Linux et Windows : la cohabitation facile

Par
le 03 février 2006 à 14:12
 0
Il n'y a pas que Windows dans la vie, comme vous avez pu vous en rendre compte dans notre article sur sur le passage de Windows à Mac OS X ou notre tour d'horizon des distributions Linux « Live CD ». Nous entamons ici un dossier un peu plus épineux : l'installation d'une vraie distribution Linux sur votre machine, aux côtés de Windows. Contrairement à Mac OS X qui nécessite l'utilisation d'un Macintosh, Linux tourne non seulement sur un PC lambda, mais peut en plus être installé aux côtés de Windows. Mieux encore, vous pouvez profiter de vos deux systèmes d'exploitation et partager vos fichiers de l'un à l'autre. Néanmoins, tout cela ne s'improvise pas, comme nous allons le voir dans ce guide d'installation. Entre la préparation de votre disque dur, les problèmes de compatibilité matérielle ou l'impossibilité de lire certains formats de fichiers, la route est parsemée d'embûches.

Des gnous, des manchots et des hommes



Avant toute chose, un petit rappel des faits s'impose pour les novices qui lisent un peu tout et n'importe quoi sur Linux et le logiciel libre. Comme le dit le Senor Tuxo : « le monde des logiciels se divise en deux catégories : les logiciels propriétaires et les logiciels libres ». Les logiciels propriétaires sont ceux que vous connaissez. Vous les achetez (vous pouvez en télécharger certains gratuitement) et l'éditeur vous autorise à les utiliser, mais pas forcément à les redistribuer, et encore moins à les modifier. Windows et Mac OS sont des systèmes propriétaires (quoique ce dernier comprend des éléments libres dans sa dernière version)

0000009600222988-photo-logo-windows.jpg
0000009600222989-photo.jpg

Windows et Mac OS, deux systèmes propriétaires


Les logiciels libres peuvent également être payants, contrairement aux idées reçues. En revanche, il est [possible de les redistribuer librement (à condition qu'ils ne contiennent pas de technologies propriétaires) et surtout, ils doivent être fournis avec leur code source, afin que l'utilisateur puisse les modifier à sa guise et faire profiter la communauté de ses améliorations.

Linux est un système d'exploitation libre. En fait de Linux, il faudrait plutôt parler de GNU/Linux puisque les systèmes que nous utilisons aujourd'hui sont issus de deux projets. Le système projet GNU (Gnu is Not Unix) a été créé par Richard STALLMAN, avec pour but de proposer un système d'exploitation inspiré d'Unix, fameux système propriétaire utilisé notamment dans les universités. Les composants du système ont peu à peu vu le jour, mais il lui manquait (lui manque toujours en fait) l'essentiel : un noyau. En attendant le noyau GNU qui est un peu l'Arlésienne du libre, le projet GNU a croisé le chemin d'une initiative similaire du Finlandais Linus Torvalds. Le système d'exploitation GNU a donc adopté le noyau Linux pour créer ce qu'on appelle un système d'exploitation GNU/Linux, ou plus couramment, « Linux », au risque de se faire taper sur les doigts par les puristes.

0000009600222990-photo-logo-gnu.jpg

GNU/Linux : le mariage du gnou et du manchot


Distribution de logiciels



Linux n'est donc pas un système d'exploitation comme les autres, mais cela va encore plus loin puisqu'il n'existe pas un seul système Linux, mais des dizaines, voire des centaines de variantes appelées « distributions ». Une distribution Linux est composée du système d'exploitation et de plusieurs logiciels, à vrai dire plusieurs centaines dans la plupart des cas : interfaces graphiques, outils bureautiques, navigateurs web, logiciels de retouche d'image, outils de développement, serveurs... Ces distributions forment un tout cohérent et peuvent être diffusées via différents canaux. Il en existe tellement qu'il faut bien faire un choix. Pour illustrer cet article, nous en avons choisi trois.

Dans la tradition de gratuité du logiciel libre, la plupart des distributions Linux sont disponibles au téléchargement sous forme d'images disque ISO à graver. Néanmoins, certains éditeurs de distributions, conscients de la nécessité de proposer Linux à un plus large public, proposent des packs payants, disponibles dans les grandes surfaces spécialisées. C'est le cas de (anciennement MandrakeSoft) et Suse. Ces distributions d'un genre particulier intègrent également des pilotes et des plug-ins propriétaires que les distributions 100 % libres et diffusées gratuitement ne peuvent pas inclure. Elles proposent un processus d'installation et une utilisation un peu moins complexe que d'autres, et ce, même si de plus en plus de distributions gratuites n'ont plus rien à envier aux « commerciales » sur le plan de la simplicité.

