Japon : le ministre de la cybersécurité admet n'avoir jamais utilisé d'ordinateur

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
16 novembre 2018 à 12h24
17
Ministre japonais cybersécurité
© France Info

Lorsqu'un homme politique est nommé à la tête d'un ministère, nous sommes en droit de penser qu'il connaît un minimum de choses dans le domaine de ses fonctions. Pourtant, ce n'est pas le cas de l'actuel ministre japonais en charge de la cybersécurité.

C'est Yoshitaka Sakurada qui est au cœur de cette petite polémique. L'homme âgé de 68 ans a été nommé ministre en charge de la stratégie de sécurité informatique, il y a un mois au Japon, à la suite d'un remaniement ministériel. Hélas, ce nouvel entrant dans le gouvernement a admis n'avoir jamais touché à un ordinateur de sa vie. De quoi déchaîner la colère des citoyens et autres personnalités politiques du pays.

Le ministre n'a jamais eu un clavier entre les mains

Ce mercredi, Sakurada a été incapable de répondre à la question d'un parlementaire qui voulait savoir si des clés USB pouvaient être utilisées pour interagir avec le système informatique des centrales nucléaires. Une interrogation plus que sérieuse au sujet des possibles cyberattaques qui pourraient affecter ces centrales. Le ministre a seulement répondu : « Je ne connais pas bien les détails. Alors pourquoi ne pas demander à un expert de répondre à votre question, si nécessaire ? »

Histoire d'enfoncer le clou, il a aussi précisé qu'il demandait tout le temps à ses employés ou à ses secrétaires d'utiliser des ordinateurs en cas de nécessité. Lui-même avoue ne jamais rien taper sur ordinateur.

Même pour les JO de Tokyo, c'est compliqué...

Yoshitaka Sakurada est un habitué de ces frasques, puisqu'il a aussi été incapable de répondre au sujet du budget des jeux Olympiques et Paralympiques de 2020, événement dont il a la charge. Même pour les questions les plus basiques, il ne trouvait aucun réponse à donner et se reposait uniquement sur ses collaborateurs pour s'exprimer.

On imagine sans mal l'inquiétude des citoyens japonais...

Source : The New York Times
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
0
jvachez
En France c’est pas mieux, il y a des ministres qui utilisent le pare-feu OpenOffice !
gwlegion
Et alors ? d’ou est ce qu’un ministre de la cybersecurité devrais etre calé en informatique ?<br /> Apres tout, son boulot, c’est pas la cybersecurité … c’est la gestion de la cybersecurité… dans le premier cas, on embauche un technicien (ou un ingenieur) dans l’autre, on embauche un gestionnaire … un gratte papier.<br /> Apres, il faut qu’il sache s’entourer de personnes competentes dans le domaine et les ecouter avec attention quand il faut …
Rumpelstiltskin
Mais en France nos ministres connaissent bien les portes dérobées , et avoir accès à certaines ressources …
dredd
l’Hôpital qui se fout de la charité monsieur “Y’a pas d’antivirus pour Linux et le code source est public donc on est à la merci des hackers sous Linux !”.
dredd
l’Hôpital qui se fout de la charité monsieur “Y’a pas d’antivirus pour Linux et le code source est public donc on est à la merci des hackers sous Linux !”.
lightpunk
C’est pas lui qui soit s’expliquer, mais celui qui l’a mis à ce poste…
keyplus
d’un autre coté si il na pas d’ordinateur il risque pas de se faire pirater lol
vcuong_vu
Hum… Vous devriez googler “ministre de la santé belgique” XD
gazzzzz
Chez nous on a bien une ministre qui croit que quand on gagne 900€ par mois et qu’on veut faire des économies de carburant on à qu’a acheter une voiture neuve qui consomme moins …
carinae
rien a voir avec la choucroute … Rapport entre une voiture et la cybersecurité ?<br /> concernant le prix de l’essence on pourrait en parler des heures et des heures, parler de la pollution, du monde qu’on va laisser aux générations suivantes (qui accessoirement nous maudirons)… de ceux qui ne payent pas d’impôts et tout et tout.<br /> bon pour revenir au sujet ce genre de chose est bien plus courant qu’on ne le croit … suffit de regarder le nombre de managers dans les entreprises ou de politiques parachutés dans certaines villes qui ne connaissent rien au domaine dans lequel ils sont censés évoluer … très courant … et la réponse est souvent la même “ils sont la pour encadrer, pour faire faire par pour faire …”
Pas_de_Bol
Ah oui, on se repose sur ses collaborateurs…<br /> Mais alors, comment prendre une décision dans ce domaine et pouvoir l’argumenter si l’on n’y comprend absolument rien ?<br /> C’est donc un ministre inutile, il suffirait d’un porte-parole à la place.
Nmut
Les ministres sont surtout des porte-paroles et des relais pour les administrations.<br /> Ce que l’on peut reprocher à celui-ci, c’est de ne pas connaître en gros son truc, et ne pas maîtriser la comm pour s’en sortir avec une joie pirouette si ça devient trop pointu!
steeven_eleven
Parce qu’il y en a un seul d’entre vous qui sait si les centrales nucléaires sont protégées contre les attaque par clef usb peut-être ??
kroman
Avec de telles compétences il va se faire recruter par Manu !
Athlonic
J’allais le dire ^^
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Ural : quand le side-car s’invite dans le paysage des motos électriques
Soldes d'automne : le Humble Store vous offre Sins of a Solar Empire
Firefox va vous prévenir si le site que vous visitez a récemment été piraté
Les taxis autonomes de Google pourraient débarquer en décembre
Windows 10 aura un nouveau thème blanc dans sa prochaine mise à jour
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page