Fin du match ? Les fondateurs de Tinder obtiennent 441 millions de dollars pour arrêter de se plaindre contre Match

03 décembre 2021 à 16h45
2
Tinder

C'est la fin de la bataille entre les cofondateurs de Tinder et le groupe Match, propriétaire du site de rencontre.

Ce dernier, spécialisé dans les applications de rencontre , versera 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder, qui estimaient avoir été lésés de plusieurs milliards de dollars.

Les fondateurs de Tinder repartent avec 441 millions de dollars

Fin du match. D’après un document déposé ce mercredi 1er décembre auprès du régulateur américain des marchés, la SEC, les fondateurs de Tinder vont obtenir réparation. Le groupe Match, actuel propriétaire de l’application de rencontre, va verser 441 millions de dollars aux 10 anciens employés ayant porté plainte. En échange, ils devront mettre un terme à toutes les actions engagées en justice. 

Le procès a débuté il y a deux semaines. Le multimilliardaire Barry Diller, président du conglomérat américain IAC, avait notamment témoigné sous serment devant la justice américaine pour se défendre face aux accusations portées à son encontre par six des fondateurs de Tinder, dont les créateurs de la plateforme, Sean Rad, Justin Mateen et Jonathan Badeen, et d’anciens employés comme Rosette Pambakian, vice-présidente du marketing et communication.

Ils réclamaient plusieurs milliards

En 2018, les fondateurs de l’application et quelques anciens employés avaient saisi la justice de l’État de New York en accusant Match et sa maison mère de l’époque, IAC, d’avoir intentionnellement sous-estimé la valeur de l’entreprise au moment de déterminer la quantité de stocks-options à leur attribuer. Les dirigeants de l’actionnaire principal de Tinder avaient également supprimé plusieurs fenêtres prévues pour revaloriser leurs stock-options jusqu’en 2021 afin de prendre en compte la croissance de l’entreprise. 

Les créateurs avaient estimé que le groupe incriminé s’était appuyé sur de faux chiffres afin d'aboutir à une valorisation de trois milliards de dollars, alors que Tinder en valait en réalité quatre fois plus. Leurs stock-options portant sur environ 20 % des titres de Tinder, les fondateurs et leurs premiers collaborateurs estimaient avoir été lésés de deux milliards de dollars. Ils n'en récupèreront finalement que quelques millions. 

Tinder
  • L’application la plus peuplée en utilisateurs
  • Une partie gratuite... mais limitée
  • Simple d’utilisation

Avec une interface et des services simples d’utilisation, Tinder a été le premier acteur d’importance dans le domaine des applications mobiles dédiées aux rencontres interpersonnelles, et reste aujourd’hui le service le plus populaire. Véritable phénomène de société, il a participé à implanter des termes comme « Like » ou « Swipe », lesquels sont désormais repris par de nombreuses autres applications du même genre.

Tinder bénéficie par ailleurs du plus grand nombre d’utilisateurs, un avantage par rapport à la concurrence qui peut néanmoins être considéré comme un défaut par certains utilisateurs. L'application reste une valeur sûre et pas encore égalée sur ce marché.

Avec une interface et des services simples d’utilisation, Tinder a été le premier acteur d’importance dans le domaine des applications mobiles dédiées aux rencontres interpersonnelles, et reste aujourd’hui le service le plus populaire. Véritable phénomène de société, il a participé à implanter des termes comme « Like » ou « Swipe », lesquels sont désormais repris par de nombreuses autres applications du même genre.

Tinder bénéficie par ailleurs du plus grand nombre d’utilisateurs, un avantage par rapport à la concurrence qui peut néanmoins être considéré comme un défaut par certains utilisateurs. L'application reste une valeur sûre et pas encore égalée sur ce marché.

Source : Le Figaro

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
norwy
Ça rappelle Facebook conçu par les frères Vinklevoss et habilement approprié par le Zuck, même si ce n’est pas tout à fait la même histoire…<br /> Ils sont reparti avec une paille en dédommagement (65 millions de dollars dont 45 en actions Facebook).
SPH
«&nbsp;va verser 441 millions de dollars aux 10 anciens employés ayant porté plainte&nbsp;»<br /> Ca fait 44 millions chacun. Moi, j’accepte tout de suite…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Apple : un correctif de bugs
Trois ans de mises à jour suffisent-ils ? Google laisse déjà tomber son Pixel 3
L'iPhone 13 porte Apple en Chine, désormais numéro 1 des ventes de smartphones
Un nouveau smartphone OPPO apparait sur Geekbench, Reno 7 ou Find X5 Lite sous Dimensity 900 ?
Découvrez les Redmi Note 11 Pro et Redmi Note 11 Pro 5G
Les Redmi Note 11 et Redmi Note 11S s'avancent et frappent fort sur l'entrée de gamme
Samsung annonce son Unpacked 2022 et l'arrivée du Galaxy S22
Huawei P50 Pocket : le concurrent du Samsung Galaxy Z Flip 3 arrive en Europe
Huawei Watch GT Runner : une montre sous HarmonyOS qui vous donne envie de faire du sport
Le Huawei P50 Pro débarque en Europe, sans 5G et sans services Google
Haut de page