Tiktok, qui avait vendu des données perso à des annonceurs, débourse 92 millions de dollars pour mettre fin aux poursuites

27 février 2021 à 10h40
12
© Ascannio / Shutterstock.com

Le réseau social de partage de vidéos TikTok a mis fin à un recours collectif en passant à la caisse.

Engluée dans un conflit judiciaire aux États-Unis, TikTok a accepté de payer 92 millions de dollars pour mettre fin à ce dernier. La filiale de ByteDance faisait l'objet d'un recours collectif outre-Atlantique, où des dizaines de plaignants lui reprochaient d'avoir récolté leurs données personnelles et de les avoir partagées avec des tiers, sans recueillir leur consentement.

Des dizaines de millions d'utilisateurs américains concernés

L'affaire est plutôt rocambolesque. Si l'on en croit la demande officielle d'approbation du règlement conclu entre les différentes parties, le dossier concernerait environ 89 millions d'utilisateurs de TikTok aux États-Unis, qui auraient tous été abusés dans le traitement de leurs informations personnelles.

Concrètement, les données personnelles des utilisateurs américains auraient été suivies, recueillies, puis vendues à des annonceurs, en contradiction totale avec la loi fédérale américaine et celle de l'État fédéré de l'Illinois, qui a reçu la plainte, le tout en manipulant le code source de l'application, de sorte que la fraude puisse être masquée.

L'information qui a le plus scandalisé les plaignants est que certaines des données auraient été exploitées et réutilisées par des tiers directement basés en Chine, où est née l'application fétiche des jeunes.

TikTok s'engage à réduire au minimum la collecte de données des utilisateurs américains

Alors pourquoi la justice américaine a préféré un accord amiable avec TikTok plutôt qu'une instruction puis une condamnation qui, certes, aurait été plus longue ? « Premièrement, il fournit une compensation aux utilisateurs de TikTok, mais tout aussi important, il garantit que TikTok respectera la vie privée de ses utilisateurs à l'avenir », a réagi une avocate de l'entreprise chinoise.

Sur ces 21 poursuites fédérales, qui résultent d'une déjà longue bataille judiciaire d'un an, de nombreuses étaient déposées au nom de mineurs qui, au travers de leurs parents, affirmaient avoir été victimes d'un vol de leurs données et avoir clairement pu être identifiés par TikTok.

TikTok a préféré éteindre l'incendie en passant à la caisse et en livrant des garanties pour se mettre en conformité avec les lois sur la confidentialité et la fraude informatique locales, qui exigeaient notamment que les entreprises issues du secteur des nouvelles technologies reçoivent un consentement écrit avant de collecter les données personnelles d'une personne, ce qui en l'occurrence n'était pas le cas. TikTok aurait également transmis, sans consentement toujours, des informations à certaines entreprises comme Facebook et Google. « Le plaisir léger de l'application TikTok a un coût élevé », ont même écrit les avocats des nombreux plaignants à ce sujet.

L'inquiétude était extrême donc s'agissant notamment des personnes qui avaient accès, depuis l'empire du Milieu, aux données des citoyens américains. Un sujet toujours aussi sensible outre-Atlantique, et ce peu importe le président en place.

Désormais, TikTok n'enregistrera plus de données biométriques (y compris faciales) provenant des utilisateurs américains, et ne relèvera plus la géolocalisation de ces derniers.

Source : NPR

Modifié le 01/03/2021 à 08h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
11
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test de It Takes Two : il en faut deux pour être heureux
Raspberry Pi : notre top 10 des projets les plus insolites
Age of Empires IV sortira a l’automne et dévoile du gameplay
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Accusé d'ambiance toxique depuis 3 ans, Quantic Dream annonce gagner ses procès
Les serveurs de GitHub piratés pour du minage de crypto, l'entreprise enquête
Test Huawei freebuds 4i : les True Wireless ANC abordables gagnent encore en puissance
Les téléviseurs LG enroulables sont désormais disponibles en précommande
Destroy All Humans! se posera sur Nintendo Switch en juin
Haut de page