. Cette commande permet d'éditer le menu de démarrage de Grub avec Gedit, un éditeur de texte intégré à Ubuntu.

012C000000735556-photo-ubuntu-gedit.jpg
Il faut ajouter Windows XP au menu de démarrage en éditant le fichier menu.lst


Le fichier menu.lst permet d'éditer ou d'ajouter des entrées au menu de démarrage et de configurer diverses options de celui-ci. Une entrée se compose notamment d'un nom (title) et d'un emplacement (root). En principe, l'emplacement de notre partition Windows est hd(0,1). Nous allons donc ajouter l'entrée suivante au menu. Vous pouvez la placer où vous souhaitez dans le fichier, par exemple à la fin

title Windows XP
root hd(0,1)
makeactive
chainloader +1


Avant de redémarrer, assurez-vous que la ligne hiddenmenu ne figure pas dans le fichier menu.lst. Si cette ligne est activée, le menu permettant de choisir le système d'exploitation à démarrer ne s'affiche pas par défaut. Effacez-la ou faites la précéder du caractère #, ce qui a pour effet de la transformer en commentaire. Redémarrez et vous pouvez désormais choisir Linux ou Windows au démarrage.

Avec Windows Vista

Sous Windows Vista, la démarche est un peu différente si vous avez installé Linux en premier. Du partitionnement du disque à la restauration de Grub, la méthode est exactement identique. Néanmoins, la chose se complique légèrement au moment de redémarrer, puisque rien n'y fait, Windows Vista demeure seul maître à bord une fois que vous l'avez installé. La solution est de passer par un utilitaire très pratique qui nous servira également dans un autre cas de figure, EasyBCD.

012C000000735742-photo-easybcd.jpg


Ce logiciel permet d'éditer le fichier BCD qui inclut les informations relatives à l'amorçage de Windows Vista, et notamment les différents systèmes que l'on peut lancer par un menu similaire à celui des gestionnaires Linux comme Grub. Si vous avez installé Windows Vista après Linux, le gestionnaire de ce dernier a logiquement été écrasé par Vista. Plutôt que de réinstaller Grub sur le MBR de la machine, nous allons modifier BCD pour y ajouter Linux.

Pour cela, ouvrez Easy BCD et choisissez l'option Add/Remove Entries, puis cliquez sur l'onglet Linux. Deux menus déroulants vous permettent de choisir le type de gestionnaire d'amorçage et l'emplacement de la partition Linux. Dans le cas d'Ubuntu, le gestionnaire d'amorçage est Grub, mais selon votre distribution, cela pourrait être LILO. Logiquement, en cliquant sur le menu déroulant Drive, votre partition doit apparaître. Cliquez alors sur Add Entry et le tour est joué. Lorsque vous redémarrez votre PC, un menu vous permet de choisir entre Windows Vista et Linux.

012C000000735744-photo-easybcd.jpg


Le cas contraire (installation de Linux après Windows Vista) ne semble pas poser de problème : installez Linux comme nous l'avons expliqué dans la partie précédente et le gestionnaire d'amorçage de Linux s'installe sur le MBR, détectant automatiquement Windows Vista que l'on peut choisir dans le menu.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top