Canal+ attaque à nouveau Google, Cisco et Cloudflare pour qu'ils bloquent les sites pirates d'IPTV

05 juin 2024 à 12h32
21
Canal+ ne lâche pas l'affaire et compte bien être la seule chaîne à diffuser de la F1 © uslatar / Shutterstock
Canal+ ne lâche pas l'affaire et compte bien être la seule chaîne à diffuser de la F1 © uslatar / Shutterstock

Déterminée à protéger ses droits de diffusion, notamment pour le championnat du monde de Formule 1, Canal+ poursuit son offensive contre le piratage. Cette fois, la chaîne cryptée s'attaque à trois géants du DNS alternatif, Google, Cisco et Cloudflare, afin qu'ils bloquent l'accès à des sites diffusant illégalement des contenus sportifs.

Même joueur joue encore. C'est une dure lutte que celle menée par Canal+ contre le piratage de ses programmes sportifs. Galvanisée par ses récentes victoires devant la justice pour faire bloquer des sites pirates diffusant sans autorisation la Ligue des Champions, la Premier League anglaise et le Top 14 de rugby, la chaîne payante repart au front.

Cette fois, elle vise à protéger le juteux filon que représente la retransmission du prestigieux championnat du monde de Formule 1, suivi par plus d'un million de téléspectateurs chaque année. Dans cette optique, Canal+ a assigné en justice les géants Google, Cisco et Cloudflare, incontournables fournisseurs de DNS alternatifs permettant de contourner les blocages déjà en vigueur.

Meilleure plateforme de streaming, le comparatif en 2024
A découvrir
Meilleure plateforme de streaming, le comparatif en 2024
28 mai 2024 à 08:47
Comparatifs services

Un nouvel angle d'attaque pour assécher les dérivatifs du piratage

Si Canal+ s'attaque frontalement à ces mastodontes de l'Internet, c'est que les méthodes classiques de lutte contre la diffusion illégale de contenus ont atteint leurs limites. En effet, le simple blocage des sites pirates par les fournisseurs d'accès à Internet ne suffit plus, malgré les actions de la justice. De nombreux tutoriels expliquent comment se rabattre sur des serveurs DNS alternatifs pour continuer d'accéder aux flux illégaux. Résultat, 5 % des Français ont encore recours au piratage pour regarder la télévision.

C'est pourquoi la chaîne cryptée a décidé de s'attaquer à la source de cette navigation détournée. En s'appuyant sur l'article L333-10 du Code du sport, elle réclame que Google, Cloudflare et Cisco modifient leurs serveurs DNS dans un délai de 3 jours pour empêcher l'accès à une quinzaine de noms de domaine comme futbolenvivo.ru, centralareana.live, crvsport.ru, livetv.lol, ou encore streameast.buffstream.io.

Cette injonction est aussi inédite que déterminante, puisqu'une décision favorable, attendue en juillet, marquerait un tournant majeur. Elle impliquerait que ces géants mondiaux de l'Internet intègrent un nouveau maillon dans la chaîne de blocage du piratage.

Canal+ tient à ses droits exclusifs sur la diffusion des championnats de Formule 1 © Michael Potts F1 / Shutterstock
Canal+ tient à ses droits exclusifs sur la diffusion des championnats de Formule 1 © Michael Potts F1 / Shutterstock

Les précédents ouvrant la voie à ce nouveau front juridique

Cette attaque frontale de Canal+ contre les principaux fournisseurs de DNS alternatifs n'est pas un cas isolé. Elle s'inscrit dans la stratégie offensive du groupe pour défendre l'exclusivité de ses droits de diffusion sur les compétitions sportives phares.

Dès décembre 2023, Canal+ avait en effet assigné Google, Cisco et Cloudflare devant la justice pour faire cesser la diffusion illégale de matchs de Ligue des Champions et de Premier League sur certains sites. Une première victoire avait alors contraint ces entreprises à bloquer l'accès aux URL litigieuses.

Fort de ce succès, le groupe avait remis le couvert en mai 2024 en actionnant à nouveau la justice pour protéger la retransmission du Top 14 de rugby. Une trentaine de sites ont ainsi été bloqués jusqu'à la fin de la compétition le 29 juin.

Désormais, c'est au tour du championnat de Formule 1 d'être protégé par cette nouvelle arme juridique. C'est là un enjeu de taille pour Canal+, qui ne peut se permettre de laisser prospérer le piratage sur cet événement populaire rassemblant plus d'un million de fans chaque année.

Canal+
  • Des films récents en première diffusion.
  • Apple TV+ intégré.
  • Des formules avec Netflix, OCS, Paramount+ et Disney+.

