Télécharger sans DRM : le tour des plates-formes

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
11 janvier 2007 à 18h07
0

Jamendo : de la musique libre et gratuite

Contrairement aux deux sites précédents, Jamendo se distingue par deux points qu'il convient de signaler immédiatement : tous les artistes présents sur ce service sont totalement inconnus du grand public, et leur musique diffusée gratuitement. De la musique gratuite et légale ? Sans que les auteurs ne se sentent spoliés par le retour à l'époque féodale ? C'est possible grâce aux Creative Commons, qui sont aux oeuvres culturelles ce que la GPL est au logiciel : une licence permettant la distribution et même la modification libre des oeuvres, conçue pour les auteurs souhaitant plus de souplesse par rapport aux règles fixées par les maisons de disques et les sociétés de gestion. Jamendo diffuse uniquement les oeuvres libres, sous licence Creative Commons ou sous d'autres licences comme Art Libre.

012C000000437713-photo-jamendo-accueil.jpg


Tarification et formats proposés

La tarification est des plus simples puisque vous pouvez télécharger tout le catalogue gratuitement. Cela signifie-t-il que les artistes présents sur Jamendo doivent vivre d'amour et d'eau fraiche ? Pas du tout, puisque tout est fait pour inciter l'utilisateur à effectuer un don à l'artiste dont il apprécie la musique. Une large part de la somme perçue ira directement dans sa poche. Il y'aura évidemment quelques grincheux pour pester contre ce système et se demander « pourquoi payer alors qu'on peut télécharger gratuitement ? ». A ceux ci, on peut répondre que libre ne signifie pas forcément gratuit, et que ce système de don semble transparent, sans que l'on vous harcèle pour le faire. Les titres proposés peuvent être téléchargés au choix en MP3 (environ 200 kbps) ou en Ogg Vorbis (q8, environ 300 kbps).

012C000000437714-photo-jamendo-formats.jpg


Catalogue

Parler du catalogue de Jamendo est assez délicat. Même en ayant parcouru le site pendant quelques semaines, et repéré quelques artistes aux productions tout à fait honorables, il faut bien avouer que les noms présents sur le site ne vous diront absolument rien et que si vous n'avez pas l'intention de découvrir des artistes totalement inconnus, vous pourrez passer votre chemin. Ceci dit, les styles représentés semblent très variés, et on peut prédire sans trop de difficultés que vous y trouverez certainement quelques titres à votre goût. La quantité de titres disponible n'a rien d'astronomique mais le site vient de dépasser la barre symbolique des 2000 albums en ligne.

000000C800437715-photo-jamendo-rock.jpg
000000C800437716-photo-jamendo-electro.jpg

Tous les genres musicaux sont représentés sur Jamendo


Interface

La force de Jamendo réside dans son interface en adéquation totale avec le catalogue présent car elle répond à un problème simple : puisque Jamendo propose de la musique gratuite créée par des artistes inconnus du public, cela peut être une merveilleuse occasion de se laisser guider par ses goûts musicaux, et de télécharger ou écouter sans se soucier de la moindre contrainte financière. Le site fonctionne donc de manière communautaire : les utilisateurs inscrits de Jamendo attribuent des « tags » aux albums afin de les classer dans un genre (ou même une expression qui pourrait résumer l'ambiance de l'album). L'interface du site est entièrement bâtie autour de ces tags, plus ou moins gros selon le nombre d'albums qui les caractérisent, à l'image de ce que fait Last.FM ou Flickr.

012C000000437717-photo-jamendo-les-tags.jpg


Une fois le tag sélectionné, on tombe sur une mosaïque plus traditionnelle de pochettes. Au survol d'une pochette, un menu déroulant apparaît, permettant de le télécharger, écouter, transmettre à un ami ou critiquer (si on est inscrit sur le site) en un clic. Cliquer sur une pochette envoie enfin à la page de l'album, sur laquelle on peut écouter chaque titre individuellement via un lecteur s'ouvrant dans une fenêtre pop-up, télécharger l'album, ou encore effectuer un don si cette option est activée par l'artiste.

000000C800437718-photo-jamendo-mosaique-d-albums.jpg
000000C800437719-photo-jamendo-page-d-un-album.jpg


Contenu éditiorial

Jamendo mettant l'accès sur l'aspect communautaire, il n'y a pas, à proprement parler, de contenu éditorial, par exemple des sélections thématiques de titres réalisés par une rédaction. Le contenu de Jamendo est celui de ses utilisateurs, très vivaces, et notamment les nombreuses critiques des albums présents. Les adeptes de Jamendo ne se gênent pas pour s'enflammer, en bien ou en mal, sur tel ou tel album, et cette profusion de commentaires aide à faire son choix, facilité il est vrai par le fait que la musique peut être téléchargée gratuitement. Cette approche 100% communautaire est judicieuse et contribue à faire de Jamendo un service sympathique basé sur la meilleure critique musicale au monde : le bouche à oreille. Et si rien ne vous plaît, vous pouvez toujours passer de l'autre côté tout aussi gratuitement et proposer votre propre musique !

012C000000437720-photo-jamendo-avis-des-utilisateurs.jpg


Services

Jamendo ne propose pas de gestionnaire de téléchargement à proprement parler, mais se base au contraire sur ces outils qui sont aux majors ce que le crucifix ou la gousse d'ail est aux vampires : les logiciels de P2P, ceux là même qui se trouvent dans le collimateur de la loi DADVSI. Ainsi, pour télécharger les albums proposés par Jamendo, et qui ne sont pas hébergés sur un serveur centralisé, il faudra passer par eMule ou par un client BitTorrent.


Autre particularité du site : le Jamplayer, un lecteur audio qui s'ouvre dans une fenêtre pop-up lorsque vous écoutez un morceau. Ce lecteur, à l'interface quelque peu empruntée à iTunes, permet également d'écouter les listes de lecture créées par les autres utilisateurs du site ou des listes créées en fonction des tags des albums, à la manière de ce que proposent les services de recommandation communautaires comme Last FM.

012C000000437721-photo-jamendo-lecteur.jpg


Enfin, le site propose un module intéressant de création d'un cadre contenant des liens vers l'écoute ou le téléchargement d'un album de Jamendo, à placer sur son site ou son blog. Quelques étapes permettent de choisir le format ou encore le thème de couleurs du bandeau et Jamendo génère le code que vous n'aurez plus qu'à copier dans votre page.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Test iPhone 12 mini : exactement le même... En plus petit
Un nouveau forfait mobile spécial Black Friday débarque chez Free 🔥
Le TOP des promos high-tech ce dimanche en attendant le Black Friday
Cinq mangas à lire sans modération, même hors confinement !
10 jeux bacs à sable et simulateurs de promenades pour explorer l'univers malgré le confinement
Test vélo électrique VanMoof S3 : une jolie réussite
Le smartphone POCO M3 est (déjà) en promo chez Amazon !
Test Creative Outlier Air V2 : des écouteurs toujours aussi bien pensés, à l’autonomie monstrueuse
La célèbre enceinte Ultimate Ears Megaboom à moins 46% ce week-end
Qu'est-ce qu'un spyware et comment s'en protéger avec un antivirus ?
Haut de page