Football en streaming : beIN SPORTS obtient le blocage de dizaines de sites illégaux

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 26 janvier 2022 à 17h35
© Pixabay
© Pixabay

La chaîne beIN SPORTS France a obtenu gain de cause auprès de la justice en parvenant à faire bloquer divers sites et adresses pirates qu'elle avait identifiés.

Un petit pas contre le piratage, mais un grand pas pour beIN SPORTS. La chaîne de télévision, qui se bat depuis plusieurs années contre la diffusion illégale de contenus sportifs en ligne, a remporté une grande victoire jeudi dernier, officiellement relayée par le diffuseur ce mercredi. Le tribunal judiciaire de Paris a en effet rendu une décision inédite en faisant bloquer plusieurs adresses et sites internet frauduleux.

La super-autorité, l'ARCOM, marque ses premiers points contre le piratage

Le moins que l'on puisse dire, c'est que beIN SPORTS a parfaitement utilisé le nouvel arsenal mis à la disposition des diffuseurs par la nouvelle Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, l'ARCOM, née de la fusion du CSA et de l'Hadopi.

Cette dernière, désormais compétente en la matière, a permis le déploiement d'un nouveau mécanisme visant à combattre les diffusions illégales de contenus, qui consiste notamment à rapprocher très rapidement les ayants droit des acteurs susceptibles de bloquer les services pirates.

Car l'urgence motivait beIN SPORTS. La Coupe d'Afrique des Nations (CAN) est actuellement diffusée sur les antennes du groupe beIN, en intégralité et en exclusivité d'ailleurs, ce qui a mis le diffuseur dans l'embarras lorsqu'il a découvert tous les canaux pirates qui relayaient gratuitement et sans autorisation les rencontres de la compétition.

Une décision qui fait jurisprudence

Le tribunal judiciaire de Paris a donc rapidement accédé à la demande de beIN SPORTS, pour ce qui constitue la première décision de justice demandant le blocage d'adresses et sites frauduleux, tous identifiés par la chaîne. La décision, qui fait jurisprudence, octroie pleinement à l'ARCOM le pouvoir de demander aux fournisseurs d'accès à internet le blocage de tout site identifié à compter de la décision qui retransmettrait en streaming ou en IPTV la compétition.

Les fournisseurs d'accès à internet ont bien procédé au blocage de ces derniers, aujourd'hui inaccessibles aux spectateurs. Caroline Guenneteau, secrétaire générale adjointe de beIN MEDIA GROUP, salue une décision qui « acte de façon concrète l’entrée en vigueur du nouveau dispositif légal visant à simplifier et à accélérer le blocage et l’inaccessibilité aux sites et/ou adresses frauduleux ».

« L’objectif désormais sera de déterminer en concertation avec toutes les parties prenantes et l’ARCOM les modalités nous permettant d’optimiser dès les prochaines semaines les délais d’application des mesures de blocage des sites identifiés et des éventuels sites miroirs », ajoute-t-elle. Rien qu'en 2019, le piratage des contenus sportifs et audiovisuels aurait coûté plus d'un milliard d'euros aux diffuseurs.

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
philou44300

A voir pour l’efficacité du blocage et s’il ne peut pas être détourné (DNS?).

AlexLex14

Vu que le blocage provient des FAI, le DNS public peut-être un moyen de contourner en effet…

wackyseb

TROP cher = Piratage
Z’ont toujours pas compris que le problème c’est eux !!!

LeToi

Quels sites ? Et pas de poursuites pour l’instant, juste un blocage ?

alsaco67

Quand un bien ou un service est « trop cher » , on s’en passe, on ne le vole pas !!

Bein, Canal, RMC sport , Eurosport etc payent des fortunes le droit de diffuser des matchs. Ces chaines vivent de la publicité et des abonnements sachant que plus il y a d’abonnés, plus les pages publicitaires sont rémunératrices.
Vous croyez une seconde que si ces chaines n’ont plus d’abonnés, les matchs seraient encore diffusés ?
Trop cher pour payer un service et en même temps, se payer des clopes , bibine ou téléphone à 120O euros, c’est pas « cher » …

alsaco67

Dans un Etat de Droit, voler est un délit et la sanction est pénale.

Si vous souhaitez vivre dans une anarchie, et pas une démocratie, vous devez trouver normal que demain, on vole votre voiture, enlève vos enfants, viol votre épouse etc …

Proutie66

Quand quelqu’un associe la comparaison d’un visionnage d’un match « illégalement », à un viol de son épouse, cela décrédibilise tous ses propos.
Peut être était-ce ton objectif, mais si ce n’est pas le cas, tâche de t’en souvenir la prochaine fois…

wackyseb

Pas concerné, je ne regarde pas le foot.
J’espère justement que les matchs ne soient plus jamais diffusés et même que ce sport disparaisse.
Sinon je ne bois pas une goutte d’alcool et je ne suis pas encore prêt pour un smartphone à plus de 700€. Ce qui est déjà beaucoup

papem

Par contre l’évaluation des préjudices est une bonne blague… Ceux qui piratent ne s’abonneront pas en cas de coupure, les montants de perte annoncés sont une chimère.

epodotcom

Déjà faut revoir la définition de l’anarchie en politique… ensuite, tu as vu où qu’on est en démocratie?? tout le monde sait, et c’est même reconnu par grand nombre de politiques aujourd’hui, que nous sommes en Oligarchie … Dernière chose, je voudrais sincèrement savoir si cela augmentera leur nombre d’abonnés ou pas, ce dont je doute fortement.