Paint Shop Pro X3 / Photoshop Elements 8: Face à face

Stéphane Ruscher Contributeur
23 février 2010 à 18h21
0

Retouche et exportation

Quoi de neuf dans les fonctionnalités de retouche de Paint Shop Pro X3 ? Les versions précédentes apportaient des fonctionnalités « cosmétiques » qui prêtaient parfois à sourire (blanchiment des dents, bronzage de la peau, amincissement des formes...). La version X3 est plus « soft » sur ce point. Les principales nouveautés concernent la suppression d'objets dans l'image. Ainsi, on trouve un outil d'extraction d'objets permettant de détourer un sujet pour le copier et le réutiliser dans une autre image. Photoshop Elements 7 proposait une fonctionnalité similaire avec sa brosse de sélection, afin de pallier l'absence de détourage à la plume. Dans Paint Shop Pro X3, l'outil fonctionne via une boite de dialogue, donnant accès à plusieurs outils : un pinceau vert pour détourer l'objet et un outil de remplissage rouge pour sélectionner la zone à l'intérieur de ce contour. Une fois appliquée, l'extraction fait apparaître un fond transparent autour de l'objet sélectionné.

0190000002916824-photo-paint-shop-pro-x3-extracteur-d-objets.jpg


L'autre nouveauté en matière de retouche est semblable à l'outil de recomposition présent dans Photoshop Elements 8 pour rapprocher deux personnes éloignées sur la même photo : il s'agit de modifier la composition d'un cliché en supprimant certains éléments, ou en les préservant. Le fonctionnement est similaire à celui de Photoshop Elements : une brosse verte pour spécifier les zones à préserver, et une rouge pour spécifier celles à supprimer. Plusieurs boutons permettent alors de recomposer l'image en l'étirant en hauteur ou en largeur, ou en la contractant. Pour se débarrasser en un clic d'un élément, un bouton permet également de compresser automatiquement l'image en supprimant la zone spécifiée en rouge. Au final, on ne félicitera pas Corel pour avoir copié sur son voisin, mais son implémentation de cette technologie de recomposition s'en tire à peu près aussi bien que celle de Photoshop Elements 8 au niveau efficacité. En revanche, le logiciel d'Adobe propose un fonctionnement plus intuitif, sans passer par une boite de dialogue aux boutons moins immédiats.

0190000002916826-photo-paint-shop-pro-x3-recomposition.jpg


Le laboratoire express, inauguré dans la version X2, fait son retour avec quelques nouveaux outils permettant de régler la balance des couleurs, le mappage des tons ou encore la netteté. Accessible depuis un simple clic, celui-ci bascule l'interface vers un mode davantage tourné vers les réglages de l'image, ce qui s'avère assez pratique pour l'utilisateur cherchant à retoucher les caractéristiques de ses photos sans avoir à se plonger dans les palettes et autres boites de dialogue. On retrouve ainsi l'accès aux principaux réglages : luminosité/contraste, réglage des ombres et des hautes lumières, outil de clonage, ou encore les fameux outils de maquillage.

On notera enfin une nouveauté intéressante : la possibilité d'appliquer une série de retouches à une série de photos, en plus de la gestion des scripts déjà présente. Le logiciel capture automatiquement les opérations que vous effectuez sur une image, tant qu'il est ouvert. Vous pourrez alors capturer les modifications apportées à une image depuis l'organisateur et les appliquer à une ou plusieurs autres images.

0190000002916834-photo-paint-shop-pro-x3-labo-express.jpg


Gestion des calques

Paint Shop Pro propose une gestion des calques toujours aussi complète même si elle n'évolue pas dans cette version X3. Il est ainsi toujours possible de créer des calques « raster », des calques de réglages ou encore des calques de masque. Ceux-ci offrent un fonctionnement similaire à celui de Photoshop ou Photoshop Elements : les calques de réglage permettent d'appliquer une série de réglages sous forme de calques que l'on pourra combiner, cocher ou décocher pour modifier facilement les propriétés de l'image de manière non destructive. Les calques de masque sont l'équivalent des masques de fusion sous Photoshop. Précision importante si vous utilisez également Photoshop : Paint Shop Pro prend toujours en charge les fichiers PSD d'Adobe, mais les calques perdent leur style (ombres, lueurs, biseautage...) au passage.

