La Chine veut son GitHub indépendant, elle lance Gitee

26 août 2020 à 14h10
17

Le projet est soutenu par le gouvernement chinois et un consortium d'universités et d'entreprises chinoises, dont Huawei.

La Chine poursuit ses efforts visant à garantir son indépendance technologique, sur fond de crise politique et économique avec les États-Unis.

Le gouvernement chinois soutient Gitee pour développer son indépendance technologique

Après la création d'applications web et mobiles alternatives aux services proposés par les GAFAM, le gouvernement chinois promeut Gitee, une plateforme similaire à GitHub pour héberger et gérer des développements de logiciels.

Actif depuis sept ans, Gitee compte aujourd'hui cinq millions de développeurs enregistrés et 10 millions de projets publiés en open source.

Les officiels chinois ont choisi Gitee pour bâtir une « plateforme indépendante d’hébergement de code open source en Chine ». Cette décision intervient alors que Microsoft, propriétaire de GitHub depuis son rachat en 2018, a coupé les accès des utilisateurs résidant dans les pays sanctionnés par les États-Unis comme l'Iran, la Syrie ou la Crimée.

Une initiative à long terme qui devra convaincre les développeurs chinois

Le projet est placé sous la supervision de l'Open Source China, un consortium basé à Shenzhen. De nombreuses universités chinoises sont partenaires du projet ainsi qu'une dizaine d'entreprises dont Huawei, qui connait des difficultés depuis plus d'un an et son bannissement décrété par Donald Trump.

« Si la Chine ne dispose pas de sa propre communauté open source pour maintenir et gérer les codes sources, notre industrie nationale du logiciel sera très vulnérable à des facteurs incontrôlables », a d'ailleurs déclaré Wang Chenglu, Président de Huawei, lors d'un événement organisé peu après la décision de Microsoft.

GitHub reste accessible en Chine. Le site est toujours la plateforme d'hébergement de projets la plus populaire au monde avec 31 millions de développeurs enregistrés pour plus de 100 millions de projets publiés. Reste à savoir désormais si les utilisateurs chinois entendront les arguments nationalistes du gouvernement et migreront dans les prochaines années vers Gitee.

Le président de l'Open Source China sait que la tâche sera longue, mais ne baisse pas les bras pour autant : « Un écosystème open source ne peut pas être construit du jour au lendemain. C'est un processus qui consiste à construire une tour avec du sable. Nous avons confiance dans le pouvoir d'innovation des développeurs chinois. Nous croyons également en notre persévérance et en notre force de travail ».

Source : TechCrunch

Modifié le 26/08/2020 à 14h23
17
18
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'adoption de Firefox en chute de 85%
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
Annoncée lors du Battery Day, la Tesla Model S Plaid aura jusqu'à 840 km d'autonomie
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top