Le groupe français Canal+ diffuse ses contenus via le service de SVoD MyCanal. Ce dernier propose un large choix de séries, films, documentaires, etc. Ses fonctionnalités sont variées : multi-live, recommandations, partage d'opinions, grille TV, liste de favoris, téléchargement de vidéos et bien d'autres. Canal+ est disponible en ligne et sur une grande variété de dispositifs (ordinateur, tablette, smartphone, consoles, Smart TV, etc.)

Le groupe français Canal+ diffuse ses contenus via le service de SVoD MyCanal. Ce dernier propose un large choix de séries, films, documentaires, etc. Ses fonctionnalités sont variées : multi-live, recommandations, partage d'opinions, grille TV, liste de favoris, téléchargement de vidéos et bien d'autres. Canal+ est disponible en ligne et sur une grande variété de dispositifs (ordinateur, tablette, smartphone, consoles, Smart TV, etc.)

Source : L'Informé

Mélina LOUPIA

Modératrice, contributrice et community manager pour le regretté OVNI Le Post, puis journaliste société spécialisée dans la parentalité et la psychologie notamment sur Le HuffPost, l'univers du Web, d...

Lire d'autres articles

Modératrice, contributrice et community manager pour le regretté OVNI Le Post, puis journaliste société spécialisée dans la parentalité et la psychologie notamment sur Le HuffPost, l'univers du Web, des réseaux, des machines connectées et de tout ce qui s'écrit sur Internet s'inscrit dans le champ de mes sujets préférés.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (21)