012C000000222993-photo-mandriva-desktop.jpg
012C000000222994-photo-suse-desktop.jpg

Mandriva Linux et Suse Linux : deux distributions vendues en packs payants


Parmi les distributions gratuites, Ubuntu est généralement recommandée aux utilisateurs novices. Ce système qui est devenu un vrai phénomène en l'espace d'un an est une version dérivée d'une autre distribution phare, mais réputée pour son installation complexe et ses mises à jour peu fréquentes : Debian. Ubuntu a comme principal avantage de se présenter sous la forme d'un seul CD et de ne proposer que le strict nécessaire (navigateur, suite bureautique...), les applications plus spécifiques étant disponibles au téléchargement. Bien que dérivée de Debian, Ubuntu est extrêmement simple à installer et propose une nouvelle version tous les six mois.

012C000000223014-photo-ubuntu.jpg

Ubuntu, la distribution Linux poids plume
Modifié le 18/09/2018 à 14h04
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Navigateur Internet

Brave, le navigateur open source basé sur Chromium, vient d’annoncer que son programme de « publicité à la demande » Brave Ads était désormais passé dans sa deuxième phase.
Le dispositif d’authentification est désormais un standard qui va être déployé dans l’ensemble des navigateurs et des systèmes d’exploitation. Il vise à remplacer à terme le bon vieux mot de passe.
Le navigateur internet va proposer d’échanger des jetons contre des offres promotionnelles disponibles chez différentes marques. Brave veut récompenser les utilisateurs affichant des publicités non intrusives.
28/02 | Brave
Les utilisateurs de Brave peuvent se réjouir : outre bloquer les publicités et autres scripts, protéger la vie privée et partager ses revenus publicitaires, le navigateur annonce également une consommation d’énergie réduite ainsi qu’une utilisation de mémoire bien moindre par rapport à Google Chrome.
20/02 | Brave
La fonction de refus du suivi publicitaire est jugée obsolète par le W3C. Les géants du web ont toujours ignoré cette initiative visant à protéger les données personnelles des internautes.
Brave vient de présenter via la dernière itération de Brave Dev, une version du navigateur pour les développeurs et les testeurs, son tout nouveau système de publicité numérique Brave Ads. Le navigateur open source entend partager avec ses utilisateurs les gains provenant des revenus publicitaires … à hauteur de 70 % !
16/01 | Brave
Fort de sa politique de respect de la vie privée et de son modèle économique novateur, Brave vient d’annoncer avoir dépassé les 5,5 millions d’utilisateurs actifs par mois durant l’année 2018.
10/01 | Brave
La fondation Mozilla dévoile la première version de son navigateur phare adaptée pour Windows 10 et les processeurs ARM.
Toujours en version beta, le système de récompense Brave Reward continue de s’améliorer et implémente dans sa dernière mise à jour plusieurs améliorations notables pour les créateurs de contenus ainsi que leurs contributeurs.
02/01 | Brave
Le constructeur chinois rentre dans la danse des navigateurs Internet maison. Avec Mint, Xiaomi espère bien se trouver une place de choix dans les smartphones d’entrée et de moyenne gamme qu’il produit.
Pensé pour protéger la vie privée de ses utilisateurs, le navigateur Brave se rapproche davantage de Chromium dans sa dernière mise à jour (0.57). Les extensions Google Chrome sont désormais compatibles.
11/12/2018 | Brave
Le navigateur web Brave veut que la Commission européenne ouvre une enquête et s’attaque aux pratiques anticoncurrentielles en matière de publicité en ligne, un marché qui pèse plusieurs dizaines de milliards d’euros en Europe.
10/12/2018 | Brave
Le moteur de recherche DuckDuckGo propose une étude complète démontrant que Google personnalise les résultats de recherche, même si l’utilisateur souhaite rester anonyme.
10/12/2018 | Services Google
Firefox Reality, le navigateur Internet dédié aux casques de réalité virtuelle, vient de recevoir sa première mise à jour d’importance, au menu de laquelle on trouve notamment le support des vidéos à 360°.
30/11/2018 | Casque VR
La nouvelle version 57 du navigateur web Opera est disponible. Il inclut notamment un tout nouveau moteur... et des recommandations Netflix.
29/11/2018 | Navigateur Internet
scroll top