0000012C02916828-photo-paint-shop-pro-x3-calques-r-glages.jpg
0000012C02916830-photo-paint-shop-pro-x3-calques-outils-d-art.jpg


Deux autres types de calques sont à noter : les calques vectoriels, qui contiennent des formes (rectangles, ovales, flèches...) et les calques « d'outil d'art », destinés aux brosses de peinture, un domaine ou Paint Shop Pro, sans proposer la complexité d'un Painter, offre tout de même un ensemble de brosses aux propriétés variées : peinture à l'huile, craie, fusain, couteau à palette... Les paramètres de ces brosses peuvent être finement réglés (taille ,épaisseur, forme, suivi, chargement...), tout comme la texture des calques d'outil d'art (papier gaufré, grain fin, hachures...). Dernier détail concernant les calques : Paint Shop Pro permet de les grouper dans des dossiers, chose impossible dans Photoshop Elements qui bride cette fonctionnalité par rapport à Photoshop.

Effets

Rien à signaler au niveau des effets : que ce soit pour les calques « raster » ou les formes vectorielles, Paint Shop Photo Pro X3 propose des options tout ce qu'il y a de plus classiques : ombre portées, ombres internes, lueurs, biseautage, estampage... Les effets s'appliquent facilement depuis les propriétés des calques, mais on regrettera peut-être une bibliothèque de styles de calques prédéfinis comme peut le proposer Photoshop Elements.

On ne s'étendra pas non plus sur les filtres, toujours présents et nombreux. On ne note rien de nouveau : les classiques sont là (flous, déformations, effets d'éclairage... ), et le module de vieillissement selon une chronologie des procédés (daguerréotype, albumine, cyanotopie) est toujours aussi sympathique même s'il s'agit davantage d'un simple gadget. Plus intéressant, même si là encore on ne constate pas d'évolution : le logiciel est toujours aussi riche en outils de correction des déformations : redressement, correction des distorsions concaves ou convexes, suppression des aberrations chromatiques, suppression du bruit ou encore traitement de la frange violette.

0190000002916832-photo-paint-shop-pro-x3-filtres.jpg


Exportation

Contrairement à Photoshop Elements, exclusivement réservé au grand public, Paint Shop Photo Pro surfe également sur les plates bandes de Photoshop, dont il intègre des options d'exportation assez proches, notamment au niveau de l'optimisation des images pour le web, ou la création d'images cliquables ou de découpage « en tranches » d'une maquette pour l'utiliser telle qu'elle dans une page HTML (à l'image de Photoshop, mais aussi de logiciels comme Fireworks).


Les exportations « grand public » de type calendrier, album photo, diaporama ou publication en ligne ne sont pas négligées pour autant. Un module externe, proposant une interface intuitive permet de réaliser différents types de créations : on peut ainsi créer des calendriers, des albums photo, des cartes ou des collages, pour ce qui est des impressions. Paint Shop Photo Project Creator propose aussi un module de création de diaporama là encore d'une simplicité confondante : en quelques clics, on choisit un thème de diaporama, les photos à ajouter et les quelques réglages (types et durée des transitions, ajout d'une bande-son...). Le diaporama peut être exporté sous forme de fichier vidéo, gravé sur DVD ou encore publié sur Facebook, Flickr ou YouTube. Le module d'exportation permet également la publication directe des photos sur Facebook ou Flickr. Bon point !

Notre avis :

Même si son évolution n'est, là encore, pas flagrante par rapport à la version X2, Paint Shop Photo Pro X3 représente toujours un excellent rapport qualité/prix : ses fonctionnalités très complètes sont toujours entachées par une interface vieillissante et sans doute plus rebutante pour un utilisateur lambda. Au final, le logiciel de Corel est peut être un compromis plus intéressant entre Photoshop Elements et Photoshop, ne souffrant pas des bridages volontaires du logiciel grand public d'Adobe.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top