zztop69
MHC
Bataille perdue d’avance car au final, le fournisseur du service IPTV finira par fournir son propre serveur DNS alternatif… Et des serveurs DNS alternatifs il y en … comment dire … des milliers…
OliverS
Sans compter que faire appliquer cette décision qui ne concerne que la France par un google qui fournit un DNS au monde entier ne tient pas la route. Car sous prétexte de protéger ses droits en France, C+ va couper le reste du monde l’accès à ces sites… Pas de proportionnalité au final.
PEPSIMAX
Concernant la Ligue des champions CBS sports aux USA passe gratuitement la meilleure affiche pour les americains. Par exemple. Je dis cela je dis rien Et en plus tu as les très bon commentaires US qui valent ceux de Canal sans problème. En fait les choses sont bien plus compliquées que le DNS. Bien sûr on on ne trouvera pas la ligue 1 ni le championnat de Rugby. Mais pour le sport international on peut toujours trouver une chaine étrangère qui va passer du sport. Alors pour la F1 que je ne regarde pas je pense qu’avec un peu de recherche… En plus de plus de gens se passent des liens de flux par messagerie et là cela se complique vraiment.
Keepah
moi qui paye canal+ ca me donne envie de pirater
PEPSIMAX
La Rochelle / Toulouse n’est dispo qu’en France que je sache…
MattS32
OliverS:<br /> Sans compter que faire appliquer cette décision qui ne concerne que la France par un google qui fournit un DNS au monde entier ne tient pas la route. Car sous prétexte de protéger ses droits en France, C+ va couper le reste du monde l’accès à ces sites… Pas de proportionnalité au final.<br /> Sur ce point, pas nécessairement. Google fournit bien son service dans le monde entier, mais bien que l’IP de ses serveurs DNS soit la même pour tout le monde, ils ont des serveurs locaux (sinon ça serait très lent, une requête DNS vers un serveur aux USA, tu aurais environ de l’ordre de 100ms de temps de réponse).<br /> Donc on pourrait très bien imposer à Google de filtrer certaines réponses sur ses serveurs DNS localisés en France (il y en a à Paris et Marseille).<br /> image763×446 47.8 KB<br /> Ça aurait sans doute un peu d’effet de bord sur des voisins (y a des chances qu’une partie des utilisateurs de Google DNS dans des pays proches de la France passent parfois par les serveurs français), mais d’un point de vue juridique ça ne serait pas forcément un problème (dans la mesure où le serveur est en France).<br /> Après, Google pourrait dans ce cas facilement stopper son serveur français…
MHC
https://public-dns.info/<br /> All the public nameservers<br /> This database contains public DNS Servers that are reachable by IPv4 or IPv6. Currently there are 62.790 Nameservers from 193 countries in the database.<br /> 62.790 … Je leur souhaite bien du courage ^^
nikon561
etant donné que google (par exemple) fournis un DNS GLOBAL MONDIAL, comment une decision francaise pourrait s’imposer mondialement, en coupant l’acces a des site qui, autant qu’on le sache, sont LEGAUX dans d’autres pays?
Nmut
Il y a quand même des règles internationnales sur le copyright.<br /> Après tout dépend d’ou provient le signal d’origine. Si c’est du streaming d’un flux C+, ça n’est légal dans aucun pays. Si c’est de streaming d’un flux public, il doit effectivement y avoir des cas ou c’est légal, mais vu la raideur des ayants droits, ça m’étonnerait un peu quand même avec des contrats de diffusion qui doivent être blindés de clauses restrictives…<br /> D’ailleurs, je verrais même bien C+ être attaqué par Liberty Media pour mesures tecnhinques insufisantes si leur propre flux se balade sur des sites de piratage!
soaf78
Il existe des pays où le copyright n’est qu’un vague concept et où les autorités ont d’autres trucs à penser que la diffusion de la formule 1.<br /> Sinon les gens qui savent jouer avec leur dns, savent aussi installer un vpn…
Gandalf67
Et au pire, le site donnera ses ip’s directes pour le streaming, qui changerot régulièrement, et terminé de toute façon… au pire ça écrèmera encore 1 ou 2% des 5…
Nmut
Certes.<br /> Mais de toute façon, il n’y a absolument aucun moyen de bloquer le piratage d’œuvres (tout comme le piratage tout court d’ailleurs).<br /> Le but c’est surtout de minimiser le problème et le coût des contre-mesures, à la fois en limitant la quantité de «&nbsp;fuites&nbsp;» et en prenant des mesures les moins couteuses possibles…
Joeee
nikon561:<br /> etant donné que google (par exemple) fournis un DNS GLOBAL MONDIAL,<br /> Via les serveurs DNS locaux comme l’a bien expliqué @MattS32 <br /> Commentaires : Canal+ attaque à nouveau Google, Cisco et Cloudflare pour qu'ils bloquent les sites pirates d'IPTV Débat sur l'actu<br /> Sur ce point, pas nécessairement. Google fournit bien son service dans le monde entier, mais bien que l’IP de ses serveurs DNS soit la même pour tout le monde, ils ont des serveurs locaux (sinon ça serait très lent, une requête DNS vers un serveur aux USA, tu aurais environ de l’ordre de 100ms de temps de réponse). <br /> Donc on pourrait très bien imposer à Google de filtrer certaines réponses sur ses serveurs DNS localisés en France (il y en a à Paris et Marseille). <br /> [image] <br /> Ça aurait sans doute …<br /> soaf78:<br /> Il existe des pays où le copyright n’est qu’un vague concept et où les autorités ont d’autres trucs à penser que la diffusion de la formule 1.<br /> Il est certain qu’il y a des pays qui ont rien à secouer des droits TV, des droits d’auteur, et bien d’autres choses et d’autres qui s’en pré-occupent.
Emmanuel_ANGULO1
Tout comme en France nous avons le super bowl en clair sur une chaine publique… c’est une question de marché potentiel et d’audience.<br /> J’aimerais bien connaître le montant des droits de la ligue 1 aux USA, juste par curiosité.
Emmanuel_ANGULO1
De toutes façons, cela fait quelques années que les meilleurs providers IPTV passent des système de messagerie pour vendre leurs abonnements, hébergés dans des pays très peu regardants.<br /> Sur AliExpress on en trouve encore également.
CallMeLeDuc
Moi aussi je paye c+ intégral (OCS, netflix+disney+beinSport, Paramount+) Heureusement moitié prix tous les 24mois.<br /> Et pour avoir testé iptv chez un pote, franchement je préfère encore payer mes 60€ par mois tellement c’est pourri iptv. Entre les bugs, les chaines qui un jour fonctionnent puis le lendemain plus rien et l’ergonomie générale de l’UI dégueulasse et d’une lenteur extrême, heureusement que c’est presque gratuit, parceque ça vaut même pas 15€ par mois,
Laurent_Marandet
Un très bon resolver dns à installer sur son pc en windows et linux: unbound.<br /> Il récupère les infos des serveurs racine d’internet et met en cache les requêtes, ce qui accélère la navigation, surtout avec un adsl moisi.
PEPSIMAX
Effectivement je viens de voir un célèbre site de sport aux USA vient d’être bloqué par Cloudflare sur demande de Canal + France suite à décision de justice.
pjc
La combinaison d’uun VPN en plus du serveur DNS sera la solution.<br /> Puisque ça ne pourra pas être bloqué pour le monde entier.
werner
Ils ont bien raison. Comme ça, si tu te tues au travail et que tu es smicard, tu ne pourras plus regarder un sport qui était auparavant en accès libre sur TF1… Tu pourras quand même aller te promener. Ca c’est encore gratuit…<br /> Moi, ce qui me gêne là dedans, ce sont plutôt les gens qui ont les moyens de s’abonner et qui sont en iptv.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet