Paint Shop Pro X3 / Photoshop Elements 8: Face à face

Stéphane Ruscher Contributeur
23 février 2010 à 18h21
0

Adobe Photoshop Elements 8 : retouche et exportation

Que propose Photoshop Elements 8 au niveau des outils de retouche ? La barre d'outils s'enrichit d'un nouvel élément : l'outil de recomposition. Celui-ci est accessible depuis un clic prolongé sur l'outil de recadrage. Il permet de réduire la largeur ou la hauteur d'une photo en rapprochant certains éléments, par exemple deux sujets éloignés. Pour cela, une brosse permet de les isoler : lors du redimensionnement manuel de la photo, ils resteront intacts. En pratique, l'outil fonctionne assez bien, mais il nécessitera des clichés à l'arrière-plan suffisamment homogène pour ne pas être trop déformé. Pour le reste, on retrouve les classiques des versions précédentes et notamment les brosses de sélection introduites dans la version 7. Celles-ci font partie des outils les plus efficaces du logiciel et permettent de pallier à l'absence de détourage « à la plume » pour la plupart des tâches dont le grand public aura besoin. Les amateurs de retouche « cosmétique » y trouveront également leur compte : on retrouve les deux types d'outils de correction (brosse de clonage classique ou brosse détectant automatiquement les tons environnants) et les outils, un peu gadget, de blanchiment des dents ou de transformation d'un ciel gris en ciel bleu. L'outil de correction des yeux rouges n'a pas bougé et reste efficace.

012C000002916366-photo-photoshop-elements-8-recomposition-avant.jpg
012C000002916368-photo-photoshop-elements-8-recomposition-apr-s.jpg


Les autres améliorations concernent la technologie « Photomerge », qui s'enrichit d'une nouvelle fonctionnalité : la fusion de plusieurs clichés à l'exposition différente (par exemple une réalisée sans flash et la seconde avec flash). Là, on est assez proche de la fusion HDR proposée par la version précédente de Paint Shop Photo Pro. On apprécie néanmoins toujours autant l'interface de Photomerge qui propose, en plus du mode automatique, un mode manuel. Celui-ci permet, grâce à une brosse, d'isoler facilement les éléments que l'on souhaite combiner. Les autres fonctionnalités Photomerge, déjà présentes dans les versions précédentes, permettent de supprimer un élément d'un cliché (un touriste qui n'aurait pas dû être là, par exemple), de réaliser des panoramas ou encore de combiner plusieurs prises pour réaliser une photo de groupe. Là encore, la qualité du résultat dépendra des clichés. Néanmoins, dans tous les cas, la simplicité d'exécution et l'efficacité répondent à l'appel.

0190000002916384-photo-photoshop-elements-8-photomerge-exposition.jpg


Terminons par les réglages de l'image. Ceux-ci peuvent être définis rapidement en mode... « Retouche rapide », ou de manière plus fine en mode « Retouche Standard », en passant par les calques de retouche. Les outils de retouche rapide gagnent des vignettes de prévisualisation dans la lignée de ce que propose iPhoto : une série de 3x3 vignettes permettant de prévisualiser l'effet de différents niveaux de réglage pour chaque paramètre : teinte, saturation, correction des hautes lumières... Pas indispensable, mais toujours bon à prendre. L'outil de correction des distorsions est, lui aussi, toujours de la partie et permet aux utilisateurs d'appareils compacts de corriger facilement leurs clichés grâce à une grille et une série de curseurs.

Gestion des calques

Qui dit retouche photo « complète » dit calques. Sur ce point, pas de changement : Photoshop Elements 8 reprend la gestion des calques de la version précédente. Outre les traditionnels calques « raster », on peut donc ajouter des calques de réglages, très pratiques puisqu'on peut ainsi tester des réglages (saturation, contraste, colorisation...) et les combiner et désactiver à sa guise. Enfin, les calques de remplissages permettent de créer un calque contenant un fond uni, un motif ou un dégradé. Les calques de remplissage et de réglage bénéficient d'un masque de fusion que l'on peut modifier afin d'exclure, par exemple, une zone de l'image à laquelle ne sera pas appliquée la modification. On devra d'ailleurs passer par ces calques pour créer un tel masque puisque, contrairement à Photoshop, la fonctionnalité n'est pas directement accessible On retrouve en outre la limitation agaçante des précédentes versions par rapport à Photoshop : il est impossible de grouper les calques. Certes, un utilisateur lambda n'aura pas à gérer autant de calques qu'un professionnel. Néanmoins, Paint Shop Pro offre cette possibilité.

012C000002916390-photo-photoshop-elements-8-calques-de-r-glages.jpg
012C000002916392-photo-photoshop-elements-8-calques-de-remplissage.jpg


Formes et effets

Photoshop Elements permet l'ajout de formes vectorielles en tous genres : rectangles, ellipses, polygones ou formes diverses et variées (flèches, cœurs, pictogrammes...) auxquelles il est facile d'appliquer de nombreux styles d'ombres, de contours ou d'estampage. Il en va de même pour n'importe quel calque : la bibliothèque d'effets est un peu touffue, mais assez complète. On regrettera tout de même une autre différence avec Photoshop : l'impossiblité d'accéder directement aux styles de calques sans passer par cette bibliothèque. C'est possible après coup, pour doser les effets déjà appliqués, mais pas initialement. Une fois appliqués, les effets peuvent être cochés et décochés et leurs paramètres réglés. Sur ce point, la version 8 n'offre aucun changement. On retrouve également les brosses dynamiques permettant d'appliquer des effets à une partie de l'image, détourée automatiquement. Bien entendu, Photoshop Elements propose, comme ses prédécesseurs, une batterie de filtres : effets esthétiques, flous, pixellisation, textures... Ceux-ci bénéficient toujours d'une interface permettant de les prévisualiser, de les empiler et de les cocher/décocher facilement. Pas de changement ici...

0190000002916418-photo-photoshop-elements-8-formes.jpg


Exportation et partage

En ce qui concerne les options de partage, rien de neuf : le logiciel propose toujours de nombreux modèles d'albums et de collages de photo, la création de jaquettes de CD ou encore de diaporamas animés dont on peut modifier les transitions entre chaque diapositive. Celui-ci peut être exporté au format WMV ou VCD, sous forme de document PDF, ou encore visionné depuis Windows Media Center. En revanche, on déplorera que les options de sauvegarde sur DVD ou Blu-ray soient réservées aux utilisateurs du bundle Photoshop/Premiere Elements, d'autant plus que les options sont présentes dans le menu, ce qui induit l'utilisateur en erreur.

0190000002916420-photo-photoshop-elements-8-diaporama.jpg


Les options de partage en ligne sont en revanche assez limitées : le logiciel gère évidemment le service Photoshop Showcase, et on pourra en outre uploader ses clichés vers un serveur FTP. On a aussi droit à la publication de photos sur Kodak Easyshare... mais quid de Facebook, Flickr ou Picasa ?

On terminera avec l'exportation pour le web : Photoshop Elements bénéficie toujours du module d'exportation de son grand frère, permettant d'optimiser les images pour le web aux petits oignons. En revanche, la version grand public du logiciel d'Adobe ne propose pas de fonctionnalité de découpage d'une maquette pour le web, contrairement à Photoshop CS.

Notre avis :

Photoshop Elements 8 reste dans la continuité des versions précédentes : quelques améliorations plutôt bien vues, notamment au niveau de l'organiseur, de nouvelles fonctionnalités « magiques » qui s'avèrent assez efficaces (même si comme d'habitude, on est loin des résultats obtenus avec les fichiers test fournis par Adobe), mais rien qui rend cette version 8 totalement indispensable aux utilisateurs de la version 7. Pour les nouveaux venus, en revanche, PSe reste un logiciel de retouche d'excellente qualité, plus complet que jamais, et à l'interface plus abordable que celle de Paint Shop Pro, car destinée uniquement au grand public